AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Covid-19 : 16 autres élèves contaminés


Société

iciLome | | 3 Commentaires |Imprimer

Les autorités sanitaires annonçaient la semaine dernière 5 cas de contagion au coronavirus parmi les élèves après la reprise des cours. Lundi 29 juin 2020, la même source a révélé 16 autres cas de contamination.

Le nombre des élèves testés positifs au virus est désormais passé à 21. Il s’agit bien d’une situation qui concerne beaucoup plus les apprenants, surtout le respect des mesures barrières.

Pour de nombreux observateurs avertis, il est du ressort des décideurs du secteur de l'éducation de renforcer les mesures de riposte en milieu scolaire afin de limiter la propagation de la maladie.

Il est à noter qu’à la reprise des cours, nombreux sont ces enseignants et élèves qui hésitent à reprendre le chemin de l'école à cause des risques dits « inconsidérés » par le gouvernement togolais avant la réouverture des classes.

Pour rappel, les chiffres officiels du 28 juin 2020 font état de 642 cas confirmés dont 401 guéris, 227 actifs puis 14 décès.

N.K



Autres titres
Togo Togo - Covid-19 : le club AIMES-AFRIQUE UK rappelle l’importance des mesures barrières 
Togo Togo - Réouverture des églises : La conférence des Évêques établit un protocole sanitaire 
Nigéria Nigéria - La production de soja attendue à la baisse cette année 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 3   Kokougan | Mardi, 30 Juin 2020
  Pour commencer, il est donc très remarquable que Kary Mullis lui-même, l'inventeur de la technologie de la réaction en chaîne de la polymérase (PCR), ne pensait pas de la même façon. Son invention lui a valu le prix Nobel de chimie en 1993.

Malheureusement, Mullis est décédé l'année dernière à l'âge de 74 ans, mais il ne fait aucun doute que le biochimiste considérait la PCR comme inappropriée pour détecter une infection virale.

La raison en est que l'utilisation prévue de la PCR était, et est toujours, de l'appliquer comme une technique de fabrication, capable de répliquer des séquences d'ADN des millions et des milliards de fois, et non comme un outil de diagnostic pour détecter des virus.

La manière dont la déclaration de pandémies virales basée sur les tests PCR peut aboutir à un désastre a été décrite par Gina Kolata dans son article de 2007 du New York Times intitulé Faith in Quick Test Leads to Epidemic That Wasn't.

 2   tedlesaint1 | Mardi, 30 Juin 2020
  La pandémie du Covid-19 met l'humanité toute entière dans un dilemme terrible. Les autorités de la plupart des pays du monde sont obligées de prendre des mesures pour restreindre la liberté des populations un tant soit peu pour limiter la propagation de la pandémie. Mais qui parle de confinement, parle du ralentissement de l'économie voir dans certains cas de l'arrêt de l'activité productive dans les pays. Mais nul n'ignore qu'on ne peut arrêter indéfiniment l'activité productive d'un pays sans des conséquences sur la survie même de l'économie de ce pays. Les autorités togolaises ont décidé de la réouverture des établissements scolaires afin de sauver l'année académique. Il est clair maintenant que nous devons vivre pendant un certain temps avec la pandémie alors, il faille qu'on puisse s'approprier les gestes barrières. Dans ce contexte, il faille que l'ensemble des acteurs de la communauté éducative togolaise fasse sa part en sensibilisant autant que possible les apprenants à observer scrupuleusement les mesures barrières surtout le port du cache-nez et la distanciation sociale en récréation et à la sortie des cours. Les parents ont aussi un grand rôle à jouer dans cette sensibilisation. Ils doivent amener leurs enfants à pratiquer ces gestes barrières à la maison. Comme l'adage le dit si bien l'habitude est une seconde nature. Seule la discipline des uns et des autres va nous permettre de limiter puis de bouter cette maladie hors de nos frontières.

 1   Sosso | Mardi, 30 Juin 2020
  Les tests qu'on vous envoie en Afrique sont déjà contaminés, jetez-les ; c'est pour prendre prétexte de l'existence du corona pour vous injecter le vaccin mortel. Les autorités sont complices. Les ong locales indépendantes agissez avant que les leucodermes ne continuent leurs tueries dans le silence consentant de ce qui nous gouvernent
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com