AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Jean Kissi à Jean-Pierre Fabre : « La bonne voie ce n’est pas dire que nous ne travaillerons pas avec ci et avec ça »


Politique

iciLome | | 10 Commentaires |Imprimer

Lors de leur dernier Conseil national tenu le 10 octobre dernier à Lomé, les responsables de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) ont fixé un certain nombre de résolutions pour une relance de la lutte politique au Togo. Il a été décidé que l’ANC ne fera plus partie d’une quelconque coalition dans le cadre du combat politique contre le régime cinquantenaire des Gnassingbé.

Mais intervenant dimanche dernier dans l’émission « D12 » sur la radio Pyramide FM, Jean Kissi du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) a invité les responsables de l’ANC à revoir leur position. Selon lui, aucun parti politique ne peut prétendre combattre le régime RPT-UNIR en faisant cavalier seul. C’est seulement en formant un bloc qu’on arrive à mettre le pouvoir des Gnassingbé en difficulté, comme ce fut le cas avec le Collective « Sauvons le Togo » (CST) et la Coalition des 14 (C14).

« Les collègues disent qu’on a eu plusieurs coalitions, mais cela n’a rien donné. Moi je ne suis pas de cet avis, parce que de vraies coalitions, on en a eu au Togo. Il y a le FAR autour du Me Agboyibo, Koffigo, Jean Dégli…, vous savez les résultats qu’on a eu avec cette coalition. Il y en a d’autres. Il y a tout récemment la C14. Et vous savez où nous sommes allés avec cette C14 ? Si ce n’est pas la maladresse de leadership, on aurait eu des résultats qu’on ne pouvait imaginer. C’est un combat bloc contre bloc. Aucun parti ne peut gagner le combat que nous avons devant nous tout seul. On est obligé de faire ce combat-là en bloc », a souligné Jean Kissi.

A l’entendre, c’est la « seule alternative » pour aboutir au changement auquel tous les Togolais aspirent. « Vous croyez qu’avec la situation que nous avons aujourd’hui, qu’un seul parti peut se lever tout seul pour aller balayer ce régime ? Non soyons réaliste. Chaque fois que nous avons pu sérieusement déstabiliser ce régime c’est lorsque nous avons pu former un bloc », a poursuivi le responsable du CAR.

Pour Jean Kissi, l’unicité d’action de l’opposition est toujours une nécessité. Et la question aujourd’hui n’est pas de taxer certains partis politiques de « responsables ou d’irresponsables ». « La bonne voie ce n’est pas dire que nous ne travaillerons pas avec ci et avec ça », a-t-il lancé.

Au moment où l’on soutient à l’ANC que c’est à Agbéyomé de défendre tout seul sa victoire à la dernière présidentielle, Jean Kissi, lui, invite à la retenue. A l’entendre, la crise postélectorale reste entière. Et il sera malhonnête de dire que c’est fini pour Agbéyomé, et qu’on projette désormais sur l’avenir.

« Le gros problème du Togo c’est la succession de holdup électoral. Cela veut dire que la résolution de la crise doit rassembler tous ceux qui ont été spoliés de leur victoire depuis le début du processus démocratique. Donc vous comprenez qu’on ne peut pas dire qu’on traite toutes les crises postélectorales qu’on a connus dans ce pays, tout en laissant de côté celle en cours, tout simplement parce qu’il s’agit d’Agbéyomé. En tout cas, je suis profondément chrétien, et je ne vois pas les choses de cette manière », a conclu M. Kissi.

Godfrey A



Autres titres
Ghana Ghana - Présidentielle 2020 : Usage de drones pour surveiller les frontières ghanéennes 
Burkina-Faso Déclaration du gouvernement sur les élections couplées du 22 novembre 2020 
Togo Togo - Marche de ce samedi : La FOSAP met en garde Mme Adjamagbo et les siens 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 10   Togolais | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 7-Ghting
  "Atchadam est fait avoir Alpha Condé. Il émarge dans les registres de Bolloré un ami de Faure."

Faux : il n'a fait que le travail pour lequel il avait ete envoye par faure et fabre.

 9   Papas GGD | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 1-Togolais
  TU AS PARLÉ COMME UN POLITICIEN INTÈGRE LES MAINS SAINES SANS LES SOUILLURES DE LA CORRUPTION.

 8   Togolais | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 7-Ghting
  La chance que vous autres vous avez c'est d'avoir le support a 300% de vos negriers de merde, leurs pretendus "freres", etc....

On sait ce que le regime fait pour enroler les gens dans leurs rangs... : cela fait plus de 8 ans que je le subis ici en Europe...

Mais vous tous, "opposition" comme gouvernement je vous regarde seulement....

 7   Ghting | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 5-Togolais
  En 2013 l'anc a refusé la coalition aux législatives. On a vu le résultats. On ne peut combattre la dictature avec l'argent du dictateur. Le peuple du sud ne connaîtra jamais le pouvoir. Après Faure ce sera un sudiste mais d'obédience RPT. Votre problème c'est votre goût a l'argent. Kofigot s'est laissé acheter par Eyadema à coût de milliards. Kodjo Édouard a trahi et a finit par devenir le conseiller de la dictature. Feu Agboyibor s'est servi du RPT pour empêcher à Gilchrist d'accéder au pouvoir et tous les deux ont fini par devenir les alliés de Faure. Gnininvi a disparu après son passage au ministère de l'énergie, Ayeva se trouve quelque part en Europe grâce à l'argent du pouvoir qu'il combattu. Gilchrist se la coule douce entre Accra et Lomé. Atchadam est fait avoir Alpha Condé. Il émarge dans les registres de Bolloré un ami de Faure. Fabre prend discrètement sa part dans la nuit et joue à l'opposant pendant le jour. Qui d'autre pour combattre la dictature. Plus personne. Faure gagné la guerre soyons sincère avec nous même.

 6   Kombaté | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Lui même qui fait la bouche ici doit commencer à se chercher.le leader du car n est plus vivant et on sait très bien qu au Togo quand un principal leader d un parti meurt c est toujours et toujours la guerre au sein du parti .Dans les 3 mois qui viennent il y aura une guerre sans merci qui va se déclencher au sein du car Pour cela je conseille à notre Ami Kissi de commencer à penser comment créer son propre parti pour gonfler le nombre que nous avons déjà contre un seul qui est l unir

 5   Togolais | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 1-Togolais
  Toi tu ne peux qu'etre pro anc de par ta mesquinerier et culture d'usurpation d'identite...meme si ces deux maux deviennent des generalites chez les politiques de tout bords au Togo...en complicite avec icilome.com.

Vas te trouver ton propre pseudo surtout que JP Fabre, les membres de son "ANC" et moi sont loin d'etre amis.

Vous tous je vous regarde seulement.

 4   Fernando garcia | Mercredi, 28 Octobre 2020
  C'est dans un "bloc" seulement qu'on peut sentir la presence de Jean Kissi le Beninois. Le gare n'est que l'ombre de lui meme.

 3   Victor | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Tout le monde au Togo sait que ANC est le parti le plus populaire , pourquoi les autres partis secondaire qui se disent de l'opposition ne peuvent pas se joindre au grand parti (ANC) pour defendre ensemble les memes causes.......

 2   Le bossu | Mercredi, 28 Octobre 2020
  C'est l'ANC qui donne vie á tous petits partis politiques au togo.
Sinon certains leaders ne seraient même pas connus dans ce pays.

L'anc doit aller seule dans la lutte. Celui qui se reconnait dans cette lutte doit fermer son parti pour aller se fondre dans l' anc.
L'anc et ja fabre ont trop perdu dans ces coalitions bidons où des Gens comme Adjamagbo, sans bases electorales peuvent narguer les autres et prendre le leadership des coalitions.
Ces coalitions sont aussi le lieu par excellence de l'expression du TRIBALISME.
Bloc contre bloc veut dire.....

 1   Togolais | Mercredi, 28 Octobre 2020
  <Selon lui, aucun parti politique ne peut prétendre combattre le régime RPT-UNIR en faisant cavalier seul. C'est seulement en formant un bloc qu'on arrive à mettre le pouvoir des Gnassingbé en difficulté, comme ce fut le cas avec le Collective « Sauvons le Togo » (CST) et la Coalition des 14 (C14).> Mr. oublie que dans la vie pour reussir on ne doit pas faire chemin ou alliance avec qui que soit. La position de ANC est claire. Alliance OUI mais pas avec n'importe qui comme les Abass Kaboua, le cameleon politique Togolais.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com