AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Côte D'Ivoire Retrait du président Ouattara : Macron salue une « décision historique »


Diplomatie

iciLome | | 17 Commentaires |Imprimer

Emmanuel Macron, réagissant à l’annonce du président Alassane Dramane Ouattara de ne pas briguer un 3è mandant à la tête de la Côte d’Ivoire, salue une « décision historique ».

Jeudi 05 mars 2020 à Yamoussoukro, le chef de l’État a, au cours d’un discours devant les 2 chambres du Parlement, annoncé qu’il ne sera pas « candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 » et dit vouloir « transférer le pouvoir à une jeune génération ».

Alassane Ouattara, en annonçant son retrait, met ainsi fin aux spéculations.

Pour Emmanuel Macron, son homologue français, c’est une « décision historique », un modèle pour les autres pays.



Autres titres
États-Unis États-Unis - Coronavirus: Donald Trump met fin aux relations américaines avec l'Organisation mondiale de la santé. 
Afrique Journée de l'Afrique : La Turquie salue les efforts des nations africaines face au Coronavirus 
Togo Tribune libre : L'indispensable nouvel ordre national 
Plus de nouvelles




 17   1 | Samedi, 7 Mars 2020
  Watara, lui il est en fin de mandat, il as respecter la constitution, et non un retrait. Que cela soit clair aux togolais

 16   Vodoua | Samedi, 7 Mars 2020
  Réponse à 15-je vois
  Non mon frère faut éviter de croire aux médias français car en 2011 c'était l'ami du colonisateur ALASSANE WATARA qui avait refusé le verdict des urnes prononcé par la cour constitutionnelle sonnant l'argent la victoire de son excellence monsieur Laurent KOUDOU Gbagbo. Donc ensuite comme le colonisateur (la FRANCE veut cout au coute que watara soit président ils l'ont installé à coup de force tuant des milliers d'ivoiriens. La preuve est devant nous avec l'acquittement de Laurent Gbagbo car 9 ans de jugement n'a rien donné car le dossier est vide cest un simple coup monté

 15   je vois | Vendredi, 6 Mars 2020
  La Constitution de 2016
Article détaillé : Constitution ivoirienne de 2016.
La Côte d'Ivoire a connu une décennie de crise, marquée par une partition entre le Nord, aux mains de la rébellion, et le Sud, contrôlé par le camp de Laurent Gbagbo. Cette période d'instabilité a été couronnée par une élection présidentielle en octobre 2010 avec face à face le président sortant Laurent Gbagbo et son principal challenger Alassane Ouattara au 2e tour en novembre de la même année. Refusant de reconnaître sa défaite et la victoire de son rival, surviennent des violences qui ont fait plus de 3 000 morts en cinq mois. Pendant la campagne, les deux leaders politiques ivoiriens avaient promis des réformes institutionnelles pour plus de stabilité. Une année après sa réélection, Alassane Ouattara demande la création d'un comité d'experts dirigé d'éminents juristes et personnalités reconnus comme référence dans leurs domaines.
Un projet de Constitution [archive] est élaboré au bout de quatre mois des travaux en huis clos. Il est ensuite remis à Alassane Ouattara qui l'a présenté à l'Assemblée Nationale, puis adopté le 11 octobre 2016. La volonté de l'actuel Chef de l'État est de garantir la stabilité, la paix et la cohésion sociale pour mieux amorcer le développement. Le projet de Constitution modifie notamment les conditions d'éligibilité à la présidence de la République, puisqu'il prévoit que le candidat doit être exclusivement de nationalité ivoirienne, né de père ou de mère ivoirien d'origine. La création d'un poste de vice-président, élu en même temps que le président est prévu. En cas de vacance du pouvoir, c'est lui qui garantira la stabilité et la continuité du fonctionnement de l'exécutif et le respect du calendrier électoral. Avec ce projet, le Parlement devient bicaméral avec la création d'un Sénat, dont un tiers des membres seront nommés par le chef de l'État. Ce projet de nouvelle Constitution ne prévoit aucun changement en termes de nombre de mandats de président limité à deux. Mais, il supprime la limite d'âge maximale de 75 ans pour être candidat.
Elle fut adoptée par référendum le 30 octobre 2016.
voici une partie de la constitution de la cote d'ivoire je ne vois pas ce que ADO a fait d'historique? ou bien elle est modifiée?

 14   Ebizovo | Vendredi, 6 Mars 2020
  On connait ces genres de retrait historique.Si Gbagbo est libre dans un mois et qu'il peut rentrer en cote d'ivoire vous verrez que ouattara sera de nouveau candidat.ET puis ce retrait est á la Poutine.Le nouveau president de cote d'ivoire issu des elections sera un president par honneur ou image car ouattara aura encore les pleins droit et dirigera le pays en cachette comme en RDC ou Tchissekedji n'a pas les mains libres pour diriger le pays.

 13   Vodoua | Vendredi, 6 Mars 2020
  Réponse à 12-Saint Avlekete
  Mon frère j'ai plus de mot car tu as tout dit, juste pour conclure : oui le malheur de l'Afrique francophone c'est d'avoir rencontré la France sur son chemin et c'est pas fini : le cancer de toute l'Afrique c'est la France et les états-unis car nous ne fabriquons pas les armes mais nous avons des guerres un peu partout en Afrique et ils profitent piller nos recherches. Ils nous prêtent notre propre argent avec des intérêts énormes qu'ont pourra jamais rembourser, dommage

 12   Saint Avlekete | Vendredi, 6 Mars 2020
  Qui trompe qui Macron ? Quelle décision historique ?

Quand on vous connais de comment vous agissez dans l'ombre pour choisir les chefs des états africains?

L'alternance politique dans les pays dit francophone ne signifie RIEN, ce que les africains veulent, l'autodétermination, vous empêchez cela , aucun pays dit francophone n'est stable économiquement ni politiquement, vous les rendez de perpétuel demandeur d'aide de la France et c'est la ou vous gagnez à leur imposer vos feuilles routes dévastatrices, je termine en disant le malheur de l'afrique est d'avoir rencontré la France, d'après Aimé Cesaire

 11   le reve | Vendredi, 6 Mars 2020
  La seule raison qui a pousse OUATARA a ne pas se presenter c'est la peur d'une guerre civile conduit par Soro car il connait la force de frappe de ce truant SORO.Sans la peur d'une rebellion armee ou d'une force militaire armee, FAURE ne va jamais laisser le pouvoir.Ce Mr est venu au pouvoir par la force et naif comme sont les Togolais, ils veulent le faire quitter pacifiquement.Continuer de rever chers TOGOLAIS.

 10   President encombrant | Vendredi, 6 Mars 2020
  Faure croit humilier et fatiguer l'opposition alors meme qu'il s"humilie et se fatigue a la fois.
Macron salue le courage et l'inteligence de Ouattara.Ce qui revient a dire que Faure n'est ni courageux ni intelligent.
Ainsi Faure Sera le seul president encombrant d'afrique de l'ouest.
Quelle honte pour la famille Gnassingbe'en general et Faure en particulier.

 9   le fou | Vendredi, 6 Mars 2020
  Réponse à 8-le fou
  Pour etre plus precis, les memes bandits

 8   le fou | Vendredi, 6 Mars 2020
  Réponse à 6-Abladjo
  Pour moi, le merite c'est qu'il s'est dit rassasie. Donc que quelqu'un d'autre, meme si ce serait de son parti vienne aussi volé un peu avec son groupe. En cinq ans le mandat pourrait leur etre renouvelle pour continuer le vol ou etre sanctionne.

Ce n'est pas le cas au Togo ou les bandits surarmés, sous serment, volent a tour de bras depuis plus de 2 generations.

 7   Leo | Vendredi, 6 Mars 2020
  Pourquoi la France n a pas commente ce cas malheureux du Togo? Faure est malade, la honte pour l Afrique et pour le Togo. Un bon example a suivre.

 6   Abladjo | Vendredi, 6 Mars 2020
  Réponse à 2-le fou
 
Accompagné de Mahama est plus approprié car cela souligne une complicité.

 5   Razielo | Vendredi, 6 Mars 2020
  Macron est un comédien . un exemple pour les autres pays africains. Ah oui tu sais consciemment qu'il y'a d'autres pays africains mais tu tais tu comme c'est le cas au Togo. Tu as échoué lamentablement en France.

 4   Vodoua | Vendredi, 6 Mars 2020
  C'est où une décision dans ce comédie sachant que ce ALASSANE WATARA n'a été imposé aux ivoiriens en 2011 avec le bombardement des chars français contre le président démocratiquement élu son excellence monsieur LAURENT KOUDOU GBAGBO. maintenant que la France a tout fait pour maintenir LAURENT KOUDOU GBAGBO hors du territoire pour que watara puisse rester 10 ans a la présidence sans être élu. LAURENT KOUDOU GBAGBO n'avait pas fait du mal à personne c'est juste qu'il avait refusé livrer gratuitement le cacao ivoiriens aux français. Si non tout le mal du feu GNASSINGBÉ EYADEMA et ensuite sont fils FAURE GNASSINGBÉ pourquoi la France ferme les yeux ? MACRON n'a qu'à aller s'occuper des gilets jaunes en France et laisse l'Afrique en paix

 3   YEP | Vendredi, 6 Mars 2020
  Pourquoi il ne s'est pas intéressée au cas atypique togolais?
Moins d'entreprises publiques opérant au TOGO?

 2   le fou | Vendredi, 6 Mars 2020
  Erratum
Accompagne par Mahama

 1   le fou | Vendredi, 6 Mars 2020
  Pour Emmanuel Macron, son homologue français, c'est une « décision historique », un modèle pour les autres pays.

En 2005, comme son feu papa qui aimait berne en disant: qui n'aime pas l'argent! , il avait berne Obasandjo, qu'il est juste la pour calmer les velleite des uns et des autres.

En 2015, puisque l'appetit vient en mangeant, notre recividiste avait berne Ouattara accompagne de Mahama du Ghana qu'il est en train de conclure son mandat.

Avis aux serial writers a 5000 F par jour
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com