AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Afrique de l'Ouest L’UE anticipe un décaissement de 21,6 milliards de FCFA en faveur du Mali


Economie et Finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Le Gouvernement de la République du Mali et l'Union européenne annoncent le décaissement anticipé en faveur du Mali de 21,6 milliards de FCFA (33 millions d’euros), sous forme de don au titre des programmes d’appuis budgétaires de 2020. Cet appui anticipé a pour objectif d’aider le pays à satisfaire les besoins urgents de financement du budget résultant de la pandémie du COVID-19.

Cet appui budgétaire permettra également au Gouvernement du Mali de soutenir ses dépenses en réponse aux besoins urgents de la population malienne en termes de sécurité alimentaire. En effet, outre les difficultés causées par la crise du COVID-19, le pays subit aussi les conséquences des conflits dans les régions du nord et du centre et les effets de sécheresse dans la bande sahélienne. On estime actuellement à 3,5 millions le nombre de personnes en insécurité alimentaire et nutritionnelle au Mali.

Le Gouvernement de la République du Mali se félicite de cette manifestation de la solidarité européenne qui vient renforcer les actions de l’Etat dans la délivrance des besoins sociaux de base.
L’Union européenne, consciente de l’ampleur des défis à relever face aux multiples crises auxquelles le Mali est confronté, s’engage à renforcer son soutien financier dans les mois à venir. Dans un esprit de « Team Europe », cet engagement se fait de manière coordonnée par les états membres actifs au Mali et par la Délégation de l’UE au Mali.

Le Gouvernement du Mali et l’Union européenne et ses Etats membres sont déterminés à continuer à travailler ensemble, dans l’esprit de leur partenariat fécond, afin de répondre à la détérioration de la conjoncture économique internationale, de limiter l’impact du COVID-19, d’améliorer la gestion transparente des affaires publiques et de promouvoir la croissance et la relance économiques.



Autres titres
Gabon La filière café veut retrouver des couleurs 
Burkina-Faso Filière banane: le ministre en charge de l’Agriculture encourage une coopérative à Fara dans les Balé 
Niger ZLCAf: le concours continental des Start UPs sur l’industrialisation lancé 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com