AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

République du Congo République du Congo - L’opposant Mokoko en route pour la Turquie pour des soins


Société

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

L'opposant Jean-Marie Michel Mokoko, 73 ans, a pris l’avion ce jeudi 30 juillet 2020 pour la capitale turque pour s’y faire soigner des maux dont il souffre depuis quelques années en détention.

Le candidat à la présidentielle de 2016 a été hospitalisé dans un hôpital de Brazzaville depuis le début de ce mois. L'avion a décollé de l’aéroport Maya-Maya de la capitale congolaise.

Le président congolais, Denis Sassou Nguesso, a donné son accord pour l’évacuation sanitaire de l’opposant dans un avion médicalisé. « Tout est fin prêt. Les visas ont déjà été délivrés à l’officier et au médecin qui doivent l’accompagner », avait confié un de ses avocats dans des propos rapportés par des médias locaux.

Trésor Nzila, membre de l’Observatoire congolais des droits de l’homme, était, de son côté, resté très pruddent sur le sujet : « Son évacuation est une bonne nouvelle, mais qui nous laisse toujours dubitatifs, parce que tant que nous n’aurons pas la confirmation qu’il est dans l’avion et qu’il est parti, nous continuerons toujours à faire ce travail de veille et d’interpellation des pouvoirs publics ». Une déclaration faite à la vielle donc du départ de l'homme politique pour Ankara.

« Puisqu’il s’agit de la Turquie, nous formulons le vœu que les autorités turques puissent lui offrir des soins appropriés. Le plus important pour nous est qu’il recouvre sa santé et nous verrons par la suite ce qui adviendra », ajoutait-t-il.

Jean-Marie Michel Mokoko a vu son état de santé considérablement décliné au cours de sa détention. Il a passé quatre années à la maison d’arrêt de Brazzaville.

L’opposant souffre d’hypertension, de crise de paludisme aiguë. Sa famille aurait préféré qu’il soit transféré en France ou au Maroc pour des traitements adéquats, mais le régime en place a dit non.

A.H.



Autres titres
Afrique Le nombre de réfugiés éthiopiens au Soudan dépasse 40 000 
Togo Togo - Evaluations des réalisations de la CEDEAO en 2020 
Togo Togo - Violences faites aux femmes : Faure Gnassingbé appelle à la mobilisation 
Plus de nouvelles




 1   TKK | Jeudi, 30 Juillet 2020
  Si le général Mokoko part en avion médicalisé, c'est le sanguinaire Sassou Nguesso sait qu'il a tout bouclé
Il n'y a rien à espérer.
Dieu fera que tous les dictateurs ne mourront jamais. Sassou, Nguesso,GNASSINGBÉ FAURE, Idriss Débit, Alpha CONDÉ etc
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com