AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Les importateurs des produits carnés dans le viseur du ministre Bataka


Société

iciLome | | 4 Commentaires |Imprimer

Le ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique, Koutéra Bataka, est furieux contre les importateurs des produits carnés. Et pour cause, ces derniers n’ont pas respecté leur engagement, laquelle indique un approvisionnement des produits avicoles sur le marché local.

Relativement à cette promesse non tenue, l’importation des produits carnés se fera désormais interdite sur le territoire. Elle ne peut se faire que sur autorisation formelle signée par le ministère de tutelle qui entend veiller scrupuleusement eu respect de cette restriction.

Le ministre Koutéra Bataka demande donc à tous « les importateurs et les distributeurs de prendre toutes les mesures urgentes, à travers des contrats clairs et précis, pour l’enlèvement immédiat des volailles en souffrance d’une part, et pour la fourniture régulière de volailles locales d’autre part ».

« Les acteurs concernés ont 15 jours pour se conformer à la présente note », a-t-il précisé.

Cette injonction selon les informations, a pour objectif d’amener les acteurs de la filière avicole, à s’approvisionner sur le marché local.





Autres titres
Togo Togo - Le Programme Novissi demeure inéquitable. 
Togo Togo - L’assassinat du Col Bitala Madjoulba nécessite plutôt une enquête de commandement 
Togo Togo - Covid-19 : Un confiné raconte son enfer à l’hôtel Eda-Oba 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 4   Cherf | Jeudi, 21 Mai 2020
  Au lieu de promouvoir l'élevage local, un fait la promotion de l'importation.
Elever des volailles nourris au soja et maïs localement produits ferait bien l'affaire des paysans togolais tout en assurant l'accès à des produits alimentaires frais et de qualité. Le prix d'un char peux construire 500 poulaillers moedernes, un hélico 5.000. A la place de grandes villas vides contributes pelle mêle à Lomé avec de l'argent volé, on aurait pu avoir des milliers de poulaillers avec création de milliers d'emplois.

 3   Patience | Mercredi, 20 Mai 2020
  Merci le ministre,
Ces importateurs ne sont ils pas les alliés du rpt/unir

 2   mazama | Mercredi, 20 Mai 2020
  Icilomé ou icirptunir, où est le message de la diaspora Siou/Diaspora de Niamtougou? Pourquoi vous l'avez retiré? Pour qui vous roulez vous?

 1   Zozopapa | Mercredi, 20 Mai 2020
  Une bonne decision patriotique !!

.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com