AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Comment mettre en œuvre efficacement la CITES


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

Le ministère de l’Environnement et des Ressources forestières outille les acteurs intervenant dans la lutte contre le trafic illicite des espèces de faune et de flore sauvages.

La convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flores sauvages menacées d’extinction (CITES) a été adoptée le 6 mars 1973 à Washington. Malgré son entrée en vigueur deux ans plus tard, le trafic illicite se poursuit, accentuant ainsi la dégradation de l’environnement.

Pour une meilleure application de cette convention, le ministère de tutelle renforce les capacités des acteurs et agents de terrain qui travaillent dans ce secteur. Ils sont en formation depuis ce 26 octobre jusqu’à la fin du mois dans l’optique d’une bonne mise en œuvre de la CITES dans leur pays afin de protéger efficacement les spécimens de faune et de flores sauvages.

En effet, la convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction appelle à la conservation de la biodiversité sur fond d’utilisation durable desdites espèces. Elle ne peut donc bien s’appliquer que si les acteurs impliqués dans sa mise en œuvre maîtrisent bien ce qu’elle oblige de faire.

Foli Bazi-Katari, le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, dans son intervention lors de la cérémonie d’ouverture des travaux, a rappelé que le Togo a non seulement signé cette convention, mais aussi l’a ratifiée. Un arrêté a été même pris « définissant les modalités d’application de la convention CITES et l’arrêté N°0092/MERF/SG/DRF du 30 juin 2017 portant mise en place de l’autorité scientifique CITES chargée de donner les avis scientifiques dans le processus décisionnel, les conditions de délivrance des permis, etc ».

« L’arrêté N°002/MERF du 25 mars 2004 définissant les modalités d’application de la convention CITES consacre une classification du degré de protection des espèces conformément à celle établie par la convention elle-même et renvoie au code forestier les sanctions applicables en cas d’inobservation des dispositions relatives à leur protection », a-t-il ajouté, entre autres.

A.H.



Autres titres
Afrique Le nombre de réfugiés éthiopiens au Soudan dépasse 40 000 
Togo Togo - Evaluations des réalisations de la CEDEAO en 2020 
Togo Togo - Violences faites aux femmes : Faure Gnassingbé appelle à la mobilisation 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com