AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Ghana - Les activistes du Togoland occidental font appel au dialogue


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

L'octogénaire Charles Kormi Kudzordzi, populairement connu sous le nom de Papavi, chef du groupe qui réclame l'indépendance de la partie occidentale de l'ancien Togoland, a publié lundi un message vidéo niant toute implication de son groupe dans les récentes violences perpétuées dans la Volta au Ghana par certaines personnes qui prétendent également être des militants pour un Togoland occidental indépendant. Il réitère son engagement pour les négociations avec le gouvernement ghanéen.

Lors de leur première attaque le vendredi 25 septembre 2020, des assaillants ont saisi deux commissariats de police, ils ont pris les officiers en otage et volé des armes après avoir bloqué les points d'entrée et de sortie dans la région de la Volta.

Par la suite, ils ont incendié deux bus à la station Ho STC le mardi 29 septembre 2020.

Papavi a déclaré dans la vidéo que Homeland Study Group Foundation (HSGF) n'avait pas participé aux deux incidents.

« La Homeland Study Group Foundation est un groupe pacifique », a déclaré M. Kudzordzi, soulignant dans son allocution que son mouvement est “un groupe de paix, un groupe pacificateur, un groupe pacifiste”.

Il dit coopérer avec les autorités de sécurité du Ghana à la suite de ses arrestations dans le passé avec certains de ses partisans.

« Je me suis mis à la disposition de la police et des agences de sécurité à plusieurs reprises (...) Je réponds à leurs invitations chaque fois qu'ils voulaient me voir », a-t-il souligné.

L'homme de 85 ans a également noté qu'il était ouvert au dialogue avec les autorités ghanéennes, mais Akufo-Addo n'a pas accueilli leur demande.

«J'ai, à deux reprises, écrit au gouvernement du Ghana et au président pour nous faire asseoir et discuter de cette question lors d'une table ronde. Aucune attention n'a été accordée à la lettre », s'est-il plaint.

Selon lui, le Ghana devrait intensifier son niveau d’enquête contre les auteurs de ces attaques au lieu de soupçonner et arrêter des innocents.

Il y a quelques jours, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a déclaré que son gouvernement traiterait avec les groupes sécessionnistes.

S'exprimant pour la première fois sur les attaques lancées par ces groupes, le Chef de l'État a déclaré que ces sécessionnistes ne sont “qu'une poignée de personnes”.

« Nous allons nous en occuper », a-t-il promis.

Mensah A.



Autres titres
Sénégal Affaire Ousmane Sonko: Abdoulaye Wade solidaire à l'opposant et lance un appel au calme 
Bénin Communiqué de la CRIET relatif à l'interpellation de MMe MADOUGOU 
Bénin Arrestation de l'opposante Reckya Madougou: le récit de Frédéric Joël Aïvo 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com