AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Le Creuset national pour la transition est en marche


Politique

iciLome | | 10 Commentaires |Imprimer

Mardi, le Creuset national pour la transition a officiellement lancé ses activités à Lomé. L’organisation politique, qui se veut désormais une « réorientation de la lutte pour l’auto libération du peuple et la renaissance du Togo », donne le ton d’une nouvelle lutte pour l’alternance.

Djimon Orè et Ouro-Djikpa Tchatikpi, leaders politiques au-devant du Mouvement avaient déclaré à son lancement : « Le Togo que nous voulons doit faire disparaître de l’opinion publique la notion du dirigeant tout-puissant. Le Togo que nous voulons doit revenir un véritable fondement de la démocratie.

Celui qui érige le peuple en souverain et dont les dirigeants ont pour mission et honneur d’être au service de leur peuple. Le Togo que nous voulons doit avoir en mémoire les valeurs fondatrices enseignées par les pères fondateurs, celles du travail, de liberté et de patrie ».

Et donc relativement à cette vision, le Creuset national pour la transition (CNT) invite les acteurs politiques, de la société civile, des membres actifs de la diaspora et le peuple togolais à se joindre à eux pour, disent-ils, « l’instauration d’une transition politique dont l’objectif est de restaurer la souveraineté du peuple togolais confisquée ».

Car selon l’aspiration des initiateurs, les citoyens togolais ne doivent plus attendre le mot d’ordre d’un leader politique, mais faire leurs états d’âme, une arme de combat.



Autres titres
Togo Togo - Vers 12 Mois d’hibernation politique… : Gangstérisme contre Gangstérisme 
Togo Togo - Agbéyomé Kodjo : « La prophétie s’est réalisée et va se matérialiser » 
Bénin Bénin - Tribune : Joël AÏVO : « Je veux débattre avec Patrice Talon » 
Plus de nouvelles




 10   3888 | Lundi, 3 Août 2020
  Réponse à 9-jjk
  Ces gens sont des commercants qui veulent opposer la DMK pour faire plaisir au pouvoir et lui soutirer des sous !

 9   jjk | Lundi, 3 Août 2020
  parfois nos ainés nous font croire qu ils sont tarés
transition politique avec qui?
une transition politique ne se décrète pas ils le savent très bien



 8   Tanga | Lundi, 3 Août 2020
  Pourquoi parler d' une transition aujourd'hui? l' opposition est en retard sur le temps et sur les evenement
actuels du pays.
vous devriez epauler le Dr Agbeyome Kodjo pour sa victoire car c' est lui le gagnant a cette election presidentielle,
et enfin organiser une transition politique.
L' opposition dans son ensemble doit etre uni dans un temps bien defini (nous voyons jusqu' a present vu que
nos opposants se reunissent et cela jusqu' avant une lection et puis ils ne se retrouvent plus, le desaccord s' ouvre).
Le peuple vous attend!!!


 7   Yayi | Samedi, 1 Août 2020
  Réponse à 5-Bambin
  Le commentaire d'une rare clarté que j'ai jamais lu sur ce site.
Bravo à vous !!!!

 6   Tchatcha | Samedi, 1 Août 2020
  Réponse à 3-Sierata
  Qu'est ce que ces 3 pauvres AMIGOS peuvent apporter comme solution a la pauvrete des togolais alors qu'eux memes ne trouvent meme pas a manger a leur faim. Si jamais les caisses de l'Etat tombaient aux mains des 3 AMIGOS, ils vont d'abord s'approvisionner avant meme de penser aux pauvre togolais.
Le problem de notre opposition, c'est qu'elle est trop pauvre pire que le mandiant au bord de la route.

 5   Bambin | Samedi, 1 Août 2020
  Réponse à 4-tedlesaint1
  Les togolais avaient-ils eu droit réellement à des élections au Togo?
D'un côté, il y a une oligarchie mafieuse qui s'est accaparée tous les organes de l'exercice politique et social non pas démocratiquement mais par la force des armes, par la gabegie, la corruption tous azimuts, par la fraude et le vol, par tous les types de crimes inimaginables qui mériteraient des emprisonnements et la peine capitale.
De l'autre une opposition, désireuse de croire à des mécanismes démocratiques, à des pressions de toutes sortes pour plier un régime qui n'a rien à foutre, qui sait que ces pressions relèvent de rêves, que chaque personne ou institution a un prix et qu'il suffit d'y mettre le prix et que les magouilles n'ont pas de frontières. Cette opposition en manque d'imagination et frileuse ne fera jamais le poids.
Enfin une population attentiste, incapable de sursaut patriotique et de réaction d'auto-défense.

Quand un tel régime organise des élections, celles-ci portent en elles les germes et le déroulé de sa stratégie de conservation du pouvoir. Tous les autres acteurs ne sont que des faire-valoir.

Les législatives et les municipales furent des nominations. Rien de légitime. Bien naïf celui qui leur conférerait une légitimité. Les présidentielles ne furent pas du reste.
Dire que des institutions fonctionnent, c'est purement un foutage de gueule. Plus de 5 mois après les élections, le gouvernement n'est pas en place. Une administration qui évacue les affaires courantes mais contracte des prêts, il faut le faire. Une cour constitutionnelle atrophiée et bancale. Un sénat inexistant, un parlement sans aucune légitimité comme le président imposteur. Un conseil de la magistrature décrié avec une magistrature que maintes réformes et financements n'arrivent pas à lui donner un visage de propreté tant la crasse de la corruption a élu domicile et l'a gangrénée.
Alors, réveillez-vous et arrêtez de nous bassiner avec vos horreurs nauséabonds.

 4   tedlesaint1 | Vendredi, 31 Juillet 2020
  Il faut que certains politiciens de l'opposition Togolaise puissent un tant soit peu reconnaitre que depuis les années 90 jusqu'à maintenant les stratégies mises en oeuvre par cette opposition ont toutes échoués. Ces Messieurs entre autre Oré Djimon, Nathaniel Olympio et Ouro-Djikpa Tchatikpi disent de faire tout pour mettre en place une période de transition. Soyons honnêtes peut-on parle de période de transition aujourd'hui au Togo? Pourquoi mettre en place une période de transition du moment où toutes les institutions de la République fonctionnent normalement? La politique c'est sans nul doute un rapport de force et à bien voir l'opposition togolaise n'est pas encore remise du coup de massue qu'elle a reçu lors de la dernière présidentielle.

 3   Sierata | Vendredi, 31 Juillet 2020
  Réponse à 1-Fernando garcia
  Ils etaient 14 , a cause de corruption le bateau a chaviré !
Voici le problème infernal de l'opposition togolaise . Une fois que trois mouchards ont constaté que la DMK prend une tournure internationale , automatiquement s'est créée un groupe pour les opposer et en même temps soutirer des sous auprès du régime car leur naissance profite celui-ci ! Ainsi va l'opposition togolaise !

 2   Azuihabobo | Vendredi, 31 Juillet 2020
  Réponse à 1-Fernando garcia
  Le problème du Togo, c'est de retrouver à la tête de cet État, les voleurs des biens détournés par leur père à la tête du père.

Comment peut-on confier à des voleurs patentés et spécialisés les caisses de l'État?

Ils puisent directement dans les caisses car c'est la seule chose qu'ils ont appris de leur éducation ratée.

Espérer qu'ils changent est une illusion, un fantasme. Voleurs resteront-ils.

Ne leur demandez pas de changer leur nature propre. Il faut chercher à les dégager.

 1   Fernando garcia | Vendredi, 31 Juillet 2020
  Qu'est ce que ces 3 pauvres AMIGOS peuvent apporter comme solution a la pauvrete des togolais alors qu'eux memes ne trouvent meme pas a manger a leur faim. Si jamais les caisses de l'Etat tombaient aux mains des 3 AMIGOS, ils vont d'abord s'approvisionner avant meme de penser aux pauvre togolais.
Le problem de notre opposition, c'est qu'elle est trop pauvre pire que le mandiant au bord de la route.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com