AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Les décideurs parlent de la presse togolaise


PRESSE- Presse togolaise

iciLome | | Commenter |Imprimer

Malgré quelques dérives signalées, la presse togolaise fait un excellent « boulot ». Mêmes les décideurs du pays le reconnaissent. Dans une vidéo faite par la section togolaise de l’Union internationale de la presse francophone (UPF-Togo) à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de Presse (JILP) célébrée le 3 mai dernier, on y voit des présidents d’institutions, des ministres, des maires, des spécialistes médias et des acteurs politiques dire, sans ambages, ce qu’ils pensent de la presse togolaise.

"> Video

« Il faut qu’elle soit celle qui appuie sur le levier d’équilibre, qui apporte l’éveil et la capacité d’analyser. C’est une culture permanente, on gagne de petits espaces. Parfois, elle a des avancées mais aussi malheureusement des reculs, mais ce qu’il faut retenir, c’est la volonté de toujours progresser », a lancé d’entrée de jeu, Mme le maire Florence Kouigan.

Et d’ajouter : « La presse est le ferment de tout cet édifice qu’on essaie de construire. Si le ferment n’est pas bon, la pâte ne lève pas et la qualité du pain s’en ressent. On ne se perfectionne qu’en s’informant et qu’en se formant. C’est d’abord une démarche volontaire ».

Pour le ministre en charge de la Communication, Foli Bazi Katari, la presse est le 4em pouvoir et il faut lui accorder une place d’une importance capitale.

Même son de cloche chez Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, Secrétaire générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). A en croire la responsable de la Dynamique Kpodzro, la presse a toujours « accompagné le mouvement de démocratisation de notre pays ».

« Les journalistes ne doivent pas jouer le jeu de ceux qui sont par essence des prédateurs », a souligné Mme Adjamagbo-Johnson. Et au ministre Katari de répliquer : « Quand on manipule quelque chose et on n’a pas une idée de l’importance de la chose qu’on manipule, on est un tueur ».

Le président de la Cour Suprême, Akakpovi Gamatho, quant à lui, plaide pour un accompagnement des médias, le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) Pitalounani Telou, lui, conseille les journalistes à éviter les jeux sulfureux des politiques.

« Que la presse et les médias évitent de tendre toujours la main aux politiques. Il faut qu’on ait de grands groupes de presse. Cela permettrait que les médias soient beaucoup plus viables », a noté le président de la HAAC.

Précisons que cette vidéo faite par l’UPF section togolaise avait été prévue pour être diffusée ce samedi 30 mai 2020 au cours d’un dîner dénommé « la Nuit de la Presse ». « Ceci pour que les hommes et femmes de médias voient ce que pensent d’eux les acteurs de la vie du pays et ceux qui les lisent », a confié Loïc Lawson, le président de l’UPF-Togo.

Seulement, en raison des mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 au Togo, cette rencontre n’aura plus lieu.

Suivez plutôt la vidéo!



Autres titres
Togo Togo - Taxi Media Show du lundi 06 juillet 2020 
Togo Togo - Le CONAPP renouvelle son bureau ce 27 juin 
Togo Covid-19 : 65 millions F CFA de l’UE pour l’OTM et 5 organisations patronales des médias 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com