AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Ghana - Recensement électorale : L'opposition demande la participation des Ghanéens bloqués au Togo


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

Au Ghana, la direction du Congrès national démocratique (NDC) dans la région de la Volta, appelle le gouvernement à lui permettre de faciliter le retour des Ghanéens bloqués au Togo à cause de la pandémie, pour leur permettre de participer à l'exercice d'enregistrement des électeurs en cours.

L'appel du parti NDC intervient à la suite de l'arrestation de 15 personnes, dont un ancien militaire, handicapé visuel soupçonné d'être des Togolais, traversant les frontières pour se faire inscrire sur la nouvelle liste électorale Ghanéenne.

La fermeture de la frontière vise à freiner l'afflux d'étrangers susceptibles de souffrir du coronavirus. En guise de mesure supplémentaire pour freiner l’importation du coronavirus, le gouvernement ghanéen a déployé plusieurs militaires dans les communautés frontalières, quelques jours avant le début de l'opération de recensement électoral.

Les résidents le long des frontières du Ghana avec le Togo ont fait part de leurs préoccupations concernant ce déploiement militaire à un moment où le Ghana avait déjà enregistré plusieurs cas communautaires de coronavirus.

Ils se sont également plaints des brutalités qui leur ont été infligées par ledit personnel, mais le gouvernement a maintenu que le personnel avait été déployé pour se prémunir contre le coronavirus.

Le personnel militaire à la frontière signifie également que les frontaliers ne peuvent pas continuer à vivre comme avant.

Les élèves ghanéens qui fréquentent les écoles au Togo, les Ghanéens qui enseignent l'anglais au Togo et vice versa, et les personnes mariées du Togo ne peuvent plus continuer à vivre comme avant COVID-19.

Le week-end dernier, 15 personnes, dont un ancien militaire, ont été arrêtées, soupçonnées d'être des Togolais essayant de s'enregistrer au Ghana, mais le NDC a estimé que de telles arrestations n'étaient pas justifiées.

Le parti était également d’avis qu'il devrait être autorisé à faciliter l’entrée de véritables Ghanéens qui vivent au Togo, mais qui n’ont pas les moyens de traverser les principales frontières pour venir s’inscrire sur la nouvelle liste électorale.

Le président régional adjoint de la Volta du NDC et praticien du droit privé, George Loh, qui est intervenu pour les 15 personnes qui ont été arrêtées, a déclaré à la presse : « Dans la mesure où il existe des Ghanéens légitimes au Togo, le NDC fera tout ce qui est en son pouvoir pour faciliter l'inscription des résidents ghanéens au Togo ».

La compilation de la nouvelle liste électorale qui a débuté depuis le 30 juin est toujours en cours avec le respect des mesures barrières et distanciation sociale pour éviter la propagation de la maladie à Coronavirus.

Mensah A.



Autres titres
Togo Togo - Me Isabelle Ameganvi tacle Mme Adjamagbo-Johnson 
Togo Togo - Nicolas Lawson en veut aux collaborateurs de Faure Gnassingbé 
Ouganda Ouganda - Election présidentielle : Un jeune de 19 ans va être candidat 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com