AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo La fin du Franc CFA vue par Nicolas Lawson


Société

iciLome | | 5 Commentaires |Imprimer

Mercredi 20 mai 2020, le Conseil des ministres français a adopté un projet de loi qui modifie son accord monétaire avec les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), faisant suite à la réforme surprise du franc CFA annoncée en décembre.

"> Video

Dans un message audio rendu public, Nicolas Lawson du Parti du Renouveau et de la Rédemption (PRR) a salué cette décision courageuse du gouvernement d’Emmanuel Macron. Il estime que ce nouveau projet de loi modifiant l’accord monétaire France-Uemoa est une avancée, un pas de plus vers la fin du franc CFA et des « astreintes du néocolonialisme ».

« Cela n’a pas dû se faire de gaieté de cœur, mais les faits et l’histoire ont imposé à Emmanuel Macron et son gouvernement cette décision difficile », a-t-il déclaré.

A l’en croire, le prestige que procurait la France en Afrique, à travers le franc CFA, est désormais révolu. « Et il reviendra donc à la nouvelle génération des politiciens africains, c’est-à-dire à nos enfants, de fermer le livre de l’histoire coloniale de la France en Afrique et de concrétiser la volonté d’émancipation d’une partie des élites de ma génération », a-t-il ajouté.

Revenant sur le cas togolais, Nicolas Lawson trouve qu’il est temps que le pays revoit le format de ses relations avec la France, afin qu’il puisse jouer son rôle de « nation pilote » en engageant le renouveau et la renaissance des Etats ouest-africains.

Suivez plutôt!




Autres titres
Togo Togo - L’assassinat du Col Bitala Madjoulba nécessite plutôt une enquête de commandement 
Togo Togo - Covid-19 : Un confiné raconte son enfer à l’hôtel Eda-Oba 
Togo Togo - Covid-19 : Un cas au sein de la Banque Atlantique du Sénégal 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 5   Paix | Vendredi, 22 Mai 2020
  il faut prier Moïse et Jésus-Christ et il faut lire la Tora et la Bible pour la paix au pays. Que Dieu bénisse le pays et toute l'Afrique Noire.

 4   Abladjo | Jeudi, 21 Mai 2020
 
Dans le meme temps, i faut dénoncer les accords coloniaux de cooperation militaire et revoir ces accord sous la lumiere du 21eme siecle.

Il faut sortir la fabrication de l'Eco de la France et choisir un autre fabricant de part le monde ou en Afrique.

Il faut oeuvrer pour une parité partielle avec une échelle de fluctuation face a l'Euro et non une parité totale a l'Euro. EURO +/-10%

 3   Gambeno | Jeudi, 21 Mai 2020
  La france a toujours abuser l'Afrique. Mais le cas qui nous intèresse ici, c'est-à- dire l'adoption du projet de loi qui modifie l'accord entre le colon français et les pauvres pays d'Afrique sur le franc cfa. On a pris acte.
Il faut donc rappeler que personne n'a le privilège de toujours voler les pauvres pays de l'Afrique. On a rien contre la france qui veut nous laisser tranquille en Afrique. Au contraire on milite pour la liberation totale de franc cfa et le développement des pays en Afrique.

 2   Tovia | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 1-Affivi
  Oui madame un tien vaut mieux que rien. Les choses avancent à petits pas.
Moi personnellement je me demande les billets de banques que les sanguinaires Faure et ses clics Bawara,Barry Moussa barqué ont entassé chez eux à la maison, ils vont faire comment pour les changer en ECO?

 1   Affivi | Jeudi, 21 Mai 2020
  Nous sommes toujours dans la logique du mépris. Cette loi étrangère ''nous autorise'' à utiliser une nouvelle monnaie qui sera toutefois indexée à l'Euro dans la même proportion que le CFA.
La France nous donne juste une portion de liberté car nos dirigeants sont des poltrons.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com