AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Burkina-Faso Burkina-Faso - L’avocat Guy Hervé KAM se lance officiellement en politique


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

L’ancien porte-parole de l’organisation de la société civile, Balai citoyen, est porté à la tête d’un nouveau parti politique. Objectif, défendre les idéaux de Thomas Isidore Thomas Sankara…

Maître Guy Hervé Kam se lance officiellement en politique. Il est désormais le porte flambeau du parti SENS, entendez Servir Et Non se Servir. Le célèbre avocat se glisse sur le terrain politique afin d’apporter ce que ses partisans appellent un « vrai changement », une vraie rupture avec l’ordre ancien, le statu quo, etc.

Le SENS a été créé pour répondre aux aspirations du peuple burkinabè. Ce dernier étant sorti massivement pour chasser du pouvoir Blaise Compaoré en octobre 2014. Dès lors, les changements dans la gouvernance publique, dans leur vécu quotidien qu’il espérait à travers l’insurrection populaire ne sont pas toujours aujourd’hui au rendez-vous.

Tout fraichement porté sur les fonts baptismaux, le SENS ne vise pas encore l’élection présidentielle du dimanche 22 novembre prochain. Mais s’active pour les législatives.

« Sur la question de la présidentielle, le mouvement Sens estime pour l'instant que notre ambition n'est pas de prendre le pouvoir pour le pouvoir. Nous ne sommes pas encore convaincus que nous devons mettre la toiture de la maison avant les fondations », explique l’homme de droit, précisant que son organisation incitera des candidats pour les autres élections à venir.

Le nouveau parti ambitionne, comme nous l’avons dit plus haut, défendre les pensées politiques de Thomas Sankara. Mais pas que. Il veut également s’inspirer des idéaux défendus par Joseph Ki-Zerbo, de Nelson Mandela.

« Le socle de notre idéologie ne s'enferme pas dans des dogmes, mais repose plutôt sur la richesse androgène de l'Afrique, du Burkina Faso, pour réarmer notre peuple de ses valeurs fondatrices », souligne Docteur Guy Yogo, le chargé de l’orientation politique du SENS qui promet œuvrer pour que « la voix de ceux qui sont toujours restés à l’écart soit désormais entendue dans les instances de décisions ».

A.H.



Autres titres
Togo Togo - Vers 12 Mois d’hibernation politique… : Gangstérisme contre Gangstérisme 
Togo Togo - Agbéyomé Kodjo : « La prophétie s’est réalisée et va se matérialiser » 
Bénin Bénin - Tribune : Joël AÏVO : « Je veux débattre avec Patrice Talon » 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com