AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Florent Sondou à Dodzi Kokoroko : « Ce que nous demandons c’est l’intégration »


Société

iciLome | | 1 Commentaires |Imprimer

La rentrée scolaire pour le compte de l’année académique 2020-2021, c’est dans une semaine. Mais les Enseignants volontaires (EV) qui constituent la grande partie du corps des enseignants au Togo continuent de menacer.

Reçu ce weekend sur un média de la place, le ministre Dodzi Kokoroko en charge des Enseignements primaire et secondaire a tenté de calmer les ardeurs de ces enseignants volontaires (EV) qui revendiquent, depuis quelques mois déjà, une meilleure condition de vie et de travaille.

Dans son intervention, le Président de l’Université de Lomé a soutenu que c’est la création anarchique des écoles privées dans le pays qui engendre cette augmentation du nombre des EV. Pour lui, la solution c'est de mettre fin à cette création anarchique des écoles au Togo.

« L’une des mesures phares qui est en train d’être prise, c’est un gel provisoire de ces créations anarchiques d’établissements. Plus nous vivons dans ce laisser-aller, la problématique des EV se posera toujours. En contrepartie le gouvernement doit prendre pour mener une politique ambitieuse de recrutement des enseignants », avait martelé le ministre.

Seulement à l’Association nationale des enseignants volontaires du Togo (ANEVOTO), l’on ne partage pas cette hypothèse du ministre selon laquelle la création anarchique des écoles serait à l’origine de l’augmentation du nombre des EV au Togo. Selon Florent Sondou, président d’ANEVOTO, c’est plutôt le gouvernement qui encourage le volontariat avec son agence nationale de volontariat (ANVT).

« C’est l’ANVT plutôt qui encourage le volontariat. Ces personnes qui sont recrutées par l’ANVT signent un contrat de 2 ans à la fin desquels ils ont laissé à eux-mêmes, ce qui augmente le nombre d’EV sur le terrain », peste M. Sondou, qui reprécise leur revendication au ministre : « Ce que nous avons demandé, c’est l’intégration d’une partie des EV et la prise en charge de l’autre partie. Nous faisons face à une pandémie et on ne peut pas nous demander d’aller travailler sans mesures d’accompagnement ».

Pour ce qui concerne les prochains recrutements des enseignants, tel que indiqué par le ministre Kokoroko, l’ANEVOTO estime qu’il faut privilégier ces enseignants volontaires qui sont déjà sur le terrain. « S’il y a des postes vacants, qu’on puisse lancer le concours et les recruter », a souligné Sondou.

Et d’ajouter : « Les enseignants volontaires ne demandent pas de prime. Pour l’instant, ce qui nous préoccupe, c’est l’amélioration de nos conditions de vie et travaille. Il faut qu’on nous intègre. Nous voulons faire un travail de qualité, mais il nous faut aussi des moyens. On ne peut pas aller faire les cours le ventre affamé. Qu’on nous intègre, c’est la solution. Parce que les primes, on vous donne ça une fois et puis c’est fini. Et le reste du temps on va faire comment ? Donc il faut qu’on nous intègre ».



Autres titres
Afrique Le nombre de réfugiés éthiopiens au Soudan dépasse 40 000 
Togo Togo - Evaluations des réalisations de la CEDEAO en 2020 
Togo Togo - Violences faites aux femmes : Faure Gnassingbé appelle à la mobilisation 
Plus de nouvelles




 1   Honte | Lundi, 26 Octobre 2020
  Le tout nouveau ministre de l'enseignement, M. Kokoroko semble meconnaitre les problemes de son ministere de tutelle a moins qu'il ne joue a l'autruche. Sinon comment comprendre que ce Monsieur qui se dit detenir un diplome d'etudes superieures de 3eme cycle puisse affirmer que c'est la creation anarchique des ecoles privees qui cree la problematique des enseignants volontaires avec leur augmentation.
Si l'Etat togolais faisait un bon travail statistique et un recensement demographique digne de ce nom, il aurait pu creer suffisamment d'ecoles. Et justement c'est faute d'assez d'ecoles publiques pour repondre a la demande que les ecoles privees proliferent. Chuaan!
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com