AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Mauvaises prestations de Togocom : Edoh Komi saisit Cina Lawson


Société

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

Travailler avec la connexion Internet au Togo ou communication tout simplement avec le téléphone mobile est devenu difficile, très difficile. Le problème s'est empiré depuis que les Malgache ont pris la tête de cette société, Togocom. Exaspéré, Pasteur Edoh Komi interpelle la ministre des Postes et de l'Economie numérique, Cina Lawson.

MMLK/TOGOCOM VERSION MALGACHE FAIT GRINCER LES DENTS AUX CONSOMMATEURS

À
Madame le Ministre des Postes, des Innovations technologiques et de l' Économie Numérique
Lomé-Togo

Lomé, le 13 juillet 2020

Objet: Togocom fait grincer les dents aux consommateurs

Madame,

En Novembre 2019, le Gouvernement Togolais a senti la nécessité dans sa politique de privatisation de céder la société Togocom à un consortium international malgache appelé Agou HOLDING dans le but de redresser le secteur de télécommunications tant en amélioration de la prestation en qualité que de la rentabilité de l'investissement.

Après 8 mois d'exercice avec ce nouveau virage, même s'il est déjà trop pour apprécier le changement à nous apporter par la nouvelle direction, il ne nous apparaît que de mirage dans la formule '' TOGOCOM CHANGE POUR VOUS ''. Alors qu'en réalité, les consommateurs ne manifestent que de soucis réels et de plaintes par rapport au service qui leur est rendu avec à la clé une prestation défectueuse largement en deçà de la moyenne et une qualité médiocre. Du coup, les promesses de faire rêver les Togolais vers des mutations qui pourraient susciter l'admiration, la satisfaction et l'envie des consommateurs, semblent pour l'heure compromises.

C'est à l'unisson et à l'unanimité que les cris des consommateurs nous parviennent de manière récurrente évoquant une évaporation du forfait internet souvent avant le délai de validité et des anomalies bizarres sur le réseau mobile avec des unités de communication qui se facturent à la stupéfaction de tous.

Madame le Ministre,

La phase transitoire que nous attendons pour faire de Togocom un pari réussi pour les consommateurs, connaît un échec fâcheux d'étape qui n'augure éventuellement pas de bons signes pour le secteur malgré. De manière générale, il n'est pas encore possible de loin de sentir la nouveauté de vision vers une politique améliorée dans la hargne de la privatisation. Faut-il accorder le bénéfice du doute à la Togocom version malgache pour boucler une année pleine avant d'en tirer les conclusions ? En attendant, ce sont les consommateurs qui doivent être en principe rassurés d'un certain profit à tirer dans la dynamique actuelle dont ils ont toutefois le droit de s'en méfier. Si tel n'est pas le cas, le retour au point de départ est plus que souhaité avec une équipe dirigeante nationale. Une chose qui est certaine, est la volonté manifeste de ne plus dépenser leurs maigres sous pour des services médiocres mais chers.

Après une analyse de la situation, la montagne de la privatisation a accouché d'une souris sur ce bilan de mi- parcours à titre d'une appréciation mitigée et non satisfaisante des consommateurs qui attribuent comme note à Togocom 3 sur 10 par indulgence.

Pour le Mouvement Martin Luther King, les consommateurs Togolais n'apprécieront vos efforts que si la qualité de la communication est fluide et irréprochable avec une révision des prix tarifaires à la baisse comme dans les autres pays de la sous-région. Tel doit être l'objectif à atteindre pour tout gouvernement soucieux des conditions de vie de ses populations.

Tout en formulant à nouveau les préoccupations des concitoyens en quête d'un service qualité de télécommunications, nous vous prions, Madame le Ministre, de bien vouloir trouver ici l'expression de nos sentiments les plus respectueux.


Le Président


Pasteur Edoh K. KOMI



Autres titres
Togo Togo - Edoh Komi plaide pour la réduction des coûts des pièces d'identité 
Togo Togo - Petrolegate : CODITOGO demande des comptes 
Togo Togo - Les femmes de Dalavé contre l’accaparement de leurs terres 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 1   Belphegor | Mardi, 14 Juillet 2020
  C'est Cina qui disait il y a quelques années que le marche Togolais était "trop petit" pour plus de 2 opérateurs GSM pour justifier l'annulation pure et simple de l'appel d'offres (pourtant très fructueux) pour un 3eme opérateur....Il est clair que la vraie motivation a l'époque était de preserver la suprématie commerciale des opérateurs étatiques (Togo Telecom et Togocel) qui aurait été sérieusement mise a mal en cas d'arrivée d'un poids lourd dans le secteur telecom comme 3eme opérateur donc il ne faut pas que l'opinion s'attende a une quelconque amelioration des prestations médiocres de Togocom car tant que ce marché ne sera pas complètement ouvert a une libre concurrence le statut quo actuel perdura et ce n'est pas la semi-privatisation a ce consortium Malgache ne changera pas grand chose dans les faits car ce protectionnisme étatique absurde n'a aucun sens aussi bien en termes de creation d'emplois que de recettes fiscales sans oublier l'amelioration de la qualité des services qui ne peut être une réalité que dans un contexte de libre concurrence, un cap atteint par tous les pays de la sous-region sauf hélas le Togo.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com