AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Algérie Algérie - Quel rôle l’Algérie a-t-elle joué dans la neutralisation du chef d’AQMI ?


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

Le patron d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a été tué le 3 juin dernier. Sa mort a été annoncée officiellement deux jours plus tard. Depuis lors, l’Algérie est restée silencieuse. Une posture qui cache en réalité un embarras.

Abdelmalek Droukdel, émir d’AQMI, un groupe armé et une organisation terroriste, d'idéologie salafiste djihadiste, née le 25 janvier 2007, qui vivait caché en Kabylie, a été éliminé en terre malienne par l’armée française avec le soutien de plusieurs de ses partenaires. Dont l’Algérie ?

La question mérite d’être posée à partir du moment où elle reste un acteur incontournable dans la zone, d’autant plus qu’elle est aussi considérée comme la protectrice du djihadiste. Dans le pays, les organes officiels n’abordent pas les sujets concernant la neutralisation d’Abdelmalek Droukdel qui a pourtant une origine algérienne.

Le silence d’Alger a une explication diplomatique, selon une source contactée par Rfi. Selon cette dernière, « on ne peut pas demander au président (algérien, NDLR) Tebboune de se féliciter d’une opération militaire française ». Une autre de lui confirmer que « les Algériens ne pouvaient pas ne pas être au courant d’un mouvement de Droukdel aussi loin de son fief ».

L’attaque contre ce dernier s’est déroulée au nord de l’Adrar des Ifoghas, à 80 km à l’est de Tessalit, près de la frontière avec l’Algérie avec l’accord de celle-ci.

A en croire la radio internationale, « c’est en effet une coopération triangulaire : Algérie, États-Unis, France qui pourrait être à l’origine de l’opération. Une source sécuritaire assure même que ce sont les forces spéciales algériennes de Bordj Mokhtar à la frontière, qui auraient surveillé le convoi du chef terroriste puis informé la CIA basée à Tamanrasset, avant de passer le relais à la force française Barkhane ». Reste la confirmation de cette précision de taille.

A.H.



Autres titres
Togo Togo - Edoh Komi plaide pour la réduction des coûts des pièces d'identité 
Togo Togo - Petrolegate : CODITOGO demande des comptes 
Togo Togo - Les femmes de Dalavé contre l’accaparement de leurs terres 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com