AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Trois mois après le meurtre de Dodji Koutwati, Faure Gnassingbé se réveille


Société

iciLome | | 11 Commentaires |Imprimer

Faure Gnassingbé et son gouvernement se souviennent enfin de la famille de Dodji Koutwati, ce père de famille dont le corps sans vie a été retrouvé à Adakpamé, banlieue est de Lomé, en avril dernier.

C’est dans les broussailles, derrière le CMS Adakpamé que Dodji Koutwati a été retrouvé mort le jeudi 23 avril 2020, son corps roué de coups. Alors qu’il était sorti la nuit pour ses besoins. Selon sa famille et des habitants du quartier, ce père de famille aurait croisé des éléments de la FOSAP - la Force spéciale Anti-pandémie Covid-19 chargé de veiller au respect du couvre-feu sanitaire - qui l’auraient battu à mort.

Le meurtre du jeune homme avait mis Adakpamé dans tous ses états. La famille de la victime a porté plainte auprès du Procureur de la République, grâce à l’appui des organisations des droits de l’homme au Togo.

L'éveil de Faure Gnassignbé

Trois (3) mois après ce drame attribué aux éléments de la Force Spéciales Mixte Anti-pandémie commandés à l’époque par le Col. Yaovi Okpaoul, Faure Gnassingbé et son gouvernement se réveillent de leur profond sommeil. Une délégation gouvernementale conduite par Tchabinandi Kolani-Yentcharé, ministre en charge l’Action sociale, s’est rendue le lundi 13 juillet 2020, au domicile du défunt.

Selon la ministre, le chef de l’État l’a dépêché pour « exprimer sa compassion à la famille éplorée ainsi qu’à la communauté d’Adakpamé ». Mais aussi « de leur dire qu’il a été très touché par ce qui s’est passé ». Une enveloppe, mais aussi de vivre ont été remis à la famille.

A en croire la ministre, le gouvernement est venu peut-être tardivement, le temps que la situation soit apaisée. Une démarche saluée par la famille Koutwati.

Rayan Naël



Autres titres
Togo Togo - Procès contre L'Alternative : 5 Organisations de la société civile apportent leur soutien à Ferdinand Ayité 
Togo Togo - Petrolegate : La STT exige le retour des 500 milliards dans les caisses de l'Etat 
Togo Togo - La STT fait son entrée dans le secteur privé 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 11   Sidonie | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Trois mois après que le jeune homme eut été tué par des agents de la FOSAP, le Gouvernement se réveille enfin pour aller témoigner sa compassion à la veuve « forcée ». Le geste n'est pas vide de sens. Ne dit-on pas chez nous au Togo qu'il n'est jamais trop tard pour présenter des condoléances ?

Seulement il est hors de question et même mal placé que Tchabinandi Kolani-Yentcharé dise que le Président les a « dépêchés ». On n'arrive pas trois mois après un drame pour dire encore avoir été dépêché car la voie rapide de l'action n'existe plus .
Aussi que l'assistance gouvernementale apportée à la veuve ait pour seul objectif de la soutenir dans ses moments difficiles, ce qui est louable, et non d'étouffer la justice qui doit faire manifester la vérité et punir les auteurs du crime. Il faut bien que le Togo commence à rendre une vraie justice en pareils cas pour que le Togo soit aussi un pays normal.

Faure a mis sur pied une force, comme ce qui a été fait ailleurs, pour faire respecter les mesures durant cette pandémie. Mais aller jusqu'à tuer des citoyens paisibles, non criminels, c'est vraiment à laisser la justice faire et punir les auteurs , au moins une 1ère au Togo . S'il vous plaît !

 10   Tanga | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Qui a donne l' ordre a la FOSAP l' or du couvre feu de tuer les citoyens? Acte complet pour une justice en
etat de droit.......
Je vous remercie

 9   Olivier | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Pauvre gens ! Il fallait leurs claquer les portes à gueule ! Recevoir une quelconque aide de ces criminels est une insulte à la mémoire du défunt. Mais, quand on a rien !!!

 8   Patience | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Merci au gouvernement et au champion Faure Essozimna Gnassingbé pour leur action à l'endroit de la famille de la victime.
Ce n'est d' abord qu'une reconnaissance du crime.Il faudrait que justice soit faite et que les auteurs soient punis sauf si la famille de la victime leurs fait grâce.
Nous demandons au gouvernement de faire davantage pour la prise en charge et l'éducation des enfants du défunt.
À voir ce qui se passe ailleurs, le togolais est civilisé.À nos dirigeants de mettre l' être humain au centre de leurs actions gouvernementales. Surtout la préservation de la Vie !

 7   César | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Je parie qu'ils sont rares, voire inexistants, ceux d'entre nous qui ont eu l'humanité ou même la présence d'esprit d'aller rendre visite à cette pauvre veuve suite au malheur qui l'a frappée. Moi je n'y suis pas allé. Que celui qui lui a rendu visite lève le doigt. Nous ne savons donc pas comment elle survit. Le mari n'était pas de la haute société, c'était un prolétaire. Et voilà qu'un jour, peut-être même sans avoir prévenu la famille au préalable, une délégation officielle débarque avec un message du président de la République, des vivres et une enveloppe en bandoulière. Dans ces conditions, combien d'entre nous, TRÈS SINCÈREMENT, auraient pu faire la fine bouche et rejeter ce paquet ? Ne soyons pas des hypocrites. Nul besoin de taper sur cette femme ! Savons-nous quoi elle vit avec ses enfants aujourd'hui ? Son acceptation de l'enveloppe n'empêche pas les organisations de la société civile, les défenseurs des droits de l'homme, l'Ordre des avocats, les personnes de bonne volonté, encore moins les commentateurs sur iciLomé, de l'épauler pour que la lutte continue jusqu'à la manifestation de la vérité et que justice de fasse. Ceci dit, ce serait criminel et diabolique de la part du gouvernement d'assumer que ce geste à l'endroit de la veuve doive se substituer à une enquête digne de ce nom pour découvrir les coupables et les faire payer leur crime barbare !

 6   Razielo | Mercredi, 15 Juillet 2020
  On vous tue et on vous récompense avec de l'argent et des vives. Waoooo. On est bêtes au togo.

 5   Kombaté | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Il n est jamais trop tard de revenir sur ses actes manqués.Sur cette ligne pour remercier le chef de l état son excellence mr mon président Faure pour ce geste louable envers cette famille endeuillé.Les toxicomanes viendront nous dire l imaginable.Oui ils nous diront que Faure commence à faire ces gestes pour retrouver sommeil.Le bonnet rouge a intoxiqué les esprits faibles de la cité

 4   KRATOS | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Réponse à 3-AGAKPE Djidoula
  QUAND ON VOUS TEND UNE ENVELOPPE BOURRÉE D'UNE CENTAINE DE BILLETS DE MILLE ET DES SACS DE VIVRES, VOUS CROYEZ QUE CETTE FAMILLE ENDEUILLÉE VA ENCORE RÉCLAMER QUOI ? NOUS SOMMES AU TOGO ET ICI TOUT PEUT ÊTRE POSSIBLE À CONDITION D'ÊTRE SUFFISAMMENT SURRÉALISTE. C'EST TERRIBLE À DIRE MAIS LE TOGOLAIS EST À PLAINDRE ET MÉRITE ABSOLUMENT CE QUI LUI ARRIVE ! AMICALEMENT.

 3   AGAKPE Djidoula | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Le Togolais est vraiment......... Je compatis avec cette famille qui tout dernièrement aurait tenu une conférence de presse sur les circonstances de l'assassinat de leur regrèté fils, sur le silence légendaire de la justice Togolaise lorsque le crime les incombe et demandé que justice soit rendu et les coupables punis. Donc la famille vient de prendre une enveloppe et des vivres c'est justice rendu?

 2   Eddy | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Gouvernement de m...oui

 1   Ahleras | Mercredi, 15 Juillet 2020
  Des laches, rien que des laches. Si vos superieurs font des ponctions sur votre perdiem alors aller leur regler vos comptes au lieu de deverser votre colere sur de pauvre civils.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com