AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Arrêt des D1 et D2 : La décision de la FTF vue par certains Togolais


Sport

iciLome | | Commenter |Imprimer

En début de semaine, la Fédération Togolaise de Football (FTF) a annoncé l’arrêt définitif des championnats de D1 et D2, 2019-2020. Ceci en raison de la covid-19 qui sévit au Togo. L’occasion pour les présidents des clubs de libérer les joueurs et de prendre d’autres engagements.

Selon les responsables de la FTF, avec cet arrêt définitif, le club Asko de Kara qui occupe la première place dans le classement à la fin de la 20e journée des D1 devient automatiquement le champion en titre. Unisport de Sokodé deuxième dans le classement est le vice-champion de la saison.

Maranatha Fiokpo et l'US Koroki Metete de Tchamba en situation de relégation sont maintenus en première division. Ce qui fait que le championnat de la prochaine saison sera à 16 clubs, surtout avec la montée en D1 de l’AS Binah (dans la zone nord) et Entente II de Lomé (dans la zone sud). Ces deux clubs ont été en tête de la D2 durant cette saison à laquelle on a mis fin.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, toutes ces décisions de la FTF sont fort appréciées par la grande majorité du public sportif togolais. Selon ces inconditionnels du ballon rond, jouer le prochain championnat à 16 ne sera pas de la mer à boire pour la FTF. Au contraire, ce sera l’occasion d’un nouveau départ.

« Vu l’ampleur de la maladie de Covid-19, il fallait à un moment donné mettre un terme à la saison, et c’est ce qui est fait. La FTF a bien fait de ne pas reléguer les clubs de la D1 et de la D2. Bon il y a deux clubs qui vont monter en D1, mais je ne crois pas que c’est de la mer à boire pour les financer. On a déjà connu ça au Togo. On a déjà joué les championnats D1 à 16 ici. Je crois que c’est l’occasion pour un nouveau départ », a indiqué Gilles Laté, un supporter d'un club de première division.

Pour Komi, la trentaine environ, supporter des Eperviers du Togo, le comité exécutif de la FTF a su couper la poire en deux en décidant de ne pas reléguer les clubs. « Je voudrais saluer cette décision qui est très sage et qui permet de ne pas créer de frustration. Cette décision ramène la D1 à 16 clubs, ce qui n’est pas nouveau. Le pays a eu à évoluer avec 16 clubs dans le championnat. Finalement, l’histoire nous rattrape. Je crois que la FTF n’aura pas de difficulté à gérer la situation. Ce qui me réjouit, c’est le fait qu’aucune des équipes ne tombent en dessous de sa division actuelle. On peut dire que la poire a été coupée en deux », a-t-il souligné.

Dieudonné, entraîneur d'une équipe dans un quartier de Lomé, se réjouit du fait que son club, Asko de Kara, soit classé champion de la saison. « Asko de Kara mérité sa place, il était le leader, il a bien joué pour être champion en titre. Désormais il doit se préparer pour jouer la ligue africaine des champions. Unisport de Sokodé aussi a fait ses preuves », a-t-il noté.

Notons que dans les jours à venir, le comité exécutif de la FTF situera l’opinion sur la date du début de la nouvelle saison 2020-2021. Cela dépendra bien sûr de l’évolution de la pandémie de la covid-19 dans le pays.



Autres titres
Togo Togo - Auguste Dogbo rétabli dans ses droits par la justice 
Togo Togo - La construction du bloc technique de la FTF presque terminée 
Afrique Afrique - L’annulation de la CAN féminine n’est pas du goût de la FIFA 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com