AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Conditions de vie et de travail des enseignants : Le gouvernement veut acter la revalorisation des salaires


Société

iciLome | | 3 Commentaires |Imprimer

Le gouvernement togolais entend améliorer les conditions de vie et de travail des acteurs du secteur éducatif. Ces derniers, après avoir longtemps crié leur désarroi, peuvent désormais s’estimer heureux après une lutte acharnée, livrée corps et âme, même si tout ne sera pas rose en même temps.

Selon les informations, le gouvernement envisage revaloriser les salaires des enseignants de la fonction publique. Cela se fera en fonction de leur catégorie.

Pour un enseignant de catégorie A1, détenteur d’une Maîtrise, il débute avec 195.000 francs CFA comme rémunération. Et 10 années après, son salaire connaîtra une augmentation de 70% et de plus de 80% avant la fin de sa carrière.

Celui de la catégorie A2 avec niveau Licence, débutera désormais avec 172.160 francs CFA comme salaire. Aussi, il connaîtra une augmentation allant de 79 à 80% en 10 ans et finira sa carrière avec 337.440 FCFA.

Pour l’enseignant classé dans la catégorie B, détenteur du Bac, le salaire de base est 123.126 francs CFA avec une augmentation de salaire de 86 à 87% en 10 ans. Il pourra donc finir sa carrière avec 288.407 FCFA comme rémunération.

La catégorie C, celle de l’enseignants détenteur du BEPC, débutera avec 103.090 francs CFA comme salaire de base et avec 185.730 francs CFA à la fin de sa carrière et une augmentation allant de 102% à 114,5%.

Pour finir, la catégorie D, celle de l’enseignant titulaire du CEPD, commencera avec 72.237 francs CFA comme rémunération et pourra atteindre 138.349 francs CFA à la fin de sa carrière.



Autres titres
Afrique Afrique - L’UE finance la croissance et le développement des entreprises dans 13 pays dont le Togo 
Togo Togo - 28 soignants contaminés par le nouveau coronavirus 
Togo Togo - Ferdinand Ayité à Fabrice Adjakly : « Vivement le 12 août » 
Plus de nouvelles




 3   Patience | Lundi, 1 Juin 2020
  Un Ouf de soulagement !
Le togolais est mal vu un peu partout parce que chez nous, nous n'avons pas de salaire.
Nous demandons aux autorités togolaises de se dépasser du fond Européen de développement qui nous propose des appatames comme sales de classes.
IL faut redéfinir une architecture propre à notre pays et mettre fin à l'utilisation des tableaux noirs.

 2   FemmeLibre UL | Lundi, 1 Juin 2020
  C'est pas mauvais. Question, où enseigne - t - on avec un BEPC ou un CEP ?

 1   evil | Lundi, 1 Juin 2020
  Que le Togo stop d utiliser les caries. les marqueurs sont aux marches
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com