AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Madagascar Covid-19 : Le gouvernement rejette le plan de sauvetage au secteur privé


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

Le gouvernement a rejeté en partie le plan de sauvetage au secteur privé malgache ce week-end au cours d’un de son conseil. Pourtant, le document a été confectionné conjointement par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat et les organisations patronales.

Le plan d’urgence rédigé par ces deux entités citées plus haut n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement. Il prévoit notamment une indemnité à verser aux travailleurs en chômage technique à cause de la propagation de coronavirus.

Si le secteur privé a pu, depuis le début de la crise, bénéficier du report des échéances fiscales, il en veut davantage afin de mieux faire face à la maladie virale.

« On est à la recherche de plus. Et le plus était dans le plan de mitigation qui a en partie été rejeté. Nous ce qu’on cherche, c’est une réponse de l’Etat par rapport à ce fameux plan ou une communication par rapport aux mesures que l’Etat compte nous proposer. Et cette communication, on ne l’a pas. Ça nous fait mal. Ça nous frustre que l’on soit laissé pour compte et qu’on ne nous réponde pas », regrette Njaka Ramandimbiarison, l’administrateur de la Confédération du tourisme à Madagascar.

Celui-ci ajoute que « L’Etat doit prendre des mesures visant à la sauvegarde de l’emploi et au soutien du secteur privé. Sinon, nous allons dépérir et disparaitre du tissu économique de Madagascar. Nous sommes dans la semaine du paiement des salaires. Pour nous, il est plus que vital d’avoir une réponse du gouvernement sur les mesures économiques apportées au secteur privé. Car encore une fois, nous allons faire ce fameux chèque de la paie, et cela fait trois mois que cela dure ».

Le rejet du texte s’expliquerait par une incompréhension entre le gouvernement et les opérateurs économiques, veut croire Thierry Rajaona, le président du Groupement des entreprises.

Le gouvernement présentera son plan global d’urgence. Et certaines voix autorisées croient savoir qu’il contiendra une indemnité eceptionnelle au chômage. Insuffisant, répondent les confédérations professionnelles du secteur privé.


A.H.



Autres titres
Afrique Insécurité, Covid-19, risque de famine : les besoins humanitaires augmentent au Sahel (ONU) 
Gabon Grève: la Haute autorité de la communication doit 12 mois de salaires à son personnel 
Sénégal Appui au secteur de l’artisanat: 5 milliards CFA distribués à 30 000 artisans 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com