AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Grâce présidentielle : Me Célestin Agbogan encourage le chef de l’Etat à aller plus loin


Société

iciLome | | 7 Commentaires |Imprimer

La grâce présidentielle accordée aux détenus en cette période de crise sanitaire est largement saluée par des défenseurs des droits de l’Homme. Intervenant ce vendredi sur les ondes de la radio Victoire FM, Me Célestin Agbogan de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) encourage le gouvernement à faire encore mieux.

« C’est une bonne décision, c’est une décision que nous saluons et pour laquelle nous félicitons le chef de l’Etat. Mais nous l’encourageons à aller plus loin », a-t-il déclaré.

Me Célestin Agbogan trouve insuffisant le fait que cette grâce présidentielle soit seulement accordée aux détenus ayant déjà purgé une partie de leur peine. Pour éviter l’hécatombe, le président de la LTDH suggère au gouvernement d’élargir cette mesure aux détenus interpellés lors des manifestations politiques, ceci pour non seulement réduire la population carcérale, mais aussi consolider la solidarité nationale requise en ce moment de crise sanitaire.

« La mesure a concerné uniquement les personnes qui purgé une partie de leur peine. Mais avec le problème de la surpopulation carcérale, s’il faut vraiment lutter contre la propagation de coronavirus, il va falloir aller plus loin en étendant cette mesure aux catégories de détenus interpellés lors des manifestations. Vous savez pour lutter contre ce virus, il faut une solidarité et cette solidarité passera par une réconciliation.

Nous encourageons le chef de l’Etat à faire en sorte que toutes ces personnes qui sont interpellées lors des manifestations politiques soient aussi graciées. Je veux parler spécialement des gens qui sont en détention préventive. Il y a aussi certains détenus de droit commun qu’il faut libérer », a ajouté Me Célestin Agbogan.

Notons qu’ils sont au total 1048 détenus graciés hier par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Une décision prise pour désengorger les prisons civiles du pays en vue de lutter efficacement contre la pandémie de covid-19.

Godfrey A.



Autres titres
Gabon Saturation des pompes funèbres et inhumation des corps à titre d’indigents 
Gabon Pour rappel, les «frontières, bars, restaurants, friperies, motels, plages et églises restent fermés» 
Togo Togo - Wolou Komi attristé, rend hommage à Me Yawovi Agboyibo 
Plus de nouvelles




 7   lolo1 | Vendredi, 3 Avril 2020
  Réponse à 1-Ekam
 
Réponse à
1-Ekam

-:) Lui, n'est plus Chef de l'État, mais a pu grâcier tout ce nombre. Alors j'attends que le vrai Chef de l'État grâcie le reste des prisonniers; que chacun apporte sa pierre à l'édifice. -:)
Même en ces temps de grave trouble, on peut se permettre de sourire, n'est-ce pas? "On pleure, mais on voit." dit-on souvent.
Bonne fin de semaine, mon frère et surtout respectons les mesures sanitaires pour endiguer ce fléau qui se fout de nos appartenances et convictions politiques-:)

 6   lolo1 | Vendredi, 3 Avril 2020
  Réponse à 1-Ekam
  -:) Lui, n'est plus Chef de l'État, mais a pu gracier tout ce nombre. Alors j'attends que le vrai Chef de l'État gracie le reste des prisonniers; que chacun apporte sa pierre à l'édifice. -:)
Même en ces temps de grace trouble, on peut se permettre de sourire, n'est-ce pas? "On pleure, mais on voit." dit-on souvent. Bonne fin de semaine, mon frère et surtout respectons les mesures sanitaires pour endiguer ce fléau qui se fout de nos appartenances et convictions politiques-:)

 5   Kinaou | Vendredi, 3 Avril 2020
  Je parie qu'ils n'oseront même pas instaurer le dépistage COVID 19 avant toute sortie des prisonniers d'azintimé, qu'ils élargissent. Tellement, mon kinaou me dit que pour avoir entassé des humains dans ces conditions, le ver est déjà bien longtemps, dans le fruit. C'est à une hausse exponentielle des souriants chiffres "officiels" de cas de Corona virus, que s'exposerait la bande à GnassingbéII. ils en sont conscients. Car, cet endroit doit être bien infecté de COVID 19 qu'on s'apprête à refiler en douce aux familles, (pour ceux qui en ont encore) et dans la nature, tout simplement, pour la majorité.
Prière aux ONG de pallier cette pantalonnade de l'Etat gnassingbé, en instaurant un suivi sanitaire personnalisé de chaque sortant de ces hideux lieux !

 4   useless | Vendredi, 3 Avril 2020
  hahahaha !
je croyais que c'est à Aviyomé qui a été élu président? hahahahaha
Il faut que Aviyomé se rende compte que lui et son perroquet de Kpodzro et attisso ont berné le peuple
Pendant que j'y suis que dit le mauvais esprit à Kpodzro? je ne l'entend plus vociferer comme il aimait si bien le dire " je serai le cauchemard de fraudevi le voleur" ... du n'importe quoi
Où sont ces abrutis de la diaspora qui ne juraient que aviyomé ? des vrais vendus

Pendant que j'y suis encore que le vautours du régime rptunir sachent qu'ils ne sont pas encore arrivés au bout de leur chemin, les choses ( la lutte) reprendront après le passage de ce virus jusqu'à ce que vous dégager du pouvoir

 3   Koffi2 | Vendredi, 3 Avril 2020
  D'accord avec la proposition de bon sens de Me Agbodan.

Tout le monde doit être solidaire en ce moment.

Il faut mettre les divergences politiques de côté et voir la survie collective.

 2   Eric | Vendredi, 3 Avril 2020
  Réponse à 1-Ekam
  On a compris. C'est toi le chef de l'état

 1   Ekam | Vendredi, 3 Avril 2020
  Arreter de l'appeler chef d'etat car il ne l'est plus.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com