AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Tanzanie Tanzanie - Young Africans SC vire son coach belge pour racisme


Sport

iciLome | | Commenter |Imprimer

Luc Eyamel est limogé ce 27 juillet 2020 par la direction du club de football populaire de la Tanzanie. Le technicien belge est pointé du doigt pour avoir comparé les supporters du club qu’il entraîne à des « singes ou des chiens », suite à une rencontre terminée par un nul. L’accusé se défend.

L’équipe et son principal coach se séparent dans des conditions fâcheuses. Le verdict est tombé hier lundi. L’employeur n’a pas digéré certaines déclarations de son employé à l’issue d’un match soldé par un score d’un but partout.

« Ces fans ne connaissent rien au football... On dirait des singes ou des chiens quand ils hurlent », a lancé au micro d’un journaliste le technicien de 60 ans quelques jours plutôt, c’est-à-dire le 22 juillet dernier.

Des propos insupportables aussitôt sanctionnés. « Nous avons été attristés par les remarques injustes et racistes de Luc Eymael et nous avons décidé son limogeage effectif au 27 juillet 2020 », précise une note publique du club basé dans la capitale tanzanienne.

Luc Eymael, lui, ne voit pas les choses de la même manière. « Je ne suis pas un raciste, loin de là », contrattaque-t-il. « Apparemment, je suis viré, mais on ne m'en a pas averti. Je n'ai reçu ni un e-mail ni un coup de téléphone », ajoute-t-il lorsque le quotidien belge ‘’La Dernière Heure’’ l’a interrogé sur son licenciement après ses déclarations controversées.

Ce Belge connait bien l’Afrique. Cela fait une décennie qu’il parcourt le continent. Du Gabon en Algérie en passant par le Kenya, la République démocratique du Congo (RDC), le Rwanda, la Tunisie, le Soudan, l’Afrique du sud, l’Egypte, l’ancien gardien de but y a entraîné.

« J'ai en effet parlé des supporters qui ne comprenaient pas mes changements, mais jamais je ne les comparerais à des chiens ou des singes », continue-t-il de se défendre. Il assure avoir tenu ces phrases choquantes sous le coup de la colère, s’excusant après, mais le mal est déjà fait. Il va devoir faire ses valises.

A.H.



Autres titres
Togo Togo - Lyon sacrifie Bertrand Traoré 
Togo Togo - Le livre « 228 Coach, la passion d’un métier » en dédicace ce samedi 
Togo Togo - L’Apollon Limassol rallonge le bail de Serge Gakpé 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com