AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Décès de David Agbokpe : Les populations de Kpomé toujours debout


Société

iciLome | | 4 Commentaires |Imprimer

Les populations de Kpomé dans la préfecture de Zio ne veulent pas lâcher du lest. Elles veulent connaitre « les vrais motifs » de l’inhumation « précipitée » de leur fils, proche et ami David Delato Agbokpe, DG des Transports routiers et ferroviaires, décédé le 03 août dernier dans une clinique à Lomé.

Les habitants de Kpomé n’accordent pas du crédit à la version officielle selon laquelle le désormais ex-Directeur général de la Direction des Transports Routiers et Ferroviaires serait mort du coronavirus. Ils soupçonnent un meurtre par « empoisonnement ». Et c’est justement la raison pour laquelle ils demandent une « autopsie » du corps de leur fils David Delato Agbokpe.

Hier lundi, les populations de cette localité sont encore descendues dans les rues pour exprimer leur colère. Elles dénoncent un « crime crapuleux », puisque c’est le phonème en vogue depuis quelques mois au Togo. La famille de Madjoulba ne dira pas le contraire. Les habitants de Kpomé pensent que l’on essaie de maquiller le « meurtre » de David Delato Agbokpe.

« Nous sommes très énervés, parce que nous avons perdu une grande tête qui contribue au développement de notre milieu. Nous avons appris sa mort que nous n’avons pas bien comprise. Ils ont parlé du coronavirus, mais je n’en disconviens pas, mais qu’est-ce qui atteste qu’il est vraiment atteint par le coronavirus ? Est-ce qu’il était en quarantaine ? Si c'est en quarantaine qu’il est mort, on peut oser croire qu’il a eu vraiment cette maladie. Mais c’est ce qui n’est pas le cas. On ne nous a rien dit, ce n’est qu’après sa mort qu’on dit qu’il est atteint de coronavirus, nous ne sommes pas convaincus. Il y a toute une nébuleuse autour du décès de notre fils », a lâché un des manifestants ce matin sur la radio Nana FM.

Ce qui fait encore mal dans cette histoire et attise les soupçons, c’est que la famille n’a pas eu l’occasion de voir la dépouille de son fils avant même son inhumation.

« La famille n’a pas eu l’occasion de dire adieu à son fils. C’est triste. Nous n’avons pas appris que notre fils a été en quarantaine parce qu’il aurait été atteint du coronavirus. Non, nous n’avons pas eu cette information, on ne peut pas venir nous dire aujourd’hui, après son décès, qu’il a été atteint de coronavirus. S’il est vraiment atteint de coronavirus, on le saura. Donc sa mort n’a rien avoir le coronavirus. On veut une autopsie du corps pour tirer cette affaire au clair. C’est une complicité de meurtre », a poursuivi un autre manifestant.

Les populations de Kpomé ne comptent pas baisser les bras. Elles envisagent poursuivre les manifestations jusqu’à ce que la lumière soit faite sur le décès subit de leur fils.

Godfrey A



Autres titres
Togo Togo - Répartition par âges des décès de Covid-19 
Togo Togo - La Police indique avoir arrêté les braqueurs du 13 septembre au grand marché de Lomé 
Togo Togo - Inondations : Le gouvernement se planche sur le sujet 
Plus de nouvelles




 4   sen | Mardi, 11 Août 2020
  Une déclaration de la famille pourrait mieux nous situer. tellement on ment dans ce pays, que la parole de l'autorité est devenue sujette à caution. C'est grave pour ce pays. Tant que ce lien n'est pas restauré entre le peuple et ses dirigeants, un jour viendra ouu personne ne maitrisera plus une situation à l'apparence anodine, mais qui dégénerera

 3   L'homme de la rue | Mardi, 11 Août 2020
  Dans tous cette histoire, que disent sa femme et ses enfants? Sauf s'il habite seul.

 2   El Niño | Mardi, 11 Août 2020
  Réponse à 1-Diable
  Merci Diable.
Même Pagasus n'arrive pas à intercepter les communications entre Dieu et la mort pour leur communiquer en temps réel.
La malédiction est rentrée dans le foyer satanique Rpt_Nuire. La destruction fatale et totale est en cours de réalisation.

 1   Diable | Mardi, 11 Août 2020
  Ceux qui soutiennent le régime tyran, doivent savoir qu' ils mourront d' une mort mystérieuse. C'est une autodestruction actuellement en cours dans la secte UNIR.
Observons les autodétruire et apprécions la disparition de la secte.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com