AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Assassinat du Col. Madjoulba : Bawara invite Siou à faire preuve d’humilité


Société

iciLome | | 34 Commentaires |Imprimer

Le ministre Gilbert Bawara n’apprécie pas vraiment la réaction des habitants de Siou, milieu dont il est originaire. Il leur demande de faire preuve d’humilité face à leurs revendications en rapport à la restitution du corps du Colonel Madjoulba Bitala, assassiné début mai. Il invite ces derniers à éviter les réactions intempestives.

« Je ne vois pas à quoi serviraient des agitations et des réactions intempestives », a déclaré le ministre. Pour lui, l’assassinat de celui qu’il convient désormais d’appeler ex-chef du 1er BIR exige « un grand sens d’humilité et de dépassement ».

Aussi a-t-il recommandé « la prière et le recueillement pour que l’âme de notre frère repose en paix et que son inhumation intervienne dans la dignité et le calme ».

L’autorité en charge de la Fonction publique souhaite que les esprits et les cœurs s’apaisent pour que tout le processus jusqu’à l’inhumation du défunt se déroule dans la dignité et la responsabilité.

Il faut rappeler que les populations de Siou réclament toujours le corps de leur frère disparu tragiquement dans des circonstances improbables. Ils souhaitent inhumer le défunt selon les us et coutumes de leur communauté.

L’enquête sur le meurtre de l’officier n’étant pas encore aboutie, suscite la réaction des tons accusateurs qui dénoncent une manipulation.

N. K






Autres titres
Togo Togo - L’assassinat du Col Bitala Madjoulba nécessite plutôt une enquête de commandement 
Togo Togo - Covid-19 : Un confiné raconte son enfer à l’hôtel Eda-Oba 
Togo Togo - Covid-19 : Un cas au sein de la Banque Atlantique du Sénégal 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 34   Essosolam | Dimanche, 24 Mai 2020
  Réponse à 31-EWO N' ZINZIN
  Erratum lire ignares au lieu d'ignards

 33   Essosolam | Dimanche, 24 Mai 2020
  Réponse à 31-EWO N' ZINZIN
  Tu as tout dit mon frère. Tu étais en syntonie avec moi. Mr Bawara peut échapper à la justice humaine mais il sera puni par la nature. Il se moque d'un cadavre. On ne se moque jamais d'un mort.Chacun a son tour devant la mort. Son arrogance son cynisme, son gargarisme intellectuel n'impressionnent personne. Même s'il a accumulé des milliards, il ne pourra même pas dépenser la moitié. C'est quelqu'un d'autre qui viendra en profiter. Quelle misère!
Si c'était lui qui avait été traité de la sorte il parlerait d'humilité, quelle humilité ? Celle des ignards ? Mr Bawara se prend pour qui pour parler d'humilité. Qu'il fasse la morale à lui même. Ce n est pas une affaire de d'humilité ici. C'est la dignité humaine qui est en jeu. Cet arriviste qui a été formé par les religieux a perdu sa boussole. Il préfère servir le diable. Soit il a une conscience émoussée.

 32   Gerry | Dimanche, 24 Mai 2020
  Ce type ci est trop mechant. Il sait surement quelque chose sur la mort de Bitala. C'est lui comme ça qu'on devait tuer et non un intelligent comme Bitala.
En tout cas je me tais sinon icilome va encore prendre plaisir de supprimet mon posting.

 31   EWO N' ZINZIN | Dimanche, 24 Mai 2020
  REGARDEZ CE TORCHON DE CUISINE QUI A VENDU SON AME AU DIABLE FAURE QUI A FAIT DE LUI UN MINISTRE INCAPABLE. GILBERT TU NE MERITES PAS D'ETRE MINISTRE DANS CE PAYS. TU ES CONSCIENT DE CELA. AU TEMPS DU GRAND DICTATEUR ET DEMON EYADEMA, TU NE SERAS JAMAIS ET JAMAIS NOMME MINISTRE, NI DIRECTEUR D'UNE QUELCONQUE SOCIETE DANS CE PAYS. QUI SE RESSEMBLE, S'ASSEMBLE DIT-ON. FAURE ET TOI VOUS VOUS RESSEMBLEZ. VOUS ETES TOUS LES DEUX ARROGANTS, INUTILES, OPPORTUNISTES, DE MAUVAISE FOI, ORGUEILLEUX, CYNIQUES, VOLEURS, MENTEURS ET MECHANTS. LE PEUPLE TOGOLAIS NE VOUS PARDONNERA JAMAIS. VOUS L'AVEZ RENDU PLUS MEURTRI, PLUS PAUVRE ET PLUS SOUFFRANT EN 15 ANS DE REGNE INUTILE QUE LES 38 ANS DE REGNE DU MONSTRE EYADEMA QUI A CONSEILLE A SA PROGENITURE DE NE JAMAIS ABANDONNER LE POUVOIR COMME SI LE TOGO EST LEUR PROPRIETE PRIVEE. RIEN N'EST ETERNEL SUR TERRE. TOUT CE QUI A UN DEBUT, A ET AURA TOUJOURS UNE FIN. LA FIN DU CALVAIRE QUE SUBISSENT LES POPULATIONS DE NOTRE PAYS EST PROCHE. GILBERT BAWARA A CAUSE DE L'ARGENT TU AS PREFERE CHOISIR LE CAMP DES ASSASSINS DE TON FRERE DU MEME VILLAGE ET DE LA MEME PREFECTURE. CET ARGENT TU NE POURRAS JAMAIS TOUT DEPENSER AVANT QUE TU NE QUITTES CE MONDE DES VIVANTS. ON EST TOUS IMMORTEL ALORS FAISONS TOUT CE QUI EST HUMAIN ET RIGHT COMME DISENT LES ANGLOPHONES. GILBERT TU DEMANDES A TES FRERES ET SOEURS DE SIOU D'ETRE HUMBLES. L'HUMILITE DOIT COMMENCER PAR TOI-MEME. TU ES SOUVENT ET TOUJOURS ARROGANT ET ORGUEILLEUX DANS TES COMPORTEMENTS, INTERVENTIONS ET REACTIONS. TU SAIS QUE LA PLACE QUE TU OCCUPES, TU NE LA MERITES PAS. TU AS SEULEMENT LA GRANDE GUEULE. TU NE TE RESPECTES PAS ET TU NE RESPECTES PAS AUSSI TES INTERLOCUTEURS OU DEBATEURS. TOUT LE MONDE TE FAIT CE PROCES. TU DOIS CHANGER SINON LA NATURE TE PUNIRA. C'EST UN PETIT CONSEIL D'UN COMPATRIOTE QUI A L'EXPERIENCE DE LA VIE. BE CAREFUL MY FELLOW COUNTRY-MAN. LIFE IS LIKE A CHAMELEON

 30   anonyme | Dimanche, 24 Mai 2020
  Quand on est un vendu on ne peut réagir autrement. Les populations de Siou devraient l'exclure de leur communauté

 29   GNAROU | Dimanche, 24 Mai 2020
  Le corps humain a plusieurs cerveau ?
Chaque cerveau tente selon les besoins d'imposer sa volonté sur les autres centres de décisions.

Pour le moment, c'est le ventre qui fait parler mon maître à penser qui est BAWARA !
Beaucoup de gens ne savent pas l'emprise de leurs ventres en tant que centre de décision important sur leurs vies intellectuelles.

Pourquoi un homme si intelligent comme BAWARA pense aujourd'hui de cette façon.....?
IL doit y être obligé de le faire.

Gnarou le fils de Sotouboua.



 28   Gambeno | Dimanche, 24 Mai 2020
  Des agitations toujours à Siou, c'est pour troubler ton sommeil. prière pour qui et pour quoi? Pourquoi faure gnassingbé le petit voleur d'élection au Togo ne veut pas restituer le corps du colonel Madjoulba Bitala à sa famille? Parceque kadanga a egorgé le colonel Bitala, simple.
bawara, bawara, c'est pas ta bouche de musaraigne de rejeton qui nous intéresse,c'est plutôt la restitution du corps du colonel Madjoulba Bitala que les Togolais de Siou veut voir. Toi bawara tu es un destructeur du peuple. Tu la boucles.

 27   Dambo | Dimanche, 24 Mai 2020
  Une célèbre citation du pasteur antinazi Martin Niemoller sur la lâcheté des intellectuels Allemands au moment des purges

Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas Juif.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique.

Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester. »

Et moi je reprends



Quand ils sont venus chercher les filles et fils de la Région de la Savane, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas de la Région de la Savane.

Quand ils sont venus chercher les filles et fils de la Région de la Kara, je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas de la Région de la Kara

Quand ils sont venus chercher les filles et fils de la Région Centrale je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas de la Région Centrale.

Quand ils sont venus chercher les filles et fils de la Région des plateaux je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas de la Région des plateaux

Quand ils sont venus chercher les filles et fils de la Région de la Maritime je n'ai pas protesté parce que je ne suis pas de la Région Maritime


Quand ils sont venus chercher les filles et fils du golfe je n'ai pas protesté parce que je ne fais pas partir de la population du Golfe

Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester. »

 26   PAY COMME PAIX | Dimanche, 24 Mai 2020
  Toi bawara tu crois que tu es le premier qui a été ministre qui est LOSSO ? Où tu te crois roi?? des LOSSO ? vous faite enquête ou pas, nous avons nos enquêteurs et ils vont trouvé les responsables et les envoyés voir leurs ancêtres, le corps du colonel on vous fait cadeau?? vous pouvez le manger ??si ça vous dit, et je remercie les jesulatre et mahométan de fermer leurs bouches s'ils n'ont rien à dire merci ????

 25   President encombrant | Samedi, 23 Mai 2020
  Toi Bawara,ta mort Sera un non evenement!!!!!

 24   Hoo'Dre | Samedi, 23 Mai 2020
  Bawara, c'est face à la foule de tes frères et sœurs Losso devant les bureaux de la préfecture de Doufelgou qu'il fallait faire cette déclaration le 7 mai passé. Toutes les pièces de ton corps allaient être détachées illico presto et juste le lendemain soit le 8 mai , tes amis allaient trouver ton remplaçant pour le fauteuil que tu occupes au ministère.

De toute façon, même dans ta propre maison ou chambre nous pouvons avoir ta tête si nous en décidons ainsi. Tu es losso et tu sais bien !

 23   SINANDARÉ | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 21-Togolese who knows wha
  Depuis les assassinats de Enselme Sinandaré, Douti Sinalingue de Dapaong , Alabi de Gta , les balles de sommations de Mango , les gens sur qui un chard a roulé toujours à Mango , le petit jojo de Bè kpota sans oublier le petit mécanicien qui a été abattu comme un gebier à agoi , le mr d'adakpame , le cl Bitala ,etc ..., la liste est longue pour ne citer que ceux là !

LE PAYS EST EN DANGER AU LIEU DE TOUS FAIRE POUR METTRE FIN À CES BARBARISMES ENVERS LES POPULATIONS LES INCONSCIENTS CAUTIONNENT LES ASSASSINS .
ET SI CES VICTIMES ÉTAIENT L'ENFANT , LE FRÈRE , LA FEMME , LA MÈRE OU LE PÈRE DE CE MR QUI NE FERME JAMAIS SA BOUCHE , EST CE QU'IL RÉAGIRA AINSI ?

 22   KRATOS | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 20-Paix
  TU PEUX FINALEMENT PAS ARRÊTER DE PUBLIER TON POST OÙ TU FAIS MENTION DE LA BIBLE, DE LA TORA ETC... ? TROUVE TOI AUTRE CHOSE STP !

 21   Togolese who knows what h | Samedi, 23 Mai 2020
  Je ne crois pas que ce Moudjalba n'ava jamais tue pour le clan qui dirige le Togo dont les Gnassingbe sont les visages les plus visibles.
Vous croyez que la victime serait confié ce poste, si le clan n'avait pas confiance en lui jusqu'à ce qu'il avait perdu cette confiance?
Le Togo est une jungle des animaux humains avec des caracteristiques des animaux féroces.
Bawara leurs parle en code. Signification "Ne croyez pas que le frère est si innocent. Qui tue par épée, perira par l'épée."
Dégagez! Rien n'a voir ici.

 20   Paix | Samedi, 23 Mai 2020
  il faut prier Moïse et Jésus-Christ et il faut lire la Tora et la Bible pour la paix au pays. Que Dieu bénisse le pays et toute l'Afrique Noire.

 19   Abra | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 16-Akala
  Soyez un peu discret!
Juste après notre réunion de la nuit dernière vlah , une sortie.
Ça c'est pour mettre la puce à l'oreille de ce sans foi Bawara Gilbert Michel de Bruxelles.
Cette fois-ci , la vache qui rit ne va pas échapper
Vous pourriez acheter tous des hélicoptères, on vous aura

 18   Abra | Samedi, 23 Mai 2020
  Soyez un peu discret!
Juste après notre réunion de la nuit dernière vlah , une sortie.
Ça c'est pour mettre la puce à l'oreille de ce sans foi Bawara Gilbert Michel de Bruxelles.
Cette fois-ci , la vache qui ne va pas échappé.
Vous pourriez acheter tous des hélicoptères, on vous aura

 17   AshRevolution | Samedi, 23 Mai 2020
  LE GENERAL YARK ET SES ELEMENTS ONT PLASTIQUE LE LYCEE FRANCAIS, OKAVANGO ET LE CCF DE LOME
PHILIPPE DESMARS: LES FAT ONT COMMIS L'ATTENTAT DU RESTAURANT OKAVANGO DE LOME AU TOGO
La cours dissimule les mauvais offices, je n'ai pas percé la menace dont je pouvais faire l'objet. Le risque que je prenais en perçant les secrets, les magouilles, et surtout de démasquer les généraux mafieux de l'armée qui s'enrichissent grâce à la drogue. Tout cela va m'attirer de très graves ennuis. Mes activités inquiètent en particulier, deux vieux rapaces galonnés, les généraux Walla et Loakpossi. Ces deux vieilles fripouilles venimeuses au lourd passé criminel, couvert de sang des pieds à la tête finiront par avoir ma tête. Pris en étau face à deux impitoyables épurateurs, je vais payer très cher mon manque de lucidité en acceptant cette mission. La décision d'en finir avec moi une bonne fois pour toute allait être prise avant même que disparaisse le vieux général.
J'aurai du me souvenir, il y a quelque année en arrière du départ précipité de ce jeune couple de restaurateur français Olivier et Solweig Sitterlin, gérant d'une très jolie brasserie « Le Square » pas très loin de l'hôtel « Palm Beach » à Lomé. Ils ont eu l'outrecuidance de réclamer à madame Ayeva, fille d'un leader d'opposition fabriqué par le RPT pour diviser et affaiblir l'UFC et le CAR, une facture impayée d'un montant de 1500 euro. Cette cliente indélicate qui avait décidé de ne pas s'acquitter de sa dette pris ombrage des relances qu'Olivier lui lançait. L'insistance d'un expatrier pour obtenir le règlement de sa facture devenait insupportable aux yeux de madame Ayeva. Cette Proche de la Présidence, ne tarda pas aller se plaindre à un de ses amants, militaires haut gradé qui régla le problème de sa dulcinée à sa manière. Des militaires stipendiés agresseront Olivier à coup de couteau un soir devant son restaurant. Très sérieusement blessé aux mains et aux bras, dans ce guet-apens, Solweig et Olivier quitteront tous les deux le Togo avec leurs deux valises pour solde de tous comptes. Pour éviter les même déboires, j'ai fait placardé au restaurant l'Okavango cet avis aux consommateurs : « Cher client, si vous êtes venu boire pour oublier, soyez gentil payez avant de boire ».
Dimanche après-midi 10 septembre 2005 je suis dans un restaurant de plage : « Lomé rivage » exploité par un collègue français Norbert Boulet. Dans le golfe de Guinée tout le monde le sait la mer est très dangereuse. De grosses vagues appelées «Barre » sont responsables chaque année de nombreuses noyades et ne facilitent l'accostage des bateaux. C'est une mer en apparence calme mais qui est souvent accompagnée de violents courants, comme sur les côtes landaises en France et qui vous entrainent au large.
Un adolescent en difficulté est en train de se noyé en face « Lomé rivage ».Norbert Boulet à l'habitude cela arrive tous les mois. Il a bien fait planter sur la plage, des pancartes d'interdiction de baignade mais elles ne sont pas respectées. L'adolescent disparait dans en mer. Cette noyade Norbert ne le sait pas encore, mais elle n'est pas ordinaire et va faire basculer son destin. Il s'agit du neveu du Président togolais Faure Gnassingbé. Béhaza Gnassingbé sœur du Président est sur place au moment du drame, et tient pour responsable le gérant du restaurant de plage. Elle réclame à son frère Président des représailles immédiates. J'assisterai dans les minutes qui suivirent cette tragédie, à un grand fait d'arme de l'armée togolaise. Une escouade de militaires débarquant de vieux camions poussifs « GMC » devant « Lomé rivage » pour une expédition punitive : le saccage du restaurant à coup de crosse et son pillage. Rendu inexploitable, Norbert Boulet victime d'une spoliation ne récupérera jamais son établissement.
La longanimité du Peuple togolais et sa résilience n'est plus à démontrer. Ceux qui vivent au Togo le savent très bien lorsque les affidés du pouvoir patentés en crime de forfaitures qui depuis 1967 ont réussi à domestiquer les hommes à coup de nerf de de bœuf, vous ont pris en grippe, il faut quitter le pays au plus vite en oubliant si possible les éventuelles clauses de préjudices à faire valoir que vous n'obtiendrez jamais. C'est comme une jurisprudence de Droit coutumier, une façon indigène de vous désigner « persona non grata ». Ne dit-on pas en Afrique « abattre un poulet pour mettre les singes en garde ». En France sur l'ile de beauté, c'est un petit cercueil en bois que les fonctionnaires continentaux reçoivent des organisations plus mafieuses qu'indépendantiste, qui vous fait comprendre que vous n'êtes pas la bienvenue. Un avertissement avant le plasticage de votre véhicule ou de votre domicile.
Mercredi 7 mai 2003 à 21 heures, trois clients togolais entre dans le restaurant Okavango et se dirigent sous la grande paillote ventilée au fond du luxuriant jardin. La serveuse leur présente les menus, mais d'emblée ils font savoir qu'ils ne désirent pas dîner, seulement consommer. Trois bières locales leur sont servies. Ces clients sont jeunes la trentaine d'allure sportive, le profil militaire. Un des trois individus le seul vêtu d'un boubou se lèvent et se dirige vers les toilettes pendant que les deux autres règles l'addition. Deux trois minutes après leur départ à 21 heures 20 une énorme explosion retentie. Deux de mes antilopes se trouvant à proximité des toilettes sont projetées en l'air et succomberont les poumons détruit par l'onde de choc. Je n'ai pas eu besoin de faire évacuer la trentaine de clients présents ce soir-là, ils prirent eux même la poudre d'escampette sans payer l'addition. Les sanitaires du restaurant et mon appartement qui le jouxte sont entièrement soufflés. Une bombe dissimulée sous le boubou du terroriste a été déposé dans les toilettes. Cet engin explosif muni d'un système d'allumage pyrotechnique aura permis à ces trois militaires de quitter les lieux sans précipitations dans un « timing » bien réglé. C'est un vrai miracle que cet attentat criminel n'est fait aucune victime parmi les clients et les 25 employés du restaurant. Une partie du restaurant est soufflé, et les dégâts matériels sont importants. J'aurai dans la soirée une fois le restaurant vidé de sa clientèle et fermé la visite du Ministre de l'intérieur togolais le Commandant Boko et celle de l'ambassadeur de France qui n'ont fait que constater les dégâts. Je sais que les hostilités à mon encontre sont déclenchées. Je sais également que je suis personnellement visé et que cet attentat n'est pas le fait du hasard. A l'heure où la France est conspuée par l'opposition togolaise et à quelques semaines de l'élection présidentielle, les services spéciaux des forces armées togolaise avec la complicité des sbires du RPT ont monté une opération de désinformation. Le plasticage de l'Okavango sera suivit de celui du centre culturel français et de son lycée. La presse titra « vague d'attentats anti français à Lomé », désignant bien entendu l'opposition radical comme responsable. Un agent togolais infiltré que je connaissais de la bande au commandant Yark me révéla plus tard avoir fait partie de ces équipées terroristes nocturnes. Tout avait été planifié par les nervis de la présidence pour discréditer un peu plus l'opposition. Je crois même savoir que tout cela leur a été suggéré par nos propres services secrets.
Le lendemain après l'explosion, j'ai reçu un coup de téléphone au restaurant ce n'était pas pour une réservation. La voix qui m'a paru africaine était celle d'un des commanditaires du plasticage puisqu'elle me sommait de quitter le pays.
Quelques mois plus tard une embuscade m'est tendue aux alentours de 23 heures dans le quartier d'un des grands marchés de la capitale (Hanoukopé). Quatre militaires rangers aux pieds et barbe au menton stoppent mon véhicule. Seuls les soldats de la garde présidentielle se laissent pousser la barbe. Je suis violement extrait de ma voiture, et jeté à terre. Les quatre hommes se déchainent en me rouant d'une grêle de coup de pied et de ceinturons. Toujours à terre le canon froid d'un pistolet mitrailleur est posé derrière ma nuque et j'entends le bruit caractéristique de la culasse qui vient d'être actionner. C'est peut-être la fin alors dans un dernier sursaut pour conjurer le sort je me relève brutalement. L'agitation de la scène a attiré quelques badauds qui entourent mes agresseurs. J'entends encore un togolais crier aux militaires : « il ne faut pas tuer le « yovo ». Est-ce pour cela que qu'ils n'ont pas osé tirer ? Trop de témoins peut-être ? Mes agresseurs remontent dans leur voiture et disparaitront dans la nuit. Rien ne m'a été dérobé pas même la chaine en or bien visible autour de mon cou. Je rentre à la maison bien sonné, couvert de blessures et d'ecchymoses. Je viens de subir la plus jolie dérouillé de ma vie.
Par Philippe Desmars ex-gendarme à la Présidence de la République Française
P.S. Nous savons que l'attentat du Goethe Institut a été aussi réalisé par les FAT (Forces armées togolaises) sous le commandement du colonel Kadangha actuellement chef d'état major de l'armée de terre.
Aussi les attentats des marchés de Kara et Lomé sont le fruit des mêmes comme Kadangha issuent de la grande muette togolaise.
Les rapports des services allemands et français doivent être publiés et rendus publics le plus tôt possible.

TOGO Pendant que son Père Ministre de la sécurité tue Anselme; Sa fille Sisi Yark vit sa petite vie d'étudiante peinarde à Bordeaux
Est ce que Sirina va rester longtemps en sécurité en France si son père tortionnaire et assassin d'enfants, de femmes et d'hommes togolais continuent à tuer impunément ?...
Sirina tu est à présent en danger comme les petits enfants au Togo dans les mains de ton burkinabè de géniteur tortionnaire et assassin de centaines de togolaises et togolais ainsi que du capitaine Sankara._

 16   Akala | Samedi, 23 Mai 2020
  Monsieur si tu n'a pas de respect à une personne assassinée, ne t'inqient pas, tu seras le prochain.

 15   Eddy | Samedi, 23 Mai 2020
  Gilbert, vas te faire f....
Si c'était toi qu'on avait assassiné de la sorte, j'espère que tu voudrais que ta famille fasse preuve d'humilité et de dépassement. Bande de vermines, vois faites la honte de ce pays. Vous baignez dans le sang de ce peuple mais vous ne perdez rien pour attendre. Madjoulba est parti, j'espère que justice sera faite, d'une manière ou d'une autre.

 14   Un Imbecile | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 1-Abra
  Ton grand-pere a dit la verite. C'est quelque chose que j'avais remarque aussi. Population de Siou, a' Bawara lorsque vous le voyez pour la prochaine fois et que vous en aurez l'occasion, faites-lui la fete, proprement!

 13   Comptage | Samedi, 23 Mai 2020
  Comment un meurtrier peut-il parler d'humilité? Je me demande s'il comprend le sens de ce mot qui est une valeur attribuée aux hommes dignes et honnêtes. Celui là est tellement gonflé!!! Il est habité par des démons innombrables. Ce vampire est complément ivre du sang humain. Vous égorgez un être humain comme un MOUTON, et vous demandez aux victimes de se calmer!!!

Regardez comment ce cannibale est gonflé: « Je ne vois pas à quoi serviraient des agitations et des réactions intempestives ».

C'est le moment de mettre fin au règne vacillant de ces buveurs de sang humain: sanguinaires.

Vive le Togo libre.

 12   Quiconque | Samedi, 23 Mai 2020
  on a l'impression que la mort crapuleuse de Ce Mr tué par balle, ergorgé et peut être decapité ne dit rien á ce ministre Gilbert Bawara. Et encore un frére d'âme. C'est vraiment triste. A chacun son tour, d'une maniére et autre. Quiconque se sert de l'épée périra par l'épée." Celui qui est acteur de la violence sera victime de cette violence. Ce proverbe d'origine biblique est extrait de l'Évangile selon Saint Matthieu......

 11   228 | Samedi, 23 Mai 2020
  Du vrai cynisme.
La mort nous attend tous, seul Dieu sait le moment.

 10   SINANDARÉ | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 6-DJONDO
  Depuis les assassinats de Enselme Sinandaré, Douti Sinalingue de Dapaong , Alabi de Gta , les balles de sommations de Mango , les gens sur qui un chard a roulé toujours à Mango , le petit jojo de Bè kpota sans oublier le petit mécanicien qui a été abattu comme un gebier à agoi , le mr d'adakpame , le cl Bitala ,etc ..., la liste est longue pour ne citer que ceux là !

LE PAYS EST EN DANGER AU LIEU DE TOUS FAIRE POUR METTRE FIN À CES BARBARISMES ENVERS LES POPULATIONS LES INCONSCIENTS CAUTIONNENT LES ASSASSINS .
ET S'ILS ÉTAIENT L'ENFANT , LE FRÈRE , LA FEMME , LA MÈRE OU LE PÈRE DE CE MR QUI NE FERME JAMAIS SA BOUCHE ,
EST CE QU'IL RÉAGIRA AINSI ?

 9   Kokoriko | Samedi, 23 Mai 2020
  Le Bossu

Ton bandit c'est qui? Notre Mohamed?
Tu peux pleurer le colonel sans offenser l'autre. C'est difficile çà.
Apprenez à respecter la mémoire des autres.

 8   Tanga | Samedi, 23 Mai 2020
  Cette enquete fera des arrestations unitiles et finallement cela n' aboutira a rien!!!
Au Togo les enquetes de meutres finissent toujour par inquietees la population.
Le gouvernement est soit incapable de faire une enquete serieuse sur le terrain ou
lui-meme est l' auteur des meutres.
Par example, depuis l' attentat de SOUTOU jusqu'a present le gouvernement est
incapable de presenter les auteurs a la population et surtout que cela ne leur concerne
pas.
Seules les actes soient disant de destabiliser le regime, la les enquetes vont au bout et
les auteurs sont montres a la population avant d' etre phsysiquement elimines sans aucune
justice.

 7   Abi | Samedi, 23 Mai 2020
  Au Togo, c'est aux victimes de se faire humbles et se contenter de prières !!! Moi je dis, qu'il y a au Togo des gens qu'il faut remplir de plomb ! Pan ! Pan ! Pan !

 6   DJONDO | Samedi, 23 Mai 2020
  Bawara souffre énormément de la schizophrènie, car il ne se rend pas compte ou mieux agit de manière barbare et cette sortie constitue une insulte non seulement au défunt, à la famille du défunt, aux peuples de Siou mais à toute l' humanité.
Bawara tu es enregistré comme ceux qui commettent des crimes contre le peuple Togolais.

Si le grand frère du colonel Toussaint Madjoulba, Calixtes Madjoulba, l' Ambassadeur du Togo a Paris ne demission pas immédiatement, c' est qu' il est vendu et urine sur le corps de son petit frère.

Il appartient aussi aux peuples de Siou de se révolter contre cette sortie immonde de Bawara.

 5   Le Bossu | Samedi, 23 Mai 2020
  Des intellectuels vendus !!!

On demandera la même chose à sa famille le jour on le trouvera zigouillé dans son bureau!

Un voyou à eté tué hier. La tvt en a parlé.
Un chef corps est assassiné dans son bureau et c'est silence Radio.

La HONTE.

Le jour des vrais patriotes arrive à grands pas.


 4   Tg | Samedi, 23 Mai 2020
  Parler de Dieu?alors qu'une personne est assassinee et demander du calme? Le diable lui-meme connaitrait Dieu

 3   Ezoguegue | Samedi, 23 Mai 2020
  Ce sont des possédés.
La vache qui rit ne ses toujours pas ce qui l'attend .

 2   TKK | Samedi, 23 Mai 2020
  Réponse à 1-Abra
  Je kiffe!
Ce monsieur est un monstre.
La dignité l'a quittée

 1   Abra | Samedi, 23 Mai 2020
  Regardez moi ce laid. Comme CORONAVIRUS!
Mon grand-père m'a dit de bien observer les personnes laides.
Tous les actes qu'ils posent sont toujours nauséabonds
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com