AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Mort suspecte d’un autre colonel, originaire de Siou


Société

iciLome | | 15 Commentaires |Imprimer

Les Forces armées togolaises (FAT) sont de nouveau en deuil. Alors qu’elles n’ont pas encore fini de pleurer un des leurs, l’ancien commandant du premier Bataillon d’intervention rapide (1er BIR), elles doivent encore supporter la perte d’un autre colonel, également originaire de Siou.

L’officier Bataba, Colonel de son état, a quitté le monde des vivants pour rejoindre la terre de ses ancêtres. Selon les premières informations à notre disposition, il serait décédé dans un accident de circulation vers la localité de Naboulgou. Il se dit qu’il serait en mission avant que le sort tragique ne le frappe mortellement.

« Il est le seul à perdre la vie ». Un élément que beaucoup interprètent à tort ou à raison comme une mort suspecte, créant une suspicion ou une polémique qui entoure déjà la morte de cet officier supérieur des Forces armées togolaises.

Le Colonel Bataba est présenté comme un neveu du feu Colonel Kléber Dadjo, ancien président du Togo du 14 janvier au 14 avril 1967. Ce dernier a joué un grand rôle dans la junte militaire qui prit le pouvoir le 13 janvier 1967 à Lomé avant de connaître un mauvais sort par la suite.

Le mai 4 dernier, le corps sans vie du Colonel Toussaint Bitala Madjoulba, 52 ans, a été retrouvé dans son bureau au camp. Le « gros bras » aurait été victime d’un homicide. Depuis lors, l’enquête ouverte suite au tollé général et supervisée par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Damehame Yark, en personne, tarde à aboutir, rajoutant à l’angoisse et à la colère des proches de l’ancien commandant du 1er BIR.

A.H.



Autres titres
Togo Togo - Edoh Komi plaide pour la réduction des coûts des pièces d'identité 
Togo Togo - Petrolegate : CODITOGO demande des comptes 
Togo Togo - Les femmes de Dalavé contre l’accaparement de leurs terres 
Plus de nouvelles




 15   Colonel | Mardi, 7 Juillet 2020
  La disparition des tueurs du peuple n'est qu'une bonne chose.
A qui le tour ?

 14   Letueur | Mardi, 7 Juillet 2020
  Faure a encore frappe'.Ce mandat encore vole' comme d'habitude Sera intitule' " Assassinats de colonel"

 13   Kombaté | Mardi, 7 Juillet 2020
  Merci mon général ta réponse est sans appel.Que celui qui a de l intelligence comprenne.Ces Mrs à la bouche forte seront surpris quand ils vont apprendre ce qu il s est réellement passé dans l histoire madjoulba.Ne perds pas ton temps Ces mrs ne veulent rien comprendre

 12   Ange | Mardi, 7 Juillet 2020
  Décidément , toutes les morts sont suspectes au Togo !

 11   Général Oko | Mardi, 7 Juillet 2020
  Réponse à 10-Etiko
  Mon grand père pendant la guerre d'Indochine était sergent. Un matin sa patrouille a été attaquée et les deux officiers blancs tués. Au téléphone il a été élevé au grade de sous lieutenant et chef des éléments qui ont survécu car il était le plus gradé parmi les survivants. Il a terminé sa carrière avec le grade de colonel. Ceci pour vous dire que l'armée n'est pas un truc de civils, on ne peut pas laisser un corps aussi important sans chef, donc arrêtez de délirer. La vérité prend toujours du temps à éclore.

 10   Etiko | Mardi, 7 Juillet 2020
  Réponse à 1-Général Okonko #
  Peux-tu nous expliquer pourquoi en moins de 48 heures après son assassinat MADJOULBA a été remplacé alors que l'enquête sur son assassinat piètine et que son corps est toujours recellé? Et pourquoi le Fraudeur de claquemure dans un silence radio? Chuannnn rien que des Chihuahuas.

 9   Bonoukpoe313 | Mardi, 7 Juillet 2020
  Réponse à 4-César
  Encore que nous arrive donc

 8   amevi | Mardi, 7 Juillet 2020
  Le regime dictactorial rpt/unir va les avaler tous.

 7   Fou Shin Ho Chi | Mardi, 7 Juillet 2020
  Ces gens ne sont - ils pas des soldats ? Qu'ils nous montrent ce qu'ils ont dans le pantalon.

 6   Mitimi | Mardi, 7 Juillet 2020
  Un torchon oui!!!!

 5   Patience | Mardi, 7 Juillet 2020
  Nos journalistes ne sont pas loin de conduire le peuple togolais à l'abattoir comme ce fut au Rwanda.Heureusement que le peuple togolais est un peuple pacifique et très intelligent.
Quand bien même nos hommes politiques de tout bord agissent selon leurs propres intérêts, le peuple togolais demeure le même. Nous osons croire qu'en un jour le Togo sera appelé pays émergent.

 4   César | Mardi, 7 Juillet 2020
  Un accident de la route, cela arrive tous les jours et sous les cieux. À ce stade, rien ne permet à quiconque d'avancer quelque suggestion de « mort suspecte ». C'est absurde de s'aventurer ainsi sur ce terrain. Ce n'est pas parce qu'un officier supérieur originaire de Siou a été assassiné de sang froid qu'un autre officier supérieur de Siou ne peut pas trépasser dans un accident de la circulation. Notre colère contre le mode de gouvernance que nous subissons dans ce pays, toute légitime qu'elle soit, ne doit pas nous mener hors des sentiers de la droiture.

 3   Navi | Mardi, 7 Juillet 2020
  Au Togo, toutes les morts sont louches. Surtout dans l'armée.

 2   Kombaté | Mardi, 7 Juillet 2020
  Et pour vous l accident est commandité par qui alors? Nous attendons les réactions aveugles et haineuses.

 1   Général Oko | Mardi, 7 Juillet 2020
  En quoi le colonel Dadjo a connu un mauvais sort ? Il a été ministre de la justice et a pris sa retraite tranquillement dans son village à Siou. Et plusieurs fois par année il était reçu par le président Eyadèma. Vous racontez n'importe quoi.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com