AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burundi Burundi - Pierre Nkurunziza, décédé de Covid-19 ?


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

Ils sont nombreux à être persuadés que le rebelle devenu président de la République est décédé ce lundi 8 juin à l’hôpital du Cinquantenaire de Karusi à l’âge de 55 ans, des suites de la maladie à coronavirus.

Personne ne s’attendait à la mort aussi rapide de celui qui régnait sur le Burundi depuis quinze ans. De quoi a-t-il succombé exactement dans la journée de lundi ? Deux thèses s’affrontent.

La première, officielle, fait croire que Pierre Nkurunziza, qui se préparait à devenir le « guide suprême du patriotisme » après la prestation de serment du général Évariste Ndayishimiye, son successeur, au cours d’une grande cérémonie populaire prévue le 20 août prochain, est décédé d’une crise cardiaque. Le gouvernement s’étonne dans un communiqué de la dégradation rapide de son état de santé et regrette ce décès « inopiné ».

La seconde, plus plausible, lie son décès au coronavirus. Cette version s’appuie sur la situation sanitaire critique dans le pays. En effet, dès son hospitalisation, la rumeur faisait état de ce que l’homme de Bujumbura aurait été atteint de la Covid-19. Certains médecins aussi l’ont murmuré. Le fait qu’un respirateur a été héliporté de Bujumbura à Kurusi accrédite cette thèse. De plus, l’épouse de Pierre Nkurunziza a chopé le virus et a été évacuée au Kenya pour des soins avant d’y retourner.

Les autorités burundaises sont accusées depuis l’apparition des premiers cas de coronavirus de minimiser l’ampleur de la maladie virale dans leur pays. Les membres de l’antenne locale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) accusés d’« ingérence » ont été sommés de quitter le pays.

Le président du Forum pour la conscience et le développement (Focode), Pacifique Nininahazwe, aujourd’hui en exil pour s’être opposé au troisième mandat de Nkurunziza, réfute la version officielle et parle de « déni » de la réalité.

La nouvelle Constitution de Burundi autorise Pascal Nyabenda, le président de l’Assemblé nationale, à assumer l’intérim. Mais certains appellent à précipiter la prestation de serment du nouveau président élu le 20 mai dernier à l’issue d’un contrat dont la transparence est contestée par beaucoup.

A.H.



Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Côte D'Ivoire Siège du PDCI/Bastonnade de journalistes: la réaction de l'Intersyndicale des médias 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com