AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Un jeune homme tué par balle ce jeudi à Lomé


Société

iciLome | | 70 Commentaires |Imprimer

Drame à Avedji Sun City. Un jeune homme a été tué par balle ce jeudi matin par les corps habillés.

"> Video

Selon les informations, le jeune homme à bord d’une voiture a été interpellé par deux militaires pour excès de vitesse. Mais il n’a pas obtempéré. Il a plutôt mis les gaz et pris la fuite. Très vite, les deux militaires l’ont poursuivi à moto.

Arrivée au carrefour Sun City à Avédji, le pauvre homme est tombé sur une autre patrouille d’anti-gangs.

Même arrêté, le jeune agent d’entretien dans un parc auto-moto de la place a refusé de remettre aux soldats les clés de la voiture. C’est ainsi que l’un des agents lui intimant l’ordre de rendre ses clefs sous menace d’un couteau. Mais le jeune très déterminé a fini par arracher le couteau des mains du soldat.

Alors qu’il menaçait à son tour l'agent, un des soldats a ouvert le feu, l'abattant d'une balle.

La vidéo de la scène horrible fait le tour des réseaux sociaux.

Rayan Naël



Autres titres
Togo Togo - Le Programme Novissi demeure inéquitable. 
Togo Togo - L’assassinat du Col Bitala Madjoulba nécessite plutôt une enquête de commandement 
Togo Togo - Covid-19 : Un confiné raconte son enfer à l’hôtel Eda-Oba 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 70   COMBAT DU PEUPLE | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 60-fantasmagoric
 
Depuis les assassinats de Enselme Sinandaré, Douti Sinalingue de Dapaong , Alabi de Gta , les balles de sommations de Mango , les gens sur qui un chard a roulé toujours à Mango , le petit jojo de Bè kpota sans oublier le petit mécanicien qui a été abattu comme un gebier à agoi , le mr d'adakpame , le cl Bitala ,etc ..., la liste est longue pour ne citer que ceux là !

LE PAYS EST EN DANGER AU LIEU DE TOUS FAIRE POUR METTRE FIN À CES BARBARISMES ENVERS LES POPULATIONS LES INCONSCIENTS CAUTIONNENT LES ASSASSINS .

 69   ekam | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 67-AshRevolution
  Y'a t il une raison le fils de Yatrofei ne peut pas beneficier d'une bourse tout comme des centaines de togolais? Si tu connais quelque chose de paticulier sur son cas alors dit le; autrement le juger que sur son nom c'est de la haine.

 68   Kozah Nostra | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 66-Tg
  Je vais aller plus loin cher compatriote en instruisant l'esclave Fantasmagoric des Gnassingbe par ces vers d Alfred de Vigny :
À voir ce que l'on fut sur terre
Et ce qu'on laisse
Seul le silence est grand
Tout le reste est faiblesse.
(La Mort du loup, Les destinées)

 67   AshRevolution | Vendredi, 22 Mai 2020
  DIASPORA CONTACTEZ La Norwich University ou se trouve Kpatcha Massina le fils de Yotrofei et dites leur ce que vous en pensez de sa bourse ?
DIRECTOR
Tara Kulkarni, PhD, PE
Contact [email protected]
1 (802) 485-2000
1 (800) 468-6679

 66   Tg | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 65-fantasmagoric
  Mon "frère" ( je suis bien obligé de t'appeler ainsi), si tu n'as rien à dire, le silence ne va pas te tuer

 65   fantasmagoric | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 63-Tg
  Les plus ignorants et plèbes sont plus truculents sur ce site.

Le Togo est un pays frontière, vous y comprenez quelque chose? Pas certain!

 64   Tg | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 61-Phanphandong
  Qui a tué ce dernier , on attend toujours de savoir

 63   Tg | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 60-fantasmagoric
  A t'écouter, on devine ton ignorance, mr Epou peut et a droit de se prévaloir de son intéret pour ce pays, puisque toi meme tu affirmes "son pays d'origine", c'est toi qui vois politique, il dénonce comme tout esprit éveillé les maux de ce pays, libre a toi d'écouter ou non. Tu es encore plus ignorant de comparer les E.U ou circulent des armes avec une population de plus 350 millions de personnes et le Togo d'a peine 10 millions ou un groupe de militarés ne peuvent maitriser un jeune armé soi-disant d'un petit couteau

 62   fantasmagoric | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 60-fantasmagoric
  Erreur !

....à carreau...!

Merci!

 61   Phanphandong | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 45-Ezoguegue
  Toi, continue d'écrire sans réfléchir. Tu dis que peut être les soldats togolais sont tribaliste? C'est une affirmation avec le conditionnel de prudence.

À lire certains, on devrait laisser faire, alors que vous savez pertinemment que l'africain est indiscipliné. On parle déontologie, savez-vous que les polices occidentales n'arrêtent plus les terroristes ou fauteurs de trouble?

Imagine un peu la scène, les forces de sécurité t'ordonnent d'obtempérer tu sors une arme blanche alors qu'un gradé vient d'être assassiné, une actualité brûlante! Pourquoi vous ne raisonnez jamais contextuellement et intelligiblement?

 60   fantasmagoric | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 56-Ange
  Le même Epou naguère arguait que le Togo ne l'intéressait plus, après qu'il ait acquis le statut de réfugié aux USA. Curieusement le bonhomme continue de commenter les faits relatant son pays d'origine toujours sous un angle politique ou même polémiste.

Il y a plus de bévues aux USA qu'au Togo pour l'ordre public. Dans certains États républicains, les noirs des ghettos se tiennent au carreau. On oublie trop souvent que Lomé est une Capitale frontière, couverture à nos chers opposants et au banditisme.

Soyons sérieux et objectifs!!

 59   Icomicare | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 50-AshRevolution
  Ils disent a leurs enfants de ne pas retourner au Togo pour y travailler apres qu'ils les aient envoyes au pays des blancs pour leurs etudes car le Togo est "gate" alors que c'est eux-meme qui l'ont gate. Ils vont nous tuer tous ou tuer un cousin eloigne, on va mourir certes mais armes a la main, trop c'est trop.

 58   Ekam | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 47-Frère du défunt
  Je comprends votre emotion en ce moment et je vous apporte mes condoléances. C'est deja difficile de surmonter la mort tragique d'un jeune membre de la famille; execute de la façon dont décrite dans l'article serait très amère.
Je crois sincèrement que personne, inclut le confrere Ange ne se réjouit du deces de votre frère. Certains intervenants voient et commentent les faits sous different aperçus indépendamment de l'emotion avec objectif d'éviter que de pareils événements se reproduisent. Personnellement, a votre place je m'éloignerait des contenus de réseau social qui ont apport a cet événement. Meme des commentaires contre le militaire ne vous feraient aucun bien en ce moment.

 57   Diable | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 15-marclove
  Un imbecile, celui-là qui confond des difficultés de légitime défense à la barbarie «soldastesque » togolaise. Qu' est-ce que l' imbecile est entrain de comparer?

 56   Ange | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 29-Antoine Kodjo epou
  Mr Kodjo Epou , j'ai fini mon poste en disant que nul ne peut se réjouir de ces incidents . Encore loin de moi , l'idée de dénier ces exécutions ! Je m'attaque aux individus comme vous qui donnez l'impression que ce n'est qu'au Togo que ces choses se passent! Le Togo est un enfer et le reste du monde est le paradie , c'est votre thèse ! Eh bien vous mentez , même dans la grande Amérique , il y a de grossières bavures policières ! C'est vous qui vous delectez des comparaisons ! Si vous reconnaissez que ces choses arrivent dans tous les pays normaux , aux USA , tout comme au Togo , je serai satisfait! Ça ne doit pas servir de terreaux fertiles pour des règlements de compte politiques !

 55   Noir | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 54-Dambo
  Nous préférons les Noirs. Vous devez publier les écrits des Noirs

 54   Dambo | Vendredi, 22 Mai 2020
  Je vous invite à lire le poème sur la dictature du Tunisien Fatma Akrout

Il règne sur le monde
En monarque absolu.
Sans épée et sans fronde,
Il a pris le dessus.
Sans tambour ni trompette,
Sans armee ni conquête,
Et sans se faire élire,
Et fort de son délire,
Il s'est bien installé,
Le monde est à ses pieds.
Sournois et insidieux,
Il impose sa loi,
Et plus que tous les dieux,
Il est le maître roi.
Tyran du dernier âge,
Il n'a pas de visage.
Et il n'a pas de coeur,
Et il n'a pas d'odeur.
Et il n'a pas pas de foi,
"Marche ou crève" est sa loi.
Impitoyablement,
Il vole l'âme des gens.
Le monstre est bien vivant,
Il s'appelle L'ARGENT !

 53   Dynamouton kpodzro | Vendredi, 22 Mai 2020
  Que dit le ministre de l'intérieur et de la sécurité du gouvernement de la dynamouton kpodzro d'Aviyomé?
celui du mongole fraudevi le sanguinaire s'est exprimé avec des mensonges alors que dit celui d'aviyomé?

 52   ekam | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 34-Icomicare
  Well, tu as quand meme compris quand j'ai dit "si les faits tels relates sont vrai"? Il y a une difference entre mourir pour cause personelle et mourir pour cause politique.

 51   ekam | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 32-Akpan
  "Mais le jeune très déterminé a fini par arracher le couteau des mains du soldat. Alors qu'il menaçait à son tour l'agent". Comment tu as compris ca?

 50   AshRevolution | Vendredi, 22 Mai 2020
  DIASPORA CONTACTEZ CapGemini et faites savoir qui est Sirina Yark

Les bouchers du Togo ne doivent plus vivre tranquillement. CONTACTEZ LES LIEUX DE TRAVAIL DE LEUR PROGENITURE comme Sirina Yark ingenieur chez CapGemini a Merignac en France voici les coordonnes:

Adresse: 19 Allée James Watt, 33700 Mérignac, France

Tel: +33 5 56 46 70 00

Contacter Capgemini

Contacter Capgemini


Sirina Yark
Se connecter
Message
Plus...
Sirina Yark

Consultante fonctionnelle chez Capgemini
Bordeaux, Aquitaine, France

 49   Paixdedieu | Vendredi, 22 Mai 2020
  Et que dit le Chef de l'Etat à propos de ce crime de trop? Que dit Faure Gnassingbé à propos de la barbarie continuelle perpétrée par lui et des éléments armés censés protéger les populations sur ces mêmes populations?. Pourquoi tue t'on au Togo pour soi disant maintenir l'ordre? Pourquoi cela n'est pas le cas ailleurs? Sommes nous retournés dans le Far West Américain durant l'époque de la Ruée vers l'or? Encore qu'à cette époque tout le monde était armé et le combat était plutôt égalitaire. Ne me dites pas que Faure Gnassingbé n'est pas interpelé par ce drame de plus, de trop, sur un jeune homme. Quel gâchis qui passe encore inaperçu? C'est absolument rébutant. Ces enquêtes diligentées par le régime sont de la poudre aux yeux et c'est bien dommage qu'une poignée d'individus abusent tant de tout un peuple pendant aussi longtemps sous le regard complice du Monde Entier. Les Togolais doivent réagir avant de succomber sous la dictature implaccable RPT/Unir et avant de finir par être éliminés l'un après l'autre par ses propres forces de sécurité.

 48   Solo | Vendredi, 22 Mai 2020
  Comme nous togolais avons refusé de nous unir pour finir pour de bon ce régime sanguinaire, c'est comme ça ils vont continuer par nous tuer un à un comme des moutons de pâturage au gré du prince de la Marina.

 47   Frère du dé | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 35-Ange
 
Ange , si c'est ton enfant ou ta femme qui a perdu la vie sous cette méchante barbarie des nos soldats , tu allais réagir
ainsi ? Depuis quand peut- on comparer le togo à une pouriture comme les USA ?
Nous ne voulons pas suivre les connerie des occidentaux . Vous qui cautionnez les sanguinaires votre tour viendra !

 46   Paix | Vendredi, 22 Mai 2020
  il faut prier Moïse et Jésus-Christ et il faut lire la Tora et la Bible pour la paix au pays. Que Dieu bénisse le pays et toute l'Afrique Noire.

 45   Ezoguegue | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 15-marclove
  Toi tu vis aux USA? ou à KARA tu veux dire?
Monsieur tu ne peux pas comparer ce qui se passe aux USA à Togo.
Ce qui ce passe aux USA c'est le racisme.Tu ne peux me dire que les militaires Togolais sont racistes contre leurs propre frères.Peut être ils sont tribalistes mais ça finira mal un jour.

 44   Frere du victime | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 35-Ange
  Ange , si c'est ton enfant ou ta femme qui a perdu la vie sous cette méchante barbarie des nos soldats , tu allais réagir
ainsi ? Depuis quand peut- on comparer le togo à une pouriture comme les USA ?
Nous ne voulons pas suivre les connerie des occidentaux . Vous qui cautionnez les sanguinaires votre tour viendra !

 43   123 | Vendredi, 22 Mai 2020
  Restez calme , yark a déja ouvert son enquête. Justice sera faite sous peu.

 42   Ebizovo | Vendredi, 22 Mai 2020
  Moi Ebizovo je vous ai toujours dis ici que si vous attendez les opposants,la communauté internationale et autres pour venire liberer le Togo pour vous, eh bien vous allez vieillir.
Cherchez des armes et liberer vous vous meme.
Chaque jour deux militaire tués et ca ira.

 41   Aie...! | Vendredi, 22 Mai 2020
  Icilome, lorsque les togolais ouvrent les yeux sur les réalités, aidez les gens de l'ombre à les leur refermer systématiquement, c'est du journalisme aussi !

Bravo.

La meilleure société, personne ne savait qu' elle se batit sur le mensonge, le crime, la violence , les detournements , tant d'arbitraires etc...
Mais nous le comprenons à présent , et cela ne nous intéresse pas, basta.

 40   Aie...! | Vendredi, 22 Mai 2020
  Lorsque le loup (??) finit par avoir son propre enclos de moutons(??????), rien ne pourra jamais plus l'empêcher de passer se servir même devant tous les autres en plein jour ... et tous y passeront, ce ne sera qu'une question de temps.

Pauvres moutons .


Ça va à icilome.com ?

On gomme bien dans vos bureaux et ça dégomme fort sur le terrain .
Le jeune laveur de voiture par exemple !?
Vous ne vous en sentez pas un peu responsables ou complices ?

 39   Affivi | Vendredi, 22 Mai 2020
  C'était un homme, un vrai, la catégorie qui manque notoirement ici pour nous extirper de toute cette tragédie. Cette police d'analphabètes et de morts de faim, ne pourra pas tuer tous les togolais si tous opposent une résistance déterminée comme celle de jeune homme à l'arbitraire.
Un jour ou l'autre nous vivrons libres en RÉPUBLIQUE et celle liberté sera celle de tous les peuples du TOGO.

 38   KOTOVI | Vendredi, 22 Mai 2020
  Mais le jeune très déterminé a fini par arracher le couteau des mains du soldat.
Mes freres c'est redicule. je vous dit que ils ont recu des consignes ferme de tirer de tuer les civiles pour les faire peur . Consigne donne par le general katanga

 37   Bb | Vendredi, 22 Mai 2020
  * personne ne connait

 36   Antoine Kodjo Epou | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 35-Ange
  Eh bien comme on tue aux Etats-Unis pour apres s'en sortir sans periode de prison, libre donc a nos forces de l'ordre, au Togo, de tuer qui ils veulent et quand cela leur plait. Merci de m'informer sur ces cas americains qui justifient les assassinats de nos pauvres concitoyens. Je sais une chose au moins, c'est que ces policiers coupables de bavures a America transitent au moins par un palais de justice avant de "rentrer chez eux et/ou a leur poste"comme tu l'affirmes. Ceci pouvant expliquer cela, allez-y seulement, tuez-en autant que vous voudrez. Je sais aussi une chose qui vous echappe, la haine est forte au Togo et les coeurs tellement armes de rancoeurs que tot ou tard, il y aura du sang et des larmes dans vos maisons. Il n'y a pas que Dieu qui vous voit, les proches des victimes ne vous perdront pas de vue non plus. Bonne soiree.

 35   Ange | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 30-Antoine Kodjo Epou
  Mr Kodjo Epou , tu as posé plusieurs questions ! Une a retenu mon attention: celle par laquelle tu affirmes que les policiers ,auteurs des bavures aux USA répondent de leurs actes ! C'est à se demander si tu connais bien le pays dans lequel tu vis , les USA . Connaissez vous l'affaire Amadou qui a défrayé la chronique newyorkaise en 1999. Eh bien les policiers qui ont tiré 41 balles sur le corps d'Amadou s'étaient tirés a bon compte , déclarés non coupables ! On pourrait citer d'autres cas . Mais c'est juste pour vous dire que , le Togo n'est pas le seul îlot où les bavures policières ont lieu . Même la grande américaine connaît ces incidents . Nul ne peut se réjouir de ces événements ,loin de là , mais arrêtez de diaboliser votre pays ! Bonsoir !

 34   Icomicare | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 31-ekam
  Voila un autre idiot sur le site, c'est de la manipulation: c'est qui aurait le courage de recuperer un couteau de la main de son agresseur? Donnez-nous Les armes , c'est notre seule issue. On va mourir peut-etre mais dans la dignite. C'est quoi la limite de vitesse dans ce pays ou I'll y'a aucun panneau

 33   akam | Vendredi, 22 Mai 2020
  Cessez de comparer le Togo aux Etats Unis, car il y a des visiteurs du site qui ne savent pas les realites americaines
Le premier probleme est qu'aux Etats Unis les militaires ne font pas de control routier. Exces de vitesse n'est pas le probleme de l'armee togolaise. Comparez plutot le Togo a la France car nous avons les memes structures.. Le policier Americain ne retire pas la cle de voiture ou saisir une moto. On donne une amande et le contrevenant va payer au ministere des finances, Le policier americain respecte le citoyen americain et vis versa. Tout a commence par le fait que les militaires voulaient soutirer de l'argent au jeune homme.. Les policiers ont des menotes pour controller les criminel, ce que l'armee n'a pas

 32   Akpan | Vendredi, 22 Mai 2020
  Réponse à 31-ekam
  Ou est-ce que l'article a dit que le jeune a brandit une arme sur les forces de l'ordre?

 31   ekam | Jeudi, 21 Mai 2020
  Si les faits tel relates dans l article sont vrai alors le jeune est alle trop loin. En aucun cas tu peux pas brandir une arme sur les force de l'ordre.

 30   Antoine Kodjo Epou | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 21-Dodo2019
  Monsieur, veux-tu insinuer que parce que les blancs tuent de temps en temps les noirs aux States, les forces de l'ordre peuvent elles aussi tuer et apres, justifier leurs crimes par l'exemple americain? Deuxieme question: pourquoi ces soldats devraient-ils demander a prendre les cles de la voiture que conduisait le jeune? Ici aux States, les policiers t'ont-ils une fois demande a retirer les cles de ta voiture lorsqu'ils t'arretent?Troisieme question: L'agent qui a tire dans la poitrine de sa victim, n'a-t-il pas appris a tirer dans les jambes d'un individu qui le menac(?) avec un couteau? Quatrieme question: ici aux States, lorsque les faits sont averes, preuves a l'appui qu'un policier abat un citoyen, sait-tu au moins que la justice se met immediatement en branle et punit lourdement le coupable? Cinquieme question: Vois-tu souvent des militaires lourdement armes circuler dans votre ville de residence aus Etats-Unis comme on les voit partout dans nos villes togolaises? J'espere cher monsieur, que le jour ou un de tes parents ou amis sera abattu dans les memes conditions au Togo, tu viendras tenir ici le meme langage exactement comme celui que tu tiens en tentant de justifier une abomination que rien ne justifiait. Il me plairait de savoir ce que tu dirais si demain, les balles meurtrieres des forces de l'ordre venaient a changer de poitrine. Je le dis parce que la roue tourne, anarretable. Que Dieu te pardonne.

 29   Antoine Kodjo epou | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 21-Dodo2019
  Monsieur, veux-tu insinuer que parce que les blancs tuent de temps en temps les noirs aux States, les forces de l'ordre peuvent elles aussi tuer et apres, justifier leurs crimes par l'exemple americain? Deuxieme question: pourquoi ces soldats devraient-ils demander a prendre les cles de la voiture que conduisait le jeune? Ici aux States, les policiers t'ont-ils une fois demande a retirer les cles de ta voiture lorsqu'ils t'arretent?Troisieme question: L'agent qui a tire dans la poitrine de sa victim, n'a-t-il pas appris a tirer dans les jambes d'un individu qui le menac(?) avec un couteau? Quatrieme question: ici aux States, lorsque les faits sont averes, preuves a l'appui qu'un policier abat un citoyen, sait-tu au moins que la justice se met immediatement en branle et punit lourdement le coupable? Cinquieme question: Vois-tu souvent des militaires lourdement armes circuler dans votre ville de residence aus Etats-Unis comme on les voit partout dans nos villes togolaises? J'espere cher monsieur, que le jour ou un de tes parents ou amis sera abattu dans les memes conditions au Togo, tu viendras tenir ici le meme langage exactement comme celui que tu tiens en tentant de justifier une abomination que rien ne justifiait. Il me plairait de savoir ce que tu dirais si demain, les balles meurtrieres des forces de l'ordre venaient a changer de poitrine. Je le dis parce que la roue tourne, anarretable. Que Dieu te pardonne.

 28   Kozah Nostra | Jeudi, 21 Mai 2020
  Le Togo du mongole fainéant Faure Aveleleleble Gnassingbe aux yeux de drosophile est devenu le far West !!!
On tueries gens comme du gibier Aaaaooooo!!!

 27   Le Vrai Jay Bon Jeu | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 26-Justin
  "Mais au Togo on tue simplement et on ouvre une enquête pour ne plus y revenir."

"..la vraie fuite en avant.. les pieds au cou !!

Merci Justin

 26   Justin | Jeudi, 21 Mai 2020
  Si on prend les policiers et gendarmes pour faire la guerre contre une invasion du pays , sans doute on perd la guerre. De même si on prend les militaires pour la sécurité et le maintien d'ordre dans nos villes , on vivra des cas pareils à celui du jeune ici . Il y a donc un problème de formation et de compétences. Tout comme le policier qui n'est pas formé pour La Défense territoriale, le militaire n'est pas fait pour jouer parmi les civils encore moins les encadrer.

La faute de ce meurtre revient au militaire tandis que sa responsabilité revient à son ministère de tutelle qui le déploie à remplir des missions pour lesquelles il n'a pas été formé.

Un militaire qui menace au couteau un civil pour un simple incident tel décrit ici est un danger public. Un civil à ?? ?? nus qui se sentant menacé au couteau par un militaire et qui parvient à lui arracher le coteau, dans certains pays , la place de ce civil n'est pas au cimetière mais dans un centre de formation militaire pour devenir lui-même militaire car il a déjà prouvé son courage et son aptitude.

Mais au Togo on tue simplement et on ouvre une enquête pour ne plus y revenir.

 25   Ablo zozo! | Jeudi, 21 Mai 2020
  Si l'information tel que relatée est vraie, a y voir de près, il y a un grand problème au sein des forces de l'ordre au Togo. Cet acte montre qu'ils sont usés psychologiquement de sortes qu'ils ne se contrôlent plus véritablement. Ceci peut se comprendre car leurs conditions de travail sont parfois deshumanisantes (faire la garde plus de 24 heures) qu'ils n'hésitent pas à déverser leur bile sur les citoyens. Des actes de ce genre, on en aura de plus en plus du fait de leur surexploitation pour maintenir un ordre que tout le monde sait fragile du fait d'une élection aux résultats tronqués en plus d'une crise sanitaire qui met tout le monde sous tension. En ce moment, ce sont des consignes de fermeté qui sont données aux troupes. Si non comment comprendre qu'en face d'un civil qui refuse de remettre la clef d'une voiture, l'agent trouve que ce qu'il y avait de mieux à faire était de le menacer avec un couteau. Absurdité !!!! A l'autre de tirer à balle réelle parce qu'on arraché le couteau à son collègue. Il y a de gros soucis à se faire. Que les autorités s'interrogent sérieusement à ce sujet, si non, ils seront eux mêmes victimes. En tout cas, vous êtes averti.

 24   Zozopapa | Jeudi, 21 Mai 2020
  " Même arrêté, le jeune agent d'entretien dans un parc auto-moto de la place a refusé de remettre aux soldats les clés de la voiture. C'est ainsi que l'un des agents lui intimant l'ordre de rendre ses clefs sous menace d'un couteau. Mais le jeune très déterminé a fini par arracher le couteau des mains du soldat"

Hihihihihihihi.....!

Les soldats armés menacent un individu avec un couteau alors qu'ils ont des armes automatiques !

Cherchez l'erreur.

Juste pour ne pas dire que le monsieur a sorti son couteau pour menacer les policiers qui tentaient de l'interpeller.

 23   AshRevolution | Jeudi, 21 Mai 2020
  LE GENERAL YARK ET SES ELEMENTS ONT PLASTIQUE LE LYCEE FRANCAIS, OKAVANGO ET LE CCF DE LOME
PHILIPPE DESMARS: LES FAT ONT COMMIS L'ATTENTAT DU RESTAURANT OKAVANGO DE LOME AU TOGO
La cours dissimule les mauvais offices, je n'ai pas percé la menace dont je pouvais faire l'objet. Le risque que je prenais en perçant les secrets, les magouilles, et surtout de démasquer les généraux mafieux de l'armée qui s'enrichissent grâce à la drogue. Tout cela va m'attirer de très graves ennuis. Mes activités inquiètent en particulier, deux vieux rapaces galonnés, les généraux Walla et Loakpossi. Ces deux vieilles fripouilles venimeuses au lourd passé criminel, couvert de sang des pieds à la tête finiront par avoir ma tête. Pris en étau face à deux impitoyables épurateurs, je vais payer très cher mon manque de lucidité en acceptant cette mission. La décision d'en finir avec moi une bonne fois pour toute allait être prise avant même que disparaisse le vieux général.
J'aurai du me souvenir, il y a quelque année en arrière du départ précipité de ce jeune couple de restaurateur français Olivier et Solweig Sitterlin, gérant d'une très jolie brasserie « Le Square » pas très loin de l'hôtel « Palm Beach » à Lomé. Ils ont eu l'outrecuidance de réclamer à madame Ayeva, fille d'un leader d'opposition fabriqué par le RPT pour diviser et affaiblir l'UFC et le CAR, une facture impayée d'un montant de 1500 euro. Cette cliente indélicate qui avait décidé de ne pas s'acquitter de sa dette pris ombrage des relances qu'Olivier lui lançait. L'insistance d'un expatrier pour obtenir le règlement de sa facture devenait insupportable aux yeux de madame Ayeva. Cette Proche de la Présidence, ne tarda pas aller se plaindre à un de ses amants, militaires haut gradé qui régla le problème de sa dulcinée à sa manière. Des militaires stipendiés agresseront Olivier à coup de couteau un soir devant son restaurant. Très sérieusement blessé aux mains et aux bras, dans ce guet-apens, Solweig et Olivier quitteront tous les deux le Togo avec leurs deux valises pour solde de tous comptes. Pour éviter les même déboires, j'ai fait placardé au restaurant l'Okavango cet avis aux consommateurs : « Cher client, si vous êtes venu boire pour oublier, soyez gentil payez avant de boire ».
Dimanche après-midi 10 septembre 2005 je suis dans un restaurant de plage : « Lomé rivage » exploité par un collègue français Norbert Boulet. Dans le golfe de Guinée tout le monde le sait la mer est très dangereuse. De grosses vagues appelées «Barre » sont responsables chaque année de nombreuses noyades et ne facilitent l'accostage des bateaux. C'est une mer en apparence calme mais qui est souvent accompagnée de violents courants, comme sur les côtes landaises en France et qui vous entrainent au large.
Un adolescent en difficulté est en train de se noyé en face « Lomé rivage ».Norbert Boulet à l'habitude cela arrive tous les mois. Il a bien fait planter sur la plage, des pancartes d'interdiction de baignade mais elles ne sont pas respectées. L'adolescent disparait dans en mer. Cette noyade Norbert ne le sait pas encore, mais elle n'est pas ordinaire et va faire basculer son destin. Il s'agit du neveu du Président togolais Faure Gnassingbé. Béhaza Gnassingbé sœur du Président est sur place au moment du drame, et tient pour responsable le gérant du restaurant de plage. Elle réclame à son frère Président des représailles immédiates. J'assisterai dans les minutes qui suivirent cette tragédie, à un grand fait d'arme de l'armée togolaise. Une escouade de militaires débarquant de vieux camions poussifs « GMC » devant « Lomé rivage » pour une expédition punitive : le saccage du restaurant à coup de crosse et son pillage. Rendu inexploitable, Norbert Boulet victime d'une spoliation ne récupérera jamais son établissement.
La longanimité du Peuple togolais et sa résilience n'est plus à démontrer. Ceux qui vivent au Togo le savent très bien lorsque les affidés du pouvoir patentés en crime de forfaitures qui depuis 1967 ont réussi à domestiquer les hommes à coup de nerf de de bœuf, vous ont pris en grippe, il faut quitter le pays au plus vite en oubliant si possible les éventuelles clauses de préjudices à faire valoir que vous n'obtiendrez jamais. C'est comme une jurisprudence de Droit coutumier, une façon indigène de vous désigner « persona non grata ». Ne dit-on pas en Afrique « abattre un poulet pour mettre les singes en garde ». En France sur l'ile de beauté, c'est un petit cercueil en bois que les fonctionnaires continentaux reçoivent des organisations plus mafieuses qu'indépendantiste, qui vous fait comprendre que vous n'êtes pas la bienvenue. Un avertissement avant le plasticage de votre véhicule ou de votre domicile.
Mercredi 7 mai 2003 à 21 heures, trois clients togolais entre dans le restaurant Okavango et se dirigent sous la grande paillote ventilée au fond du luxuriant jardin. La serveuse leur présente les menus, mais d'emblée ils font savoir qu'ils ne désirent pas dîner, seulement consommer. Trois bières locales leur sont servies. Ces clients sont jeunes la trentaine d'allure sportive, le profil militaire. Un des trois individus le seul vêtu d'un boubou se lèvent et se dirige vers les toilettes pendant que les deux autres règles l'addition. Deux trois minutes après leur départ à 21 heures 20 une énorme explosion retentie. Deux de mes antilopes se trouvant à proximité des toilettes sont projetées en l'air et succomberont les poumons détruit par l'onde de choc. Je n'ai pas eu besoin de faire évacuer la trentaine de clients présents ce soir-là, ils prirent eux même la poudre d'escampette sans payer l'addition. Les sanitaires du restaurant et mon appartement qui le jouxte sont entièrement soufflés. Une bombe dissimulée sous le boubou du terroriste a été déposé dans les toilettes. Cet engin explosif muni d'un système d'allumage pyrotechnique aura permis à ces trois militaires de quitter les lieux sans précipitations dans un « timing » bien réglé. C'est un vrai miracle que cet attentat criminel n'est fait aucune victime parmi les clients et les 25 employés du restaurant. Une partie du restaurant est soufflé, et les dégâts matériels sont importants. J'aurai dans la soirée une fois le restaurant vidé de sa clientèle et fermé la visite du Ministre de l'intérieur togolais le Commandant Boko et celle de l'ambassadeur de France qui n'ont fait que constater les dégâts. Je sais que les hostilités à mon encontre sont déclenchées. Je sais également que je suis personnellement visé et que cet attentat n'est pas le fait du hasard. A l'heure où la France est conspuée par l'opposition togolaise et à quelques semaines de l'élection présidentielle, les services spéciaux des forces armées togolaise avec la complicité des sbires du RPT ont monté une opération de désinformation. Le plasticage de l'Okavango sera suivit de celui du centre culturel français et de son lycée. La presse titra « vague d'attentats anti français à Lomé », désignant bien entendu l'opposition radical comme responsable. Un agent togolais infiltré que je connaissais de la bande au commandant Yark me révéla plus tard avoir fait partie de ces équipées terroristes nocturnes. Tout avait été planifié par les nervis de la présidence pour discréditer un peu plus l'opposition. Je crois même savoir que tout cela leur a été suggéré par nos propres services secrets.
Le lendemain après l'explosion, j'ai reçu un coup de téléphone au restaurant ce n'était pas pour une réservation. La voix qui m'a paru africaine était celle d'un des commanditaires du plasticage puisqu'elle me sommait de quitter le pays.
Quelques mois plus tard une embuscade m'est tendue aux alentours de 23 heures dans le quartier d'un des grands marchés de la capitale (Hanoukopé). Quatre militaires rangers aux pieds et barbe au menton stoppent mon véhicule. Seuls les soldats de la garde présidentielle se laissent pousser la barbe. Je suis violement extrait de ma voiture, et jeté à terre. Les quatre hommes se déchainent en me rouant d'une grêle de coup de pied et de ceinturons. Toujours à terre le canon froid d'un pistolet mitrailleur est posé derrière ma nuque et j'entends le bruit caractéristique de la culasse qui vient d'être actionner. C'est peut-être la fin alors dans un dernier sursaut pour conjurer le sort je me relève brutalement. L'agitation de la scène a attiré quelques badauds qui entourent mes agresseurs. J'entends encore un togolais crier aux militaires : « il ne faut pas tuer le « yovo ». Est-ce pour cela que qu'ils n'ont pas osé tirer ? Trop de témoins peut-être ? Mes agresseurs remontent dans leur voiture et disparaitront dans la nuit. Rien ne m'a été dérobé pas même la chaine en or bien visible autour de mon cou. Je rentre à la maison bien sonné, couvert de blessures et d'ecchymoses. Je viens de subir la plus jolie dérouillé de ma vie.
Par Philippe Desmars ex-gendarme à la Présidence de la République Française
P.S. Nous savons que l'attentat du Goethe Institut a été aussi réalisé par les FAT (Forces armées togolaises) sous le commandement du colonel Kadangha actuellement chef d'état major de l'armée de terre.
Aussi les attentats des marchés de Kara et Lomé sont le fruit des mêmes comme Kadangha issuent de la grande muette togolaise.
Les rapports des services allemands et français doivent être publiés et rendus publics le plus tôt possible.

TOGO Pendant que son Père Ministre de la sécurité tue Anselme; Sa fille Sisi Yark vit sa petite vie d'étudiante peinarde à Bordeaux
Est ce que Sirina va rester longtemps en sécurité en France si son père tortionnaire et assassin d'enfants, de femmes et d'hommes togolais continuent à tuer impunément ?...
Sirina tu est à présent en danger comme les petits enfants au Togo dans les mains de ton burkinabè de géniteur tortionnaire et assassin de centaines de togolaises et togolais ainsi que du capitaine Sankara._

 22   Gambeno | Jeudi, 21 Mai 2020
  Encore faure gnassingbé.
Tuer les Togolais est une maladie héréditaire chez faure gnassingbé! Encore un petit voleur d'élection au Togo qui tue un Togolais, ce monsieur est illégitime, illégal, irrégulier et déraisonnable. Ses chiens sans cerveau, ses crosions, ses corrosions de soldats qui sont incapables de venger leur chef le colonel Bitala doivent être manger par la population Togolaise. On doit tout faire pour faire disparaître faure gnassingbé et kadanga le plus vite que possible du Togo. C'est pour notre survit au togo. On ne peut pas continuer de la sorte.

 21   Dodo2019 | Jeudi, 21 Mai 2020
  ici au Etats Unis ils font exactement la meme chose , on ne defie pas l autorite , mes condoleance a la famille .Togolais stoppez de tout voir en politique, le jeune homme a eu tord de bafouer l autorite, et le soldat a eu tord d aller trop vite en besogne

 20   Teko | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 15-marclove
  Tu es ... , USA est different du TOGO. aux USA les armes s achetent comme les bonons, et les policiers ont toujours peur de perdre leur vie. Mais a Lome seul les policiers ... ont des armes, et les policiers n ont pas de la population.

 19   Kodjo | Jeudi, 21 Mai 2020
  Les jeunes au pays sont devenu quoi? Whatsap or Facebook, or des crash on youtube ? C est triste, ils sont vraiment different des jeunes de 1990 (EKPOMOG), je ne souviens tres bien car j'y etais, au temp dure de la dictature d EYEDEMA. Je ne comprends pas ces jeunes au Togo car ils ne font que trainer avec leur iphone dans leur main. La liberte est conquise ailleur par la determination des jeunes. Aujourd hui, tout le monde sait que le TOgo ne sortira de la misere si il y a alternance. Face a la dictature de Faure, les jeunes souffrent beaucoup et les jeunes se cachent au moment de sortir pour se liberer.

 18   El Niño | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 10-Abladjo
  Abjadjo, tu as parfaitement raison sur toute la ligne. Je ne comprends pas ces jeunes amnésiques et amorphes qui filment un cadavre. Ils sont là, les bras souvent croisés alors qu'ils pouvaient influencer l'attitude du soldat boucher à ne pas tuer.

Jeunesse togolaise, défendez-vous. Jeunesse togolaise, faites-vous respecter par ces mili-tarés qui ont de la boue à la place du cerveau. Jeunesse togolaise, réveillez-vous!

 17   Patience | Jeudi, 21 Mai 2020
  Le ministère de la sécurité et de la protection civile doit recruter des psychologues au profit de ses agents.
Comment peut on admettre cela ? ils n'avaient pas le droit de lui ôter la vie.
Vraiment déplorable

 16   Oncle Sam | Jeudi, 21 Mai 2020
  C'est le grand problem que nous avons an Afrique specialement au Togo.
Les militairs, policies, gendarmes, et autre ont recu la meme formation brutalite, ce agent pouvait fait autrement pour neutraliser le victime puisque ce dernier a un couteau, mais pa le tuer loooo
Yark: enquete est en cours.

 15   marclove | Jeudi, 21 Mai 2020
  C'est les cas pareils que nous vivons aux USA. Aux Etats Unis, c'est très normal quand un agent de force de l'ordre te demande les mains en l'air...et tu n'as pas respecté, donc la fin de ta vie....
Respectez les forces de l'ordre mes amis.

 14   Diable | Jeudi, 21 Mai 2020
  Togo, un monde triste où la force triomphe toujours. Même elle n' épargne pas les esprits égarés, fatigués et abusés de la rue. Un mandat de tous les vices... preparez-vous à l' abattoir. Pauvre Togo!

 13   issifou | Jeudi, 21 Mai 2020
  La défiance de ce jeune homme à l'égard d'un agent investi de l'autorité publique lui a coûté malheureusement la vie. Cet événement adéplorable aurait pu être évité si les agents eux aussi avaient réagi avec professionnalisme pour neutraliser "l'agresseur". Des deux côtés il y a eu un manque d'éducation civique de la part du jeune homme et une insuffisante formation professionnelle des agents concernés dans le métier de maintien de l'ordre. Les autorités gouvernementales ont du pain sur la planche pour conjurer ce genre de drame.

 12   Abladjo | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 11-Why
 
Dans un pays ou la loi est ce qui permet le mieux vivre ensemble, meme en état de légitime défense, la réaction de défense doit etre proportionner a l'attaque. Arme a feu contre arme blanche, les deux devaient oeuvrer a neutraliser l'autre et non a tuer. la situation de légitime défense ne marchera pas dans ce cas. Un jeune qui tien un couteau qu'il a pris a ses aggresseurs, fait que ce sera plutot le jeune qui serait en état de légitime défense et non les aggresseurs.
Depuis quand un agent de sécurité doit menacr un civil désarmé vec un couteau?

On vous a tourné le cerveau dans ce pays de merde et vous trouver toujours des circonstances tténuante a vos bouraux.

 11   Why | Jeudi, 21 Mai 2020
  Le Soldat qui a tiré dira qu'il est en situation grave et donc il a utilisé la technique d'auto defense. MAIS il pouvait tirer sur le pied de la personne ou un lieu non mortel pour neutraliser la personne. Un peu de professionalisme nos freres soldats.

La vie est sacrée.
Aux usagers de la route on s'amuse pas avec ni sa vie ni avec la vie des autres.

Reconstruisons un Etat d'un moral elevé et digne d'y vivre.


Condoleances a la famille eplorée

 10   Abladjo | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 8-El Niño
 
El Nino,

Va rendre la clé du trycycle, on ne veut pas perdre un aussi bon intervenant ici.

Dans un pays digne de ce nom, cet agent qui a tiré devait entrer en ce moment meme a la prison civile de Lomé.
La population tolere trop les meurtres dans ce pays. On vous tue comme des poussins.
Mon Abladjo a trouvé choquand la vidéo. Personne ne va au secours de personne dans ce pays de merde. Ils sortent leur smartphone et filment les horreurs. Peut-etre meme que ce jeune devais etre encore en train de respirer mais on l a laisser se vider de son sang. Triste pays.

Et le tueur n'est personne d'autre que le misnistre de la sécurité Yark et son acolyte ministre de la défense Wobé Vaurien.

Rester la a dire que parce qu'on a pas collecter des pv ou on a pas de représentant dans les bureaux de votes, on ne peut pas réclamer son droit quand il y a un hold up électoral. Des journaleux alimentaires comme djima djizoko vous crie ces conneries comme un fou pour que vous croyez ca.

 9   Saint Avlekete | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 6-Olivier
  " Pourquoi ne pas simplement remettre la clef! " dixit Olivier

Oui, mais le militaire peut aussi viser les pieds en tirant , le petit va laisser le couteau en tombant, il sera transporte a l'hopital mais sera en vie.


Condoleances aux Familles

 8   El Niño | Jeudi, 21 Mai 2020
  Réponse à 8-El Niño
  J'imagine que Doing Business est devenu Killing Business au pays de Faure. Pourquoi la hachette aussi facile au Togo?
Parlez-nous du PND(Plan National de Distraction).
Parlez-nous des déréglés HCTE. Que sont-ils devenus? Il est où l'homme des 72,36% ?

 7   El Niño | Jeudi, 21 Mai 2020
  J'imagine que Doing Business est devenu Killing Business au pays de Faure. Pourquoi la hachette aussi facile au Togo?
Parlez-nous du PNP. Parlez-nous des déréglés HCTE. Que sont-ils devenus? Il est où l'homme des 72,36% ?

 6   Olivier | Jeudi, 21 Mai 2020
  Vraiment dommage !! Pour une bêtise on laisse la vie. Pourquoi ne pas simplement remettre la clef! On peut racheter une voiture mais pas une vie. Vraiment dommage

 5   Ezoguegue | Jeudi, 21 Mai 2020
  Énième enquête non aboutie va être encore ouverte.
Togo,pays de peur

 4   President encombrant | Jeudi, 21 Mai 2020
  Apres le mandat " sexuel" ,le mandat de"terreur".Un mois seulement apres la prestation de soi disant serment,le bilan est deja tres lourd.
Bienvenue au pays des Gnassassins.

 3   ENTOUTCAS | Jeudi, 21 Mai 2020
  Peuple Togolais; les militaires veulent le départ de FAURE GNASSINGBÉ:
Les militaires vous préparent au soulèvement.
Le général KADANGA Félix Abalo à abattu froidement le Colonel Madjoulouba Toussaint Bitala.
RIEN.
Les militaires tuent le petit les mains nues à bout portant.
RIEN.
C'est une manière de vous guider.
TOUJOURS RIEN.
Les militaires invitent le peuple a l'insurrection pour finir le travail c'est à dire chasser celui qui nous a volé nos voix le 22 février 2020.
TOUJOURS ET TOUJOURS RIEN.
Restez la ou vous êtes aucune personne ne viendra d'ailleurs pour vous libérer.

 2   El Niño | Jeudi, 21 Mai 2020
  Sur instructions personnelles du Chef de l'Étage, Yark Damehane va bientôt ouvrir une autre enquête bidon.
Nos condoléances à la famille éplorée et enfer chaud souhaité à son assassin. Ainsi va notre Faure-Kopé!

 1   Assassin | Jeudi, 21 Mai 2020
 
Les forces d'insécurité fond plus de mort que Coronavirus au Togo.
Faure Eyadema est le Covid19 himself.

L'aent qui a tiré, a t il tirer pour neutraliser ou pour tuer.

Ne parler pas d'enquete juste écrouer l'assassin et que la justice fasse son travail.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com