AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Covid-19 : « Si on avait pu écouter ce que nous disions…on n’en serait pas là aujourd’hui », Dr Gilbert Tsolenyanu


Société

iciLome | | 6 Commentaires |Imprimer

Insuffisance de personnel, manque d'outils de travail… Le Secrétaire Général du SYNPHOT (Syndicat des Praticiens Hospitaliers du Togo), Dr Gilbert Tsolenyanu parle des conditions de travail du personnel soignant à l’heure du coronavirus. Il s’est confié au confrère Afreepress.

Selon Gilbert Tsolenyanu, le personnel soignant, « premières personnes au front dans cette lutte » s’évertue « de donner le meilleur d’eux-mêmes ». Cependant ils restent confrontés à des difficultés, « des manques énormes que nous avons dans le système de santé ».

« Des caractères assez obsolètes que nous avons dénoncés il y a de cela plus de 15 ans. Nous avons tous appelé à ce que nous puissions aller à une modernisation du système de santé pour que nous puissions supporter les chocs à la fois endogènes et exogènes qui pourraient survenir. Malheureusement, les gens n’ont pas compris la démarche et nous ont taxés d’opposants. Et malheureusement pour eux, aujourd’hui, les faits nous donnent raison. Si on avait pu écouter ce que nous disions et qu’on s’y était pris plus tôt, on n’en serait pas là aujourd’hui à remarquer que ce personnel est en nombre insuffisant, d’autant plus qu’actuellement la maladie a touché quasiment toutes les préfectures et tous les districts sanitaires », se désole-t-il.

A l’en croire, la maladie a déjà touché 38 districts sanitaires sur les 44 que compte le Togo. « Ça veut dire que le travail revient aux agents qui sont sur le terrain. Donc nous sommes conscients des carences de notre système de santé, mais nous sommes engagés à faire face à cette pandémie dans le souci de sauver des vies », a-t-il souligné.

S’agissant du manque de matériels décrié par le personnel soignant aux premières heures de la pandémie, le Secrétaire Général du SYNPHOT reconnait que des efforts ont été faits en ce sens, mais reste quelques manquements.

Il pointe du doigt le manque cruel de « masques FFP2 et N95 qui », a-t-il précisé, « sont très utiles aussi, pour certains corps de métier et surtout pour les cas suspects et les cas positifs ».

Rayan Naël



Autres titres
Togo Togo - Expropriation des terres : La population de Kpomé en colère 
Côte D'Ivoire Agriculture: Hamed Bakayoko salue le travail des agriculteurs 
Togo Togo - Un samedi noir à Niamtougou 
Plus de nouvelles




 6   Santé publique | Mardi, 2 Juin 2020
  Réponse à 4-Ahleras
  La santé publique veut dire santé du peuple et pour tout le peuple sans distinction et donc automatiquement politique .
Quand on arrive pas à comprendre ca , on doit se mettre à l'ecart pour ne pas mettre les devanciers en erreurs car qui dit
santé publique dit la vie de tout une nation et doit être traiter avec des compétences nottoire .
C'est dû à ces faux conseils qu' on assassine même les enfants et que personne ne bronche .

 5   Enfin | Mardi, 2 Juin 2020
  Réponse à 4-Ahleras
  Ce n'est pas pour rien que l'Afrique marche à reculons !
Et bien c'est à cause de vous les parasites qui n'êtes pas du tout à la hauteur de la chose , mais rien que des illusionistes savantes donneurs de lecons , des médiocres sur médiocres que le continent le plus riche de la terre est paralisé !!!
Même celui qui n'a pas été à l'ecole des blancs comprend que quand on parle du peuple et de surcroit la santé publique relève de la politique .
Une personne équilibré ne peut pas se permettre de dire qu'il supporte sans amener les gens à la raison pour le bonneur du peuple ! C'est comme on met un menuisier à la Place d'un infirmier .
Ou tu as été à l'ecole de nuit ou bien tu n'a pas appris tes lecons ; alors là retourne sur les bancs pour mieu supporter !
"Les pouvoirs de la santé publique apparaissent ainsi avant les savoirs. ... la santé publique relève nécessairement du pouvoir politique , presque par définition".
Guillaume Vincenot, ?Nicolas Brault - 2010 - ?Science

 4   Ahleras | Mardi, 2 Juin 2020
  Réponse à 3-Gbémélan
  Toi meme tu n' as pas la capacites de comprendre. Quand il soulevait le probleme, le COVID19 etait la? La pandemie a tout simplement montre la validation ou non de la politique menee par chaque gouvernement. Je le soutiens, le probleme etait corporatiste. Si vous aimez la politique, aller sur le terrain des partis politique.

 3   Gbémélan | Lundi, 1 Juin 2020
  Réponse à 2-AHLERAS
  ON est pas obligé de commenter qand on n'a pas la capacité de comprendre .
QUI PARLE DE SANTÉ PUBLIQUE PARLE AUTOMATIQUEMENT DE POLITIQUE SI NON POURQUOI LA PANDEMIE A SUCITÉ LA RÉACTION DE TOUS LES POLITICIENS DU MONDE ENTIER ?
IL NE FAUT PAS CONFONDRE LE MÉTIER DU MÉDÉCIN À LA GESTION DE LA SANTÉ PUBLIQUE QUI SONT EXTRÈMEMENT
DIFFÉRENTES .

 2   AHLERAS | Lundi, 1 Juin 2020
  Mon ami, faut pas critiquer pour rien. Il a entierement raison. C' est un probleme purement corporatiste et il est decide a le maintenir a ce niveau.
Laisser les partis politiques s' en meler et le probleme devient politique avec toutes ses consequences.
Alors essayer de comprendre le pauvre Doc.

 1   AHOEVI DIDI | Lundi, 1 Juin 2020
  Gilbert Tsolenyanu dit :
Si on avait pu écouter ce que nous disions et qu'on s'y était pris plus tôt, on n'en serait pas là aujourd'hui à remarquer que ce personnel est en nombre insuffisant, d'autant plus qu'actuellement la maladie a touché quasiment toutes les préfectures et tous les districts sanitaires », se désole-t-il.
AVEC TOUT LE RESPECT QUE JE VS DOIS , PERMETTEZ MOI DE VS PÉSENTER C'EST QUELQUES REMARQUES QUI VOUS ONT AMENÉ À CES RÉSULTATS INDÉSIRABLES .
1. Vous avez interdit aux partis politiques de ne pas s'ingérer dans vos revendications .
2. Vous avez même humilié et renvoyé publiquement le comique Abass kaboua d'une de vos manifestations .
3. Vous dites sur une radio de la Place que parmis vous les gens ont peure de dénoncer !
Et bien mon chèr docteur , un garcon ne se prononce pas pour aller se cacher !
Le problème des hopitaux et des patients togolais doivent faire l'objets de reflexion de tout togolais , fu t-il politicien ou pas car et togo nous appartient tous et non à une minorité que se soit . L'assassinat de Enselme gouyano Sinandaré et de Douti Sinalingue étaient survenus juste en ce moment et que vs avez aussi geré d'une facon voulu !
IL NE SUFFIT PAS D'APPRENDRE PAR COEUR CE QUE LE COLON A ENSEIGNÉ ET CROIRE QU'ON EST COMPLET ; IL VOUS MANQUE UN PEUT DE CONNAISSACES AUTHENTIQUES POUR ÉQUILIBRER LA DONNE .
MERCI .
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com