AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Procès/Pétrolegate : L’étonnante réquisition du procureur Mawama


Justice

iciLome | | 31 Commentaires |Imprimer

Les esprits avisés, qui ont vu très tôt dans le procès Fabrice Adjakly contre journal L’Alternative et son Directeur de publication, Ferdinand Ayité, qu'il y a une volonté des magistrats en charge du dossier de condamner rapidement le journaliste, ne se sont finalement pas trompés. L’audience de ce mercredi a révélé cette passion malsaine de ceux qui, dans les règles de l’art, devraient défendre les intérêts de l’Etat togolais, mais se rangent du côté des « voleurs de la République ». Tous ceux qui ont fait le déplacement du palais de la justice de Lomé ce matin, ont été estomaqués par les arguments avancés par le procureur pour demander au juge de condamner Ferdinand Ayité et son journal.

Le procureur Talaka Mawama représentant le ministère public lors de ce procès, a étonné plus d’un par sa réquisition. On n’a pas l’impression d’écouter celui qui représente l’Etat. Mais quelqu'un qui applaudit ceux qui ont détourné plusieurs milliards des Togolais.

A l’audience ce mercredi matin, les avocats de la défense ont demandé au juge d’ouvrir une information judiciaire sur le dossier afin de cerner si oui ou non il y a eu détournement de 400 à 500 milliards de FCFA dans la gestion de la commande du pétrole par le Comité de suivi de fluctuation des prix des produits pétroliers (CSFPPP). Le conseil de Ferdinand Ayité demande pour cela que le dossier soit renvoyé en instruction et qu’une enquête soit ouverte. Les avocats indiquent que c’est à l’instruction que leurs clients (Journal L’Alternative et Ferdinand Ayité) peuvent montrer leurs preuves.

Cette demande n’a pas plu au procureur Mawama qui l’a rejeté, demandant aux avocats de la défense d’apporter les preuves dont disposent Ferdinand Ayité et son journal, séance tenante. « Est-ce que votre client a les preuves que Fabrice Adjakly a détourné les 500 milliards ? », demande le procureur. Une interrogation qui a étonné les avocats qui ont indiqué qu’il n’appartient pas à leur client d’apporter les preuves, mais à celui qui a porté plainte de montrer (avec preuves à l’appui) qu’il n’a pas fait ce dont on l’accuse. Et naturellement, en tant que représentant de l’Etat, le procureur devrait chercher à connaitre le fond de cette affaire en diligentant une enquête et savoir si le plaignant est vraiment innocent. Non seulement il ne l’a pas fait, mais aussi il se plait à défendre le « voleur ».

« Apportez-nous la preuve du mensonge », lancent les avocats de la défense. Mais le procureur balaie du revers de la main cette demande, en affirmant que « celui qui avance un argument doit le prouver ». Au moment où la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) a porté plainte et demande une enquête sur le dossier pour déterminer s’il y a eu détournement, le procureur veut précipiter le procès et condamner le journal et son Directeur de publication.

Le comble, le procureur Talaka Mawama allègue qu’il n’est pas au courant d’un rapport d’audit commandité par l’Etat togolais que lui-même représente à ce procès. Fait curieux tout de même ! « Je ne suis au courant d’aucun rapport », a-t-il dit. Les tentatives des avocats de la défense pour lui faire comprendre que c’est à la base des révélations de Ferdinand Ayité et de son journal que l’Etat togolais a commandité cet audit, et donc le procès ne doit pas avoir lieu avant les résultats de l’audit, ont été vaines.

Le procureur trouve inopportune d’ouvrir une enquête judiciaire sur le dossier et demande au juge de condamner Ferdinand Ayité à payer 3 millions de FCFA et le journal L’Alternative à payer la même somme. Dans sa réquisition, il a indiqué qu’il y a une carence d’apporter des preuves. Il donne donc raison à ceux qui ont détourné l’argent du pays et demande la condamnation à celui qui a révélé l’information.

La réquisition a indigné les avocats et tout le public qui a assisté à l’audience. « Le parquet donne du crédit aux détourneurs des deniers publics ! », s’est étonné Me Elom Kpadé, l’un des avocats de Ferdinand Ayité. Une remarque très importante : toutes les demandes des avocats de la défense pour un procès équitable, élégant, à même de redorer l’image de la justice togolaise, ont été rejetées par le juge Clément Gnon et le procureur Talaka Mawama. « Nous avons voulu que vous nous donniez la possibilité de vous prouver que notre client n’a pas menti, mais vous avez refusé. Bien que ceux qui nous poursuivent n’ont pas pu démontrer ou prouver que nous avons menti », a regretté Me Célestin Agbogan qui a demandé au juge de dire le droit en son âme et conscience pour pouvoir se regarder dans le miroir le soir en rentrant à la maison. Il a également manifesté son indignation face à la réquisition du procureur.

C’est tout de même regrettable qu’on ne puisse pas faire confiance en la justice. A cause de ces magistrats dont le seul objectif est de piétiner le droit pour des intérêts que eux seuls connaissent. Dommage !

Le juge Clément Gnon a renvoyé le délibéré au 4 novembre prochain. Va-t-il accéder à la demande du procureur en condamnant Ferdinand Ayité et son journal L'Alternative ? On le saura dans huit (08) jours.


I.K



Autres titres
Togo Togo - Réquisition contre le journal LIBERTE : Acte de justice ou désir de vengeance de deux juges épinglés dans le passé ? 
Ghana Ghana - Pour manque d'indépendance, le procureur spécial ghanéen démissionne 
Togo Togo - Me Célestin Agbogan dans de beaux draps 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 31   Nimporte quoi | Lundi, 2 Novembre 2020
  Arretez de nous faire des cours de droit tordus.
Faudrait meme pas appeler cet energumene procureur.
Apporter les preuves de quoi? Vous avez bu de travers ou quoi? C'est une entreprise privée ou bien elle est sous la houlette du contribuable? Il faudrait tout simplement etaler à la place publique tout le processus d'attribution du marché d'approvisionnement de petrole au Togo. C'est pas un secret defense, ma foi.
C'est à Ferdinand de venir faire cet exposé? Les articles de son journal donnent à suffisance ce qu'il aurait à dire sur le sujet. Que Fabrice qui se cache à l'exterieur vienne dire au peuple Togolais quelle escroquerie ils ont monté depuis des decennies. Et puis, quel procureur qui merite ce titre ferait fi d'un audit qu'aurait demandé le gouvernement?
Ce pouvoir pue de la moelle epiniere aux cheveux. Vous ridiculisez le pays, ayez honte un jour.

 30   Adjakly | Lundi, 2 Novembre 2020
  Réponse à 29-GNATEPE
 
Pourquoi tu le condamnes déja. Tu couches avec le juge?

Nous avons volé et alors? Circulez.

 29   GNATEPE | Lundi, 2 Novembre 2020
  Moi je dis simplement que cette affaire fait honte à la nation. Je fais la proposition qu'une cotisation soit faite de façon spontanée pour réunir le montant de l'amande infligé au journaliste. C'est à notre place qu'il est condamné, il a parlé à notre place et il voulait l'amélioration de nos conditions. Cotisons pour leur remettre ils vont continuer à manger.

 28   Cikotivo | Vendredi, 30 Octobre 2020
  Réponse à 3-Etiko
  Lui n'est pas un tchadien. Si son père était tchadien ou je ne sais quoi...Lui est né au Togo d'une mère Togolaise d'origine aneho dont les parents avaient émigré à Agou. Il est aussi togolais que vous et moi. On n'est pas togolais juste par son père...au togo on aime bien dire que ceux qui sont de mère togolaises ne sont pas des togolais...bref notre pays est aussi victime de ses propres institutions...Seule une femme peut connaître qui est le père de son enfant... Dans les pays occidentaux le nom du père est donné à 1 enfant si et seulement si le père et la mère sont mariés...Dans le cas contraire le père doit officiellement reconnaître l'enfant pendant qu'il est dans le ventre de sa mère...
Ce dont il s'agit n'est pas l'appartenance d'1 groupe ethnique ou tribale mais plutôt de la bonne gouvernance. Si ceux qui gouvernent trouvent juste et honorable les détournements...c'est triste....Dans le village de kombate ...je suis sûr à 100% que les gens n'ont pas de wc et tout est encore à ciel ouvert...et ceux sont les mêmes qui défendent indéfendable....

 27   Phanphandong | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 25-chaos
 

Idiot continue à l'être et tu te contredis (Hi hi hi )!!!. Tu dis "preuve contre preuve". Puisque tu accuses, commence par montrer qu'on t'a volé et on mènera une investigation, corroboration puis inculpation. Ton système c'est à l'Américaine à charge qui a conduit beaucoup d'innocents à la pendaison.

Juriste de champ de maïs et petit escroc!! Lis post 26 réponse indirecte.

 26   Qu'elle preuve encor | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 25-chaos
 
Après tout l'aliénation a fini par montrer ces preuves de sortes que tous ces docteurs , professeurs , évêques , directeurs , généraux , juges , etc ... , ne trouvent pas un moyens pour mettre fin à la dictature pendant plus de 50 années durant !!!

 25   chaos | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 23-Phanphandong
  tu viens de prouver et confirmer que tu ne connais rien de rien et l'idiot en plus d'être un désœuvré illittré
au lieu d'argumenter de la logique tu as préféré de lancer dans les insultes

quand on ne connais rien en matière Juridique on se renseigne d'abord.

dans une juridiction c'est Preuve contre preuve et non affirmation gratuite contre argument , chaque partie vient avec sa preuve

 24   le fou | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Les obsevateurs avises savent depuis longtemps que tout ca n'ira nul part!

TogoTelecom gate! Des milliards detournes. Les coupables bien connus ne se font meme pas discret.
Lome-Vogan road gate! Des milliards detournes. Les coupables bien identifies se la coulent douce.
.............................. J'en passe!

Ha! ha!! ha!!! Seuls les ploucks ne savent pas encore que la justice au Togo fonctionne a geometrie variable!

 23   Phanphandong | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 22-chaos
  Idiot fini! C'est cette ragougnasse que vous servez en permanence aux gens, comme vous avez gagné une élection dans un champ de maïs sans des représentants dans les bureaux ou PV inexistants.

Illettrés en vagabondage!

 22   chaos | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 18-Phanphandong
  Preuve que tu ne connais rien de rien
Un" journaliste d'investigation" ne fait pas une publication à suite d'une enquête sans preuve mesurant en plus l'ampleur que cette publication va provoquer .....
Devant une juridiction on demande toujours au journaliste d'apporter la preuve de son investigation pour ne pas dire sa source ( pour des raison de sécurité ) si cette source lui a déjà fourni les preuves pour que le journaliste puisse se justifier devant la juridiction , et si devant les preuves étalées la juridiction veut aller loin demandant la source alors là le journaliste peut refuser de donner la source mais il revient aussi au même moment à l'accusé de montre avec la preuve contraire que ce qui a été publié n'est que "montage"
Donc en gros devant une juridiction c'est preuve contre preuve et non affirmation contre une preuve ...sinon le journalisme serait devenu du commérage pour fonds de commerce pour se remplir les poches ou faire du chantage

 21   yégor | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Pourquoi, jusqu'à ce stage du dossier "PétroileGate", le journal ne présente pas des preuves ? On va le condambner à payer 3 millions et son journal aussi 3 millions et Ferdina Ayité se refuse de prouver ce qu'il a écrit? C'est étonnant quand-même !!! S'il a vraiment des preuves, il préfère les garder et être "puni"? Il y a du flou dans cette affaire. A mon avis, c'est le moment de prouver la véracité de ses écrtits pour mettre à "nu" les A..... ?! Autrement, Fedina a écrit pour le plaisir d'écrire et il endossera les conséquences.

 20   QuelEtat | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Togo Etat voyou qui fait apologie de crimes, de vols, de viols, assassinats, etc... pays qui fonctionne à l'envers

 19   Phanphandong | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 18-Phanphandong
  Correction
....sa source !

 18   Phanphandong | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Réponse à 15-JS
  Toi, tu peux toujours te camoufler sous mille pseudos à se la raconter, misérable.
Un journaliste d'investigation ne délivre pas totalement sa douce mais dit suffisamment pour qu'on le prenne au sérieux.

Intellectuels africains introuvables ailleurs!

PouAh! !!

 17   EWO N' ZINZIN | Jeudi, 29 Octobre 2020
  LE TOGO EST UNE REPUBLIQUE BANANIERE DIRIGEE PAR DES VOLEURS, DES ASSASSINS, DES CORROMPUS, DES CYNIQUES, DES OPPORTUNISTES, DES INDIVIDUS DE MAUVAISE FOI, ETC... ETC... RIEN N'EST ETERNEL SUR TERRE. MR FERDINAND AYITE QUE DIEU TE COUVRE DE SA GLOIRE ET QU'IL TE PROTEGE. NOUS SOMMES NOMBREUX A AVOIR HONTE D'ETRE TOGOLAIS. LE MONDE ENTIER REGARDE LES AGISSEMENTS DE NOTRE FAMEUSE JUSTICE AUX ORDRES. DES JUGES SANS FOI NI LOI QUI FONT LA HONTE DE LEURS FAMILLES.

 16   Serieux | Jeudi, 29 Octobre 2020
  Soyons un peu sérieux au Togo.

 15   JS | Jeudi, 29 Octobre 2020
 
Jièsse- JS
Notre soutien total aux journalistes de l'Alternative.
Nous devons être vigilants dans ce genre de procès. Avec le 10ème de l'argent pillé soit 50 milliards de F CFA, la bande des pilleurs peut payer une armée d'avocats qui va s'évertuer à prouver au tribunal que le Togo, dans l'état où il est, c'est "ceux qui n'ont rien pris, c'est ceux qui n'ont pas plongé leur main dans la caisse de l'état, c'est eux les vrais coupables. Ceux qui n'ont rien pris en prison, et de la prison ferme! ".
Le Togo, pays de la mafia, à en croire la juge franco- norvégienne Eva Joly.
Jièsse, Association des Togolais Libres ( ATOL )

 14   Etiko | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 8-Phanphandong
  Pffff circuler RAS un autre chihuahua ?? désœuvré des Gnassingbé-Tchadiens. Pffff.

#Je Suis Col Toussaint Bitala MADJOULBA

 13   Atalolo | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Hmmmm! Qu' est-ce que le Togolais doit faire pour vivre dans un Togo honnête et de droit?

Le Togo est dénudé de tout moral et éthique.

C'est finalement triste d' être Togolais.

 12   Fernando garcia | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Apporter la preuve de votre accusation. Comment les Adjakly et le siens se sont organises pour piller 500 millards?
Tout ce que le procureur et les Adjakly vous demande c'est la PREUVE. C'est le moment de la verite.
Vous n'avez rien vu de. Ce journal va bientot fermer ses portes. On ecrit juste pour vendre les journaux. Des mensonges.

 11   Le bossu | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 1-Zéro Pointé!
  "....que l'Etat togolais a commandité cet audit, et donc le procès ne doit pas avoir lieu avant les résultats de l'audit, ont été vaines."

Sur quelle base donc le journal a publié ses allegations contre les ADJAKLI si l'AUDIT n'est pas connu ?
Sur quelle base le journal a trouvé la Somme de 400 à 500 Milliarden. ?

Ce proces, montre les limites du journal et de son journaliste même s'ils ont de bonnes intentions.

Il ne faut pas tout politiser dans ce pays au risque de passer á côter de l'essentiel.
Les Juges font leur travail simplement.

L'opinion ne fait pas la loi.


 10   Le bossu | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Celui qui accuse doit apporter les preuves de ses acusations.

C'est comme cela depuis PLATON.

MAINTENANT, s'il doit avoir un autre proces pour detournement, c'est une autre affaire.
Ce proces est un proces en diffamation contre le journal qui doit apporter les preuves de ses allegations.

L'opinion n'écrit pas le droit. Tout se trouve dans les livres.

 9   Schoolvi | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 7-César
  Les mots, toujours les mots et rien que des mots quand à la réalité, elle est là aussi implacable....

 8   Phanphandong | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 3-Etiko
  N'oublie pas que les Tchadiens sont des africains, il est à parier que toi tu squatte chez les blancs avec un titre de réfugié mais tu insulte des compatriotes. Minable malheureux!!


Viens pousser ta petite chansonnette (...obligés chihuhaha...)

 7   César | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 5-Schoolvi
  Ne cherchez pas à noyer le poisson, c'est pratiquement impossible ! Le propos du journaliste est simple : en vue d'un procès équitable, assurez-vous que les fondamentaux soient solides. Ce procès n'a pas de sens tant que l'État n'a pas vidé le dossier du détournement présumé des 400 à 500 milliards. Toute autre initiative, comme ce procès de Ferdinand Ayité, n'est que pure prévarication, aux relents de malhonnêteté, de désir scélérat de masquer la vérité, de bâillonner les lanceurs d'alerte, de duper le peuple, de protéger des voyous et de jeter les bases pour davantage d'actes de concussion. Des gens n'ont même plus honte dans ce pays !

 6   marclove | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Réponse à 5-Schoolvi
  merci mon grand. Très intelligent

 5   Schoolvi | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Celui qui a écrit cet article a pris parti or c'est ce qu'un journaliste doit toujours éviter dans son métier. Si nous accusons les magistrats que dire alors de vous les journalistes. On dirait que les études ne servent plus dans notre société aujourd'hui. Comment un journaliste peut il écrire un tel article pauvre de nous.

 4   Razielo | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Nous vivons dans une jungle où la gazelle n'aura jamais raison devant le lion. Les adjakli ne sont pas les seul. Mm Faure a eu son compte dans cette magouilles. Le togo est sur une autre planète. État voyou.

 3   Etiko | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Le "premier magistrat" Fraude Gnassingbé-Tchadien est lui-même un voleur et détourneur d'élections, de deniers publics et de femmes alors les autres magistrats ne peuvent être que ce qu'ils sont.

 2   Abladjo | Mercredi, 28 Octobre 2020
 
Ce placide n'est que l'odeur que dégage le pourrissement de la justice au Togo et du pays en général. Il n y a plus au Togo des fonctionnaires honnetes et la justice est devenue une arme aux mains des prévaricateurs.

 1   Zéro Pointé | Mercredi, 28 Octobre 2020
  Je suis écoeuré de constater que mon ami Placide se soit métamorphosé avec le temps au point de se mettre avec tant d'ardeur au sevice la dictature au lieu de dire le droit! Je me demande si je ferais la même chose si j'étais resté au pays apès les études. "A voir ce qu'on est sur terre, ce que qu'on laissera derrière nous en mourant, ...le silence est prüfond...".
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com