AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Bénin - Le Bénin restaure les monuments de l'esclavage pour témoigner d'un passé brutal.


Société

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

Alors que les villes occidentales voient les statues de propriétaires d'esclaves et de colonialistes renversées, la ville côtière béninoise de Ouidah va dans l'autre sens, en restaurant des monuments reliés à l'époque douloureuse de la traite des esclaves.

Au cours des 17e et 18e siècles, les esclavagistes européens détenaient plus d'un million d'hommes, de femmes et d'enfants africains dans le fort portugais de Ouidah avant de les expédier à travers l'Atlantique.

Ouidah, à environ 40 km de la capitale Cotonou, était l'un des principaux relais d'esclaves des Amériques, selon une étude de l'Université de Yale.

Au Bénin, convoité pour la traite des esclaves par le Portugal, la Grande-Bretagne et la France, les villageois ont été capturés lors de raids surprises orchestrés par de puissants chefs locaux.

La rénovation du fort de Ouidah et du musée d'histoire à l'intérieur fait partie de la volonté du Bénin de faire en sorte que les futures générations d'Africains connaissent la souffrance de leurs ancêtres.

«Quand je vois ces chaînes qui ont entravé nos ancêtres, je me sens malade», a déclaré Benoit Daounde à l'AFP alors qu'il étudiait un certain nombre d'objets déplacés vers une exposition temporaire.

Dans une tentative de promotion du tourisme, le Bénin se présente comme un lieu d '«exception culturelle», a déclaré le ministre du Tourisme Jean-Michel Abimbola, qui a souligné que le gouvernement a alloué un budget d'un milliard d'euros à cela. Mais la propagation de l'activité djihadiste en Afrique de l'Ouest a ralenti le tourisme en provenance d'Europe ces dernières années. La pandémie COVID-19 a aussi aggravé les perspectives, obligeant les autorités béninoises à promouvoir un tourisme strictement régional.

Rappelons que ce pays voisin du Togo a demandé à la France de restituer les objets pillés lors des conflits coloniaux.


Mensah A.



Autres titres
Togo Togo - François Boko réclame sa nationalité à Kobauyah Tchamdja-Kpatcha 
Togo Togo - Combien de personnes sont-elles réellement mortes de Covid-19 ? 
Togo Togo - AGR : Plus de 20 millions de francs CFA pour 334 jeunes vulnérables 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 1   Navi | Lundi, 14 Septembre 2020
  Je dis bravo aux autorités béninoises.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com