AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Silence, on "kidnappe" les militants du PNP


Politique

iciLome | | 8 Commentaires |Imprimer

Le plan de décapitation du Parti National Panafricain (PNP) toujours en marche. Ce week-end, deux cadres du parti de Tikpi Atchadam ont été "kidnappés" par des éléments de forces de l’ordre.

Visiblement, la campagne de persécution contre les responsables, les militants et les sympathisants du PNP n’est pas encore finie. La chasse aux sorcières n’est qu’à son début, dira l’autre. Après avoir contraint le « maître » » en exil, le régime s’en prend maintenant aux « disciples » qui tentent de maintenir la flamme encore nonchalante du parti.

Ce week-end, deux cadres du Parti National Panafricain ont tout simplement été enlevés, sans aucune forme de procès.

En effet, samedi 25 janvier dans l´après-midi à Kpalimé, au quartier Zongo, des éléments des forces de l’ordre ont escaladé le mur du domicile du Secrétaire Général du PNP de la localité, Yacoubou A. Moutawakilou et l'ont kidnappé pour une destination inconnue.

L’autre cadre du parti qui a été enlevé arbitrairement par les barbouzes du régime cinquantenaire est Aboubakar Tchatikpi. Ce dernier a été également kidnappé, dans la nuit de samedi 25 janvier au dimanche, à son domicile au quartier Agoè-Kotokoli-Zongo à Lomé, devant sa femme et ses enfants. Aux dernières nouvelles M. Tchatikpi serait détenu au SRI.

Décidément, le plan du régime de Faure Gnassingbé contre le Parti National Panafricain n'a pas encore dit son dernier mot. Depuis les évènements du 19 août 2017, les militants et les responsables du PNP sont devenus des ennemis publics. Les principaux fiefs du parti sont assiégés. Les réunions hebdomadaires du PNP sont systématiquement interdites sur toute l´étendue du territoire y compris à Lomé.

Avec cette situation qui appartient à un autre âge, pas étonnant que le pays de Faure Gnassingbé soit classé parmi les dictatures dans le monde.


Godfrey Akpa



Autres titres
Togo Covid-19 : La dynamique Mgr Kpodzro scandalisée par la gestion chaotique de la crise sanitaire 
Togo Suspension des journaux : Les décisions de la HAAC "constituent une violation de la liberté d’expression" 
Togo SURSAUT-TOGO/ Communiqué de presse de soutien aux journalistes interdits au Togo 
Plus de nouvelles




 8   Poséïdon | Mardi, 28 Janvier 2020
  Réponse à 4-Fernando garcia
  <<Il faumut finir avec ces INSECTES de PNP. Le Togo n'est pas un camp d'entrenement pour les DJIHADISTES.>>

Vous allez finir comme Göeble si vous n'arrêtez pas de parler de nos compatriotes ces termes. Quelles frustrations vous avez dans votre âme au point de ne pas supporter, non seulement que des gens puissent militer dans un parti politique qui ne soit pas celui que vous portez à bout de bras, mais de vous arroger le vilain plaisir de les traiter d'insectes ? Baba n'ai looo. Va faire soigner ta haine des militants du PNP, si non, tu vas avoir des urticaires, des bourbouilles et tu vas finir complètement sclérosé (e) du cerveau.
Bien à toi

 7   President encombrant | Lundi, 27 Janvier 2020
  Rpt unir est un parti de "betes" .Tous ne sont pas intelligents.Preuve que le Togo vit la dictature.On ne peut pas forcer Quelqu'un d'aimer le Rpt unir.Dieu meme qui nous a cre'e's sait qu'il ya Des personnes qui ne l'aiment pas mais il ne reagit pas comme ce parti satanique et sanguinaire.
Si Faure respectait Dieu le Createur, pourquoi avoir fait des enfants sans avoir passer par le mariage puisque C'est ce que recommendent toutes Les religions.
De plus ,Hitler a massacre'autant de juifs mais il y a encore plus de juifs qu'il y en avait en 1945..

 6   Amegan | Lundi, 27 Janvier 2020
  AH MES CHERS KOTOKOLIS ; CALMEZ vous. vous ne participez pas aux élections alors ne divertissez pas les togolais. restez dans votre coins et regardez comment les élections vont se dérouler et je serai á votre place je ne chercherai meme pas á les pertuber. Et le bon sens démocratique devrait primer sur le désordre et l'anarchie.

 5   Kassanda | Lundi, 27 Janvier 2020
  Si le régime continue par enlever les responsables du Pnp c'est qu'ils sont incapables de comprendre qu'on peut pas empêcher des êtres humains de penser différemment de soi.

Le Pnp ne sera jamais Unir et enlever des dirigeants de ce parti n'enlève rien à l'éveil des consciences initié par Tikpi Atchadam depuis 2017.

C'est peine perdu les idées vont plus vite malheureusement pour les toquards du régime comme bawara qui justifie ce genre d'agissement.

Le Pnp remplacera ses dirigeants sur le terrain et ceux qui sont arrêtés continueront à se battre où qu'ils soient.

La fin du régime est une certitude.

 4   Fernando garcia | Lundi, 27 Janvier 2020
  Réponse à 2-Navi
  If faut finir avec ces INSECTES de PNP. Le Togo n'est pas un camp d'entrenement pour les DJIHADISTES.

 3   lakignon nkassiwè | Lundi, 27 Janvier 2020
  Monsieur le gouvernement
messieurs les corps habillés

A force de taper sur le PNP pour cacher votre haine envers les tems ou les musulmans vous allez engendrer chez eux des kamikazes
or dans nos régions les kamikazes ne sont rien d autres que des révoltés qui ne veulent pas regarder leurs parents amis et enfants se faire massacrer sans réagir
vous n êtes pas assez outillés ou assez nombreux pour arrêter un peuple qui se bat pour sa dignité son droit à la vie ou pour mettre fin a l injustice
alors arrêtez vos kidnappings
arrêtez vos provocations
vous allez nous..... le Togo tout entier ....entrainer dans un cycle de violence qui ne pourra qu être un cadeau empoisonné pour les générations futures

 2   Navi | Lundi, 27 Janvier 2020
  Pour quelles raisons, ces 2 personnes ont-elles été arrêtées ? Quel est leur crime ?
Les autorités barbares sont diaboliques. C'est honteux. Et tout le monde laisse faire.

 1   el fouego | Lundi, 27 Janvier 2020
  L'enfant qui ne veut pas laisser sa maman dormir, ne poura pas fermer les yeux non plus.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com