AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Congo RDC Congo RDC - Les exonérations fiscales coûtent 5 milliards de dollars chaque année à l'Etat


Economie et Finances

iciLome | | Commenter |Imprimer

Une étude de l’Inspection générale des finances (IGF) montre que les exonérations fiscales héritées du régime Kabila privent l’Etat congolais de 5 milliards de dollars américains par an.

« Le pays a aujourd'hui plus de 1300 exonérations avec un manque à gagner évalué à cinq milliards de dollars américains. Il n'est pas concevable que nous puissions recourir aux abris budgétaires, aux aides de 500 ou 800 millions de dollars alors que nous acceptons la perte de cinq milliards de dollars dans les exonérations ». C’est le bilan catastrophique auquel aboutit Jules Alingete, l’inspecteur général des finances, chargé par le président Félix Tshisekedi de faire l’état des lieux.

Le tableau tel que dressé montre clairement, selon lui, qu’il y a des détournements, promettant que les « bénéficiaires indus » doivent restituer les sous partis dans des destinations inconnues.

« Nous perdons déjà suffisamment d'argent avec les compensations. Nous avons 900 millions de compensations qui sont faites sur rien. Elles sont interdites par les lois de la République », ajoute le gendarme financier.

Les investigations se poursuivent au grand dam des bénéficiaires des exonérations ou des compensations en question. Ces derniers ne sont autres que les plus riches de la République démocratique du Congo (RDC) alors que les caisses de l’Etat sont au rouge.

Malgré les menaces, l’équipe dirigée par Jules Alingete ne compte guère s’arrêter en si bon chemin, l’objectif clairement affiché étant de faire rentrer les fonds au Trésor public.

L’IGF constate, après une enquête à la Banque centrale et au ministère en charge de la Santé, « des faits de mauvaise gestion » des fonds publics alloués à la gestion de la riposte contre la pandémie liée au coronavirus. La Justice a été saisie. Elle doit lancer dans les prochains jours des poursuites contre les « bénéficiaires indus ».

A.H.



Autres titres
Afrique Afrique - Lancement de GCA Afrique: « Sauvons le deuxième poumon écologique de la planète » 
Togo Togo - Plus de 2 407 milliards FCFA de dette publique au premier semestre 2020 
Afrique Afrique - Les petites et moyennes entreprises piliers de l’agriculture sur le continent (BAD) 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com