AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Ghana - Le chef suprême d'Aflaou interpelle Addo sur la militarisation de la frontière


Société

iciLome | | 4 Commentaires |Imprimer

L'information a fait le tour des réseaux sociaux lundi. Une jeune fille, qui réside à Aflaou (village frontalier entre le Togo et le Ghana) mais doit traverser la frontière pour arriver à l'école au Togo, a été molestée par des militaires déployés le long de la frontière. Une situation qui scandalise le chef du village.

"> Video

Même si la raison de cette militarisation de la frontière Aflaou est d'empêcher des étrangers, notamment les Togolais de se faire enrôler lors de l'opération de recensement pour le compte de la prochaine présidentielle au Ghana, la situation indispose les habitants de cette partie du pays qui ont déjà manifesté leur indignation.

Déjà, d'éminentes personnalités au Ghana, à l'instar de l'ancien président Jerry John Rwalings, étaient montées au créneau pour dénoncer cette initiative.

« Le déploiement le long des frontières en temps de paix, en particulier à ce moment précis, a suscité tant de suspicion et exigera beaucoup de souplesse et de diligence intelligentes. Les restrictions de Covid-19 ont créé suffisamment de difficultés pour la plupart de nos citoyens. N'aggravons pas les choses avec un comportement autoritaire et intimidant envers nos habitants des frontières dont les moyens de subsistance dépendent uniquement des activités le long de la frontière », avait déclaré l'ancien président ghanéen.

Aujourd'hui, ce sont les autorités traditionnelles du milieu qui manifestent leur colère et préviennent les autorités politiques du pays, surtout que les populations commencent par grogner. Pour Togbui Amenya Fiti V, Chef suprême de la région d'Aflaou, personne ne comprend jusqu'alors la présence des militaires dans la région.

« Je demande au gouvernement ghanéen d'expliquer la présence des militaires dans notre village. Je veux, à travers vous les médias, faire savoir au peuple ghanéen que nous qui sommes des natifs d'Aflaou, avons besoin de nous faire connaître. Mon royaume vient d'Aflaou Ghana, Togo et Bénin...», a-t-il lancé.

Pour lui, le gouvernement ghanéen vole au secours des gens, mais met de côté la population d'Aflaou. « On devrait pas empêcher les gens d'acheminer des vivres vers le Togo et le Bénin. Mais la dernière fois, les militaires ont empêché les marchands. C'est pas normal », a-t-il indiqué.

Et le chef suprême de la région de présenter aux médias la jeune élève molestée par les militaires, parce qu'elle se rendait à l'école (Elle est en classe d'examen).

Suivez plutôt l'élément !



Autres titres
Togo Togo - Finalement, pas de grève au CHU Campus aujourd’hui 
Togo Togo - La dépouille de Edem Kodjo arrive plutôt à Lomé ce soir 
Togo Togo - Mort de David Kokou Agbokpe : Les populations de Kpomé ne décolèrent pas 
Plus de nouvelles




 4   Kormla | Jeudi, 2 Juillet 2020
  Réponse à 3-Africaine
  La seconde moitié du Togo sous administration britannique doit être autonome, le peuple souffre sous la domination ghanéenne depuis 63 ans. Maintenant, ils ont déclaré qu'ils ne voulaient plus être avec le Ghana. les forces de sécurité sont maintenant déployées pour les tuer pour avoir déclaré. La République du Togo doit intervenir car cette histoire a quelque chose à voir avec elle

 3   Africaine | Jeudi, 2 Juillet 2020
  Réponse à 2-Zozopapa
  Ignorance vous tuera dans ce pays. Ne sais tu pas que les frontieres ont ete artificiellement crees par les colons? Et que nos populations n'avaient pas besoins de passports pour circuler? Ne sais tu pas que les EWE et autres groupes ethniques se retrouvent a cheval sur plusieurs pays a cause des colons? Que Diras tu des peuhls qui se repartissent sur une vingtaine de pays africains? C'est tres desolant de lire vos inepties partout ou vous vous montrez. Lorsqu'on a rien a dire c'est mieux de croiser ses doigts. On parle du panafricanisme aujourd'hui mais dans vos tetes c'est encore le temps de la conference de Berlin. Esprit fosilise.

 2   Zozopapa | Jeudi, 2 Juillet 2020
  Les EWE sont belliqueux.
Vous avez combien de pays.?

 1   Lol | Jeudi, 2 Juillet 2020
  Quand Faure militarise les lieux pour voler les élections on ne vous entend pas.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com