AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Journée internationale des casques bleus : Deux soldats togolais recevront des distinctions à titre posthume


Société

iciLome | | 5 Commentaires |Imprimer

Vendredi, l’Organisation des nations unies (ONU) célébrera la journée internationale des casques bleus à son siège à New York. A l’issue de cette célébration, deux Togolais recevront des distinctions à titre posthume, informe-t-on.

Plusieurs activités sont prévues au cours de la journée qui célèbre les casques bleus de l’ONU pour leur mission de maintien de paix dans le monde.

On note au programme, un dépôt de gerbe du Secrétaire général de l’organisation, António Guterres, afin d’honorer la mémoire de tous soldats tombés lors des missions depuis 1948. Ensuite sera décernée à titre posthume aux militaires, policiers et personnels civils qui sont également tombés en 2019, la Médaille Dag Hammarskjöld.

Parmi les casques bleus qui recevront des distinctions au cours cette journée figurent deux Togolais, notamment Elom Komi Akpalou, (personnel civil) au sein de la MONUSCO (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo).

Aussi, le caporal Agounwadje S. Kossi, ex-missionnaire au mali au sein de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali).

Pour note, ils sont plus de 1.000, ces soldats togolais qui sont déployés dans les missions de l’Organisation des nations unies (ONU).



Autres titres
Togo Togo - Partenariat FTF-Togocom au profit de la jeunesse 
Tchad Journée citoyenne: le personnel de la présidence de la République montre la voie à suivre 
Inter Le monde n’est pas en voie d’atteindre l’objectif « Faim zéro » d’ici à 2030, selon l’ONU 
Plus de nouvelles




 5   Tg | Jeudi, 28 Mai 2020
  Paix a leurs Ames. "A titre posthume", comme si les morts avaient de l'honneur. Tous ces morts, ces familles abandonnees a elle-meme, ces enfants orphelins a cause de l'ego de l'homme, avions-nous besoin de guerres en Afrique

 4   Essosolam | Jeudi, 28 Mai 2020
  Réponse à 3-Batche2
  Merci mon frère. Serge était vraiment simple, un véritable frère pour moi.
Avant d'être militaire il était cuisinier et je tiens à honorer ici sa mémoire. J'ai perdu plus qu'un ami. On a vécu de bons moments ensemble avant qu'il ne soit recruté dans l'armée. Il m'avait dit qu'il avait appris la conduite. La dernière correspondance que j'ai eue avec lui remonte au mois d'Août 2019. Il me narrait les difficultés au front avec les djihadistes et autres snipers qui tendaient des embuscades un peu partout avec des mines posées partout. Il devait aller à Bandiangara le village d'Hamadou Hampaté Ba auteur de la célèbre maxime" en Afrique quand un vieillard meurt ,c'est toute une bibliothèque qui brûle.
Je lui ai envoyé un message whatsapp et après et mon message est resté sans réponse. Cher ami repose en paix. Je garde tes photos tes messages audio comme des souvenirs de ton humanité.

 3   Batche2 | Jeudi, 28 Mai 2020
  Merci à essozolam car je connais agounwadje qui était de la même unité que moi. Paix a son âme. Le posting 1 vient de ces "vaut rien" qui pensent que être du sud est un passeport... Pauvres de toi... T un faible d'esprit, un manipulé mental. Penses y

 2   Essosolam | Jeudi, 28 Mai 2020
  Réponse à 1-GENERAL SANKO
  Bsr Mr Serge Kossi Agouwandje je le connais bien paix à son âme . Il est du Sud benino togolais d'origine fon. Il était à Asrama à environ 30 km de Notsè. Sur la route qui mène à Tohoun. Ne parle pas de cafards stp. Honorons leur mémoire. Et prions pour le repos de leurs âmes et leurs enfants etc.

 1   GENERAL SANKO | Jeudi, 28 Mai 2020
  LES NOMS CITES ICI VIENNENT DU NORD N'EST CE PAS?
JE VOUDRAIS VOIR CES CAFARDS VENIR CHIER ICI LEUR AFFAIRE DE TRIBALISME DANS LES FAT.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com