AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Ghana - Un député soutient l'évacuation des Ghanéens bloqués au Liban avec plus de 400 000 dollars


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

La ministre Ghanéenne des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale, Shirley Ayorkor Botchwey a, au nom du gouvernement, reçu mercredi un don de 428 650 $ de M. Kennedy Ohene Agyapong, député d'Assin Central, pour soutenir l'évacuation de plus de 700 Ghanéens bloqués au Liban.

M. Agyapong a lui-même contribué de 200 000 dollars, tandis qu'il a mobilisé le reste à travers un appel qu'il a lancé pour que d'autres Ghanéens soutiennent l'initiative.

L'appui permettra de couvrir l'évacuation des quatrième et cinquième lots prévus respectivement les 11 et 13 août prochains.

« La générosité de M. Agyapong est de notoriété publique et le don d’aujourd’hui n’est qu’un témoignage de son bon cœur, et nous nous attendons à ce que ce don finance l’évacuation de 727 Ghanéens du Liban », a déclaré Mme Ayorkor Botchwey mercredi à Accra, lorsqu’elle a reçu le chèque de donation de M. Agyapong.

Elle a déclaré qu'à l'arrivée des évacués, le gouvernement prendrait en charge les frais de mise en quarantaine, tout comme il l'avait fait pour plus de 3 000 de leurs compatriotes qui avaient été évacués de diverses régions du monde, notamment la Chine, les Émirats arabes unis (UAE), le Koweït et le Qatar.

« Au nom du gouvernement du Ghana, du ministère des Affaires étrangères et de l'Intégration régionale et, en fait, de tous les Ghanéens et des familles qui bénéficieront de cette offre généreuse, je tiens à vous remercier, mon collègue et frère, M. Agyapong et tous ceux qui, grâce à vos efforts, ont contribué à cette noble cause », a-t-elle déclaré.

« Par cet acte, vous vous êtes avéré être un homme d'État et un patriote réactif, et les Ghanéens en sont reconnaissants », a ajouté la ministre.

Mme Botchwey a déclaré qu'à un moment difficile où le monde se débattait pour contenir la pandémie de COVID-19 et son impact sur les vies et les économies, il était réconfortant d'être témoin de ces actes de générosité, de patriotisme et de solidarité de la part de ses compatriotes ghanéens.

M. Agyapong, quant à lui, a déclaré que c'est une obligation de soutenir le ministère des Affaires étrangères dans ses efforts pour ramener les Ghanéens bloqués chez eux.

« Il ne faut pas à tout moment attendre l'homme blanc pour nous sauver ou prendre soin de nous. Nous devons prouver que nous sommes capables de gérer nos propres affaires », a déclaré aux journalistes l'homme d'affaires et politicien Ghanéen.

La ministre Ayorkor a également réaffirmé son déplaisir à la question liée à ses compatriotes au Liban.

« Je tiens à réitérer notre mécontentement face à la manière dont les ressortissants ghanéens de ce pays ont été traités », a martelé le chef de la diplomatie Ghanéenne.

Selon elle, le gouvernement avait en des termes non équivoques fait part de son aversion pour un traitement aussi inhumain au Gouvernement libanais en raison du harcèlement et des rapports antérieurs d'abus auxquels les Ghanéens avaient été soumis par leurs employeurs libanais.

Mensah A.



Autres titres
Togo Togo - Répartition par âges des décès de Covid-19 
Togo Togo - La Police indique avoir arrêté les braqueurs du 13 septembre au grand marché de Lomé 
Togo Togo - Inondations : Le gouvernement se planche sur le sujet 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com