AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Afrique de l'Ouest Agriculture: le Bénin obtient sa 1ère Indication Géographique Protégée de l'ananas « Pain de Sucre »


Economie et Finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

Le Gouvernement du Président Patrice TALON a prévu dans son programme d'actions de valoriser les produits "Made In Benin" sur le marché national, sous-régional et international. Les efforts inlassables déployés par les différents acteurs commencent à porter leurs fruits. Ainsi, le Bénin est devenu le plus grand producteur mondial d'ananas « Pain de Sucre », variété sucrée, douce et de couleur distincte avec une production qui a atteint plus de 300.000 tonnes.

Pour promouvoir la réputation de qualité et l'avantage comparatif de ce produit sur le marché local, sous-régional et international, l'Association Interprofessionnel de l'Ananas du Bénin (AIAB) a soumis un dossier au Projet d'Appui au Renforcement des Acteurs du Secteur Privé (PARASEP), financé par l'Union Européenne et l'AFD, afin de mettre en place le dispositif de l'Indication Géographique de l'Ananas « Pain de Sucre » du Bénin. Ceci a permis à l'Agence Nationale de la Propriété Intellectuelle (ANaPI) de présenter le dossier de demande de titre de ce produit à l'Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI). Cette organisation a procédé le mercredi 28 octobre 2020, à la remise officielle du Certificat d'Enregistrement de l'Indication Géographique Protégée Ananas « Pain de Sucre » du plateau d'Allada.

La cérémonie qui s’est déroulée dans les locaux de la Chambre du Commerce et d'Industrie du Bénin, a été co-présidée par les ministres Shadiya Alimatou ASSOUMAN de l'Industrie et du Commerce et Gaston Cossi DOSSOUHOUI de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche.

Une Indication Géographique, selon le Directeur Général de l'OAPI, Monsieur Denis BOHOUSSOU, est un signe utilisé pour protéger et valoriser des produits dont la qualité est liée aux conditions climatiques, pédologiques des zones de production et/ou au savoir-faire des producteurs. L'ananas « Pain de Sucre » a été reconnu très tôt comme un produit spécifique jouissant d'une réputation historique. Ainsi, l'Indication Géographique Protégée reçue par le Bénin « permettra de réaliser et promouvoir en toute sécurité vos activités de production et de commercialisation de votre produit et d'avoir des revenus substantiels » a-t-il déclaré.

L'AIAB et le Groupement de Défense et de Gestion de l'Indication Géographique Protégée « Ananas Pain de Sucre » du Plateau d'Allada, à travers leur porte-parole, Monsieur Bernard GBELIDJI, a exprimé toute leur reconnaissance à l'endroit des autorités béninoises qui ont œuvré à l'atteinte de ce résultat et appelé les acteurs de la filière Ananas Pain de Sucre à davantage d'efforts car, selon lui, l'Indication Géographique loin d'être une fin en soi, implique de lourdes responsabilités liées à la constance de sa défense et surtout à sa promotion pour maintenir l'ananas au rang des meilleures productions fruitières du monde.

Dans son discours, le Ministre de l'Agriculture, de l'Élevage et de la Pêche, Monsieur Gaston Cossi DOSSOUHOUI, a fait remarquer que, pour la toute première fois dans l'histoire, notre pays, à travers l'ananas qui est une filière phare du secteur agricole dans le Programme d'Actions du Gouvernement, « vient d'inscrire son nom en lettres d'Or sur la liste des rares pays d'Afrique disposant d'une indication géographique ». Il a remercié tous les acteurs pour le travail accompli et fait remarquer que l'obtention de ce certificat ne doit pas être perçue comme une finalité, mais doit plutôt être suivie d'un travail continu afin de respecter les cahiers de charges.

La Ministre de l'Industrie et du Commerce, Madame Shadiya Alimatou ASSOUMAN, quant à elle, a saisi l'occasion pour remercier les partenaires techniques qui ont cru en ce produit et accompagné les acteurs du secteur. Elle a également exprimé sa gratitude aux membres du Comité national de mise en place de l'indication géographique dirigé par le Ministre Gaston Cossi DOSSOUHOUI.

Alors que nous connaissons un ralentissement de la croissance économique en cette période de pandémie de la Covid-19, la ministre du commerce a invité les acteurs à faire une révision des moteurs de la croissance économique. Les indicateurs géographiques constituent, selon ses dires, l'un des mécanismes indispensables de la conversion du savoir en activité commerciale. Elle permet de mettre en place un environnement sécurisé nécessaire aux investissements dans l'innovation et de fournir un cadre juridique au commerce des produits du terroir. La ministre Shadiya Alimatou ASSOUMAN a, pour finir, rassuré le Directeur Général de l'OAPI, de l'implication du gouvernement béninois qui ne ménagera aucun effort pour contribuer à la valorisation de la 1ère indication géographique du Bénin.

L'AUTEUR
gouv.bj


Autres titres
Côte D'Ivoire Energie, marchés publics : Moussa Sanogo obtient le vote de deux projets de loi au Sénat 
Togo Togo - Ecobank participe à la relance de l’économie nationale 
Afrique Afrique - 25 milliards de dollars par an, coût de l’évasion fiscale 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com