AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Madagascar Covid-19 : Le secteur touristique malgache appelle l'aide


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

Le secteur touristique de ce pays insulaire, particulièrement touché par les conséquences dramatiques de la pandémie, appelle l’Etat à la rescousse.

Les opérateurs privés et l’Etat réfléchissent sur comment relancer les activités économiques plombées par la maladie à coronavirus. Objectif, accompagner les entreprises les plus impactées, parmi lesquelles celles qui interviennent dans le domaine touristique.

Selon les chiffres, 400.000 employés risquent gros. Ces derniers ont été payés deux mois durant alors qu’il n’y avait pas de rentrée d’argent. Les entreprises disent avoir une trésorerie sèche, qu’elles sont désormais incapables d’honorer leurs engagements salariaux.

Le plan de relance, baptisé Plan de Mitigation, est estimé à plus de 320 millions d’euros. Il n’est pas encore validé, l’Etat et les bailleurs n’ayant pas encore accordé leurs violons.

« Le principal objectif, c’est d’abord stopper l’hémorragie de la dégradation du tissu économique. Ensuite, préserver l’emploi et les entreprises pour qu’on puisse avoir une base sur laquelle on peut s’appuyer au moment de la relance économique », indique Rivo Rakotondrasanjy, le président du groupement du patronat malgache (Fivmpama).

Johann Pless, l’administrateur de la Confédération du tourisme de Madagascar, demande la prorogation ou le report des charges sociales, patronales ou fiscales en plus de l’effacement de « certaines dettes parce qu’au moment de la reprise, et ce ne sera pas avant 2021 d’après nous, nous allons devoir supporter un certain nombre de dépenses que nous devons à l’Etat et à d’autres prestataires, et cette situation va être totalement intenable ». « Aujourd’hui, nous avons besoin de recevoir des subventions pour conserver l’employabilité de nos collaborateurs », ajoute-t-il.

En résumé, la relance de l’économie passerait par l’annulation de dettes, la prise charge partielle des salaires, les subventions, les dons, les prêts.

A.H.



Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Côte D'Ivoire Siège du PDCI/Bastonnade de journalistes: la réaction de l'Intersyndicale des médias 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com