AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Congo RDC Ce dont Félix Tshisekedi a discuté avec les deux chefs du Parlement


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

Le président de la République démocratique du Congo (RDC) a rencontré les deux chefs du Parlement ce mardi 14 avril à Kinshasa, la capitale. Les échanges ont porté sur une décision de la Cour constitutionnelle…

L’arrêt de la Cour constitutionnelle siffle la fin de la polémique entre le camp présidentiel et le Parlement dominé par les hommes de Joseph Kabila, le prédécesseur de Félix Tshisekedi. En effet, il est reproché à ce dernier d’avoir décrété l’état d’urgence en riposte à la propagation du coronavirus sans passer par le Parlement. Un acte qui violerait la Constitution, selon le président du Sénat.

La rencontre entre les trois personnalités a permis d’échanger et de discuter de ce sujet qui fait polémique dans le pays. La présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, à la fin des discussions, a mis la balle à terre pour rappeler que l’urgence reste la lutte contre le Covid-19.

« L’enjeu important, c’est l’état d’urgence sanitaire et comment nous protégeons nos populations par rapport à ce virus. Cela ne doit pas donner lieu à des polémiques ou à des querelles intestines », insiste-t-elle.

La sortie d’Alexis Thambwe Mwamba, le patron du Sénat, a été ensuite contredite par la Cour constitutionnelle. Le porte-parole de M. Tshisekedi qualifie d’« excessif et outrageux » le ton qu’il a employé le week-end dernier pour parler de la violation de la Loi fondamentale.

« Alors qu’il savait pertinemment bien qu’il devait rencontrer le président, il aurait pu avoir de la réserve par rapport à ça, surtout qu’il est désavoué par la Cour constitutionnelle. La moindre des choses, c’est quand même de s’excuser. Il aurait pu déclencher une crise institutionnelle », fustige Tharcisse Kasongo Mwema.

L’état d’urgence expire le 24 avril prochain. Tout rassemblement de plus de 20 personnes est interdit également. Des mesures prises par le chef de l’Etat afin de contenir la propagation du Covid-19.

A.H.



Autres titres
Togo Togo - Faure- Agbéyomé : Tu me tiens… Je te tiens ! 
Togo Togo - Un Front commun pour le changement (FCC) en gestation 
Côte D'Ivoire Côte D'Ivoire - Le vice-président Daniel Kablan Duncan a démissionné 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com