AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Présidentielle 2020 : Les auteurs de violences, candidats ou non, seront sévèrement punis par la loi, prévient le Ministre Bawara


Politique

AfreePress | | 16 Commentaires |Imprimer

Les Togolais sont appelés aux urnes le 22 février prochain pour élire leur Président de la République. Pour le bon déroulement de ce scrutin, le gouvernement a pris des mesures aussi bien pour sécuriser les électeurs, que pour garantir la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Invité de New World Forum (sur la télévision New World) dimanche 26 janvier 2020 le Ministre de la Fonction Publique, du Travail, de la Réforme Administrative et de la Protection Sociale, Gilbert Bawara est revenu sur ces mesures et a prévenu ceux qui seraient tenter de troubler le scrutin.

« Nous écoutons les discours de ceux qui cherchent déjà à justifier leur échec ou à trouver des prétextes de la contestation ou éventuellement des violences, je voudrais vraiment dire que l’élection en elle-même constitue un enjeu démocratique important. Un défi du point de vue organisationnel et de moyens à mobiliser. Mais l’élection n’est pas une finalité en soi. Elle ne peut pas constituer un prétexte pour remettre en cause la paix et la sécurité dont le pays jouit. Alors il faut que chaque candidat ait à l’esprit qu’au-delà du débat démocratique qui doit avoir lieu, et au-delà de toutes les dispositions qui ont été prises pour assurer le bon déroulement et l’aboutissement du processus électoral, le gouvernement ne ménagera aucun effort pour mettre hors d'état de nuire, toute personne quelle que soit sa qualité, candidat ou non qui agirait de manière incompatible avec les dispositions légales ou les impératifs de sécurité publique », a indiqué le Ministre.

Pour le porte-parole du gouvernement, l’élection présidentielle ne doit pas être l’occasion de rendre vulnérable le pays. Il estime que les Togolais méritent d’aller voter dans le respect mutuel et dans un climat de paix.

« En ce moment, ceux qui ont perdu la paix et la sécurité se demandent comment retrouver ces valeurs. Alors, faisons de l’élection un rendez-vous démocratique, de débat d’idée et de confrontation de projets. Mais ça ne serait jamais une raison pour mettre en cause l’ordre public et la sécurité. Ceux qui sont tentés de croire qu’en se prévalant de leur statut de candidat ou autre, pour poser des actes qui seraient attentatoires à la sécurité et à l’ordre public, il faut qu’ils sachent que la loi sera imposée et respectée de manière rigoureuse », a-t-il prévenu.

Raphaël A.



Autres titres
Togo Messages de félicitation à Faure : Togo Debout très en colère contre le France, l’Allemagne et l’Union Européenne 
Togo VIDEO / Déclaration de Mgr KPODZRO Suite à la Convocation de Agbéyomé Kpodjo pour ce 1er Avril 
Togo Le processus judiciaire enclenché contre Agbéyomé Kodjo 
Plus de nouvelles




 16   AnCon | Mardi, 28 Janvier 2020
  Réponse à 15-Ebizovo
  Oui oui!!! le taliban Ebizovo!! Il verra bien écrit sur ta maison " Déjà Frappé"!!!

 15   Ebizovo | Mardi, 28 Janvier 2020
  Ce monsieur á la bouche pointue croit au fin fond de lui que des Togolais ont peur de lui quand il parle?
il n'a qu'á faire un tour á bé sans gardes corps et il comprendra le message.
Tu feras bien ce qu'on fera á ton coprs et á tes enfants le jour oú ce mongole ne sera plus aux affaires.

 14   Papa Madit | Mardi, 28 Janvier 2020
  Réponse à 13-allah
  Un autre malade mental.Cette fois cette violence Sera des deux camps et non d'un seul camp comme se fut le cas par le passe'..Preparez-vous,voleurs d'elections.
D'autre candidats gagnent et vous volez pour gouverner dans la mediocrite'.
Cette,qui gagne,gouverne.!!!!

 13   allah | Mardi, 28 Janvier 2020
  Réponse à 12-Papa Madit
  La violence ne fait mal à une seule partie . Tout le monde en patira à commencer par toi

 12   Papa Madit | Lundi, 27 Janvier 2020
  Crois moi ,cette fois il y aura violence piamm.Vous vous preparez a' voler et vous parlez de non violence?
Violence a'l'exponentiel! Vous prenez nos voix,ou fuiyez avec nos urnes il va avoir violence!!!!!

 11   Le Filosofe | Lundi, 27 Janvier 2020
  Réponse à 4-Ernesto
  " Ce n'est pas à lui de se pronoser sur la punition des fauteurs de trouble"

______
je crois en sa bonne foie parce que en 2018 c' est lui qui avait supplié envain la C14 de participer aux législatives. Comme on le dit " un homme averti en vaut deux" et nous avons la chance d' avoir été avertis par ses soins

 10   Etiko | Lundi, 27 Janvier 2020
  Je VOTE Dr. Kodjo Agbéyomé. Contribuons au fonds Mgr KPODZRO.

 9   Holala | Lundi, 27 Janvier 2020
  Réponse à 8-En Aucun Cas
  "Une chancellerie étrangère accréditée chez nous estime qu' on est tenté de croire que nous voulons seulement corriger le travail de la Cour Constitutionnelle !!! "

------
a-t-elle tort? Quelque soit la puissance de l' arme dont on dispose, n' est-il pas recommandé de savoir quand exactement passer l' attaque ?
Avec ce râté, ne venons-nous pas de monter encore une fois notre amateurisme au monde entier ?
Dommage

 8   En Aucun Cas | Lundi, 27 Janvier 2020
  Réponse à 2-Abladjo
  tu me surprends toi un des rares internautes a connaitre quelque chose du droit.
Une question : une décision de la Cour Constitutionnelle peut-elle être remise en question?
Si notre seul but est d' empêcher ce mandat n' aurions-nous pas du soulever son caractère non-constitutionnel depuis longtemps ?
Une chancellerie étrangère accréditée chez nous estime qu' on est tenté de croire que nous voulons seulement corriger le travail de la Cour Constitutionnelle !!!

 7   cogito | Lundi, 27 Janvier 2020
  Ce pyromane n'impressionne plus personne par ses propos à son propre imagine.Tout de même,ne perdons pas de vue les agitations de ce gouvernement de gangsters,qui va,comme d'habitude, se baser sur les malheureux évènements,les attaques et crimes crapuleux de ces lâches individus ,sans loi ni foi,dans le monde actuel et plus précisement dans la sous-région, pour justifier ses répressions, arrestations abusives et assassinats avant, pendant et après les élections,qu'il a perdues d'avance,afin de s'autoproclamer "reélu"et d'avoir la bénédiction de la communauté internationale à titre "du groupe providentiel ou de l'homme de la situation." En clair, le revers des propos de Bawara constituent des signes prémonitoires non négligeables.Nous aurons à faire face à la pire élection que le monde n'ait jamais vue.Alors,préparons-nous à la vigilance et à la détermination.
La Paix de la nature j'implore pour nous tous y compris ceux qui se prennent pour"intouchables ou immortels."

 6   cogito | Lundi, 27 Janvier 2020
  Ce pyromane n'impressionne plus personne par ses propos à son propre imagine.Tout de même,ne perdons pas de vue les agitations de ce gouvernement de gangsters,qui va,à son latitude, se baser sur les malheureux évènements,les attaques et crimes crapuleux de ces lâches individus ,sans loi ni foi,dans le monde actuel et plus précisement dans la sous-région, pour justifier ses répressions, arrestations abusives et assassinats avant, pendant et après les élections,qu'il a perdues d'avance,afin de s'autoproclamer "reélu"et d'avoir la bénédiction de la communauté internationale à titre "du groupe providentiel ou de l'homme de la situation." En clair, le revers des propos de Bawara constituent des signes prémonitoires non négligeables.Nous aurons à faire face à la pire élection que le monde n'ait jamais vue.Alors,préparons-nous à la vigilance et à la détermination.
La Paix de la nature j'implore pour nous tous y compris ceux qui se prennent pour"intouchables ou immortels."

 5   lakignon nkassiwè | Lundi, 27 Janvier 2020
  un président qui se porte candidat à sa propre succession doit démissionner de son poste 2 mois avant les élections
pourquoi FAURE NE DEMISSIONNE T IL PAS DE SON POSTE?
Sa démission devrait être sue et actée
pourquoi le peuple ne sait il pas que le siège de président est actuellement et légalement VACANT?

 4   Ernesto | Lundi, 27 Janvier 2020
  Ce vaurien de Bawara se croit tout permi . Ce n'est pas à lui de se pronoser sur la punition des fauteurs de trouble. Il y a un ministre de la sécurité. Alors qu il résolve le problème des fonctionnaires toglais qui vivent dans une misère avec leur salaire minable. Il prend trop position dans les dossiers qui ne relève pas de son ministère.

 3   El Niño | Lundi, 27 Janvier 2020
  Gilbert Bawara saches que les venins qui sortent de ta bouche puante m'impressionnent plus les togolais.
Dégagés les plancher!

 2   Abladjo | Lundi, 27 Janvier 2020
 
Bawara,

Si tu trouves normal que l'anticonstitutionalité en sandwich de mille feuilles dans la constitution est normale, c'est que tu n as jamais rien appris a l'ecole et que tu ne vaux rien comme humain et venir soutenir un énieme coup d'Etat quand au coup de force de ton champion a vouloir etre candidat contre l'article 59 de la constitution est pathétique.
Aucune dignité. La honte ne vous atteind plus et c'est grave pour vous.

 1   Diable | Lundi, 27 Janvier 2020
  Bawara, ça fait plus de cinquante ans que vous tuez les Togolais. Tu crois sincèrement que les Togolais à intéressent à tes menaces?
Chuannn ! Un être bizarre et nuisible.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com