AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Polio : Le deuxième tour de la campagne de riposte annoncé


Sante

iciLome | | 2 Commentaires |Imprimer

Le gouvernement togolais poursuit sa lutte contre la poliomyélite au Togo. Le deuxième tour de la campagne de riposte contre cette maladie contagieuse dans les régions Maritime et Grand Lomé aura lieu du jeudi 26 au dimanche 29 novembre prochains.

L’annonce a été faite ce vendredi matin au cours d’une réunion d’information, de sensibilisation et de partage à laquelle les maires et les préfets du Grand Lomé ont pris part. L’objectif de cette rencontre était d’amener ces autorités communales à s’impliquer davantage pour la réussite de ce second passage de la campagne de riposte vaccinale contre la poliomyélite chez les enfants de 0 à 59 mois.

En effet, le premier tour de la campagne a été un fiasco dans la région du Grand Lomé. L’objectif de 95% fixé au départ n’a pas été atteint. Sur les 229 606 enfants ciblés, seuls 168 727 ont été vaccinés. Soit un taux de 73,49%. Au cours des quatre jours qu’avait duré la première campagne dans le mois de septembre, les agents vaccinateurs déployés sur le terrain avaient visité 2739 ménages.

Souvent dans ces ménages, des parents opposent un refus catégorique à ce vaccin. Et ceci, à cause des « fausses » informations qui circulent sur les réseaux sociaux depuis le début de la pandémie du coronavirus. Certains parents refusent de vacciner leurs enfants parce qu’ils ont peur d’un vaccin anti-covid-19. D’autres estiment que ce vaccin contre la polio est un vaccin de trop, dont le but est de rendre stérile les Africains.

Pour ce deuxième tour de la campagne contre la poliomyélite prévu pour se dérouler du 26 au 29 novembre prochains, la Direction régionale de la santé du Grand Lomé veut mettre les petits plats dans les grands pour atteindre l’objectif fixé. Elle compte impliquer davantage les autorités locales, mener la mobilisation sociale pour plus d’adhésion de la population autour de la campagne vaccinale.

Comme la précédente, la nouvelle campagne va couvrir treize (13) districts sanitaires à savoir les cinq (05) de Lomé la capitale, Avé, Agoè-Nyivé, Bas-Mono, Golfe, Lacs, Vo, Yoto et Zio. Elle sera couplée de recherche des cas de paralysie flasque aiguë (PFA) dans chaque ménage.

« Durant les quatre jours de la campagne, les équipes de vaccination vont sillonner les ménages de porte à porte, visiter les écoles, les marchés, les lieux publics, les mosquées, les églises entre autres, pour administrer gratuitement deux gouttes de vaccin anti poliomyélite par voie orale aux enfants de 0 à 59 mois et rechercher les cas de paralysie flasque aigue chez les enfants de moins de 15 ans », a souligné Dr Josée Apetsianyi-Nayo, Directrice régionale de la Santé du Grand Lomé.

Au total, 597 équipes de vaccination (ménages, hors ménages, transfrontalières, population spéciale, zones d’accès difficile) soit 1194 vaccinateurs/ relais communautaires seront déployés sur le terrain pour un coût opérationnel de près de 68 millions de francs CFA. « Avec ces stratégies, nous espérons atteindre environ 225 104 enfants de 0 à 59 mois », a-t-elle poursuivi.



Autres titres
Togo Togo - Choléra : Une vingtaine de malades, un décès déjà 
Togo Togo - Covid-10 : Les autorités sanitaires déclarent un 61ème décès 
Gabon Nkok: inauguration de deux nouvelles usines installées dans la ZERP 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle



.

 2   Yody Bany | Samedi, 21 Novembre 2020
  Togolais, n'acceptez aucun vaccin sous aucun prétexte. Tout ce qu'on veut vous cacher est dans le texte du journaliste. Parents soyez vigilants ; dites aux enseignants de vos enfants qu'ils seront tenus responsables des conséquences si vos enfants se font vacciner à l'école sans votre consentement.

 1   Yody Bany | Samedi, 21 Novembre 2020
  Togolais, n'acceptez aucun vaccin sous aucun prétexte. Tout ce qu'on veut vous cacher est dans le texte du journaliste. Parents soyez vigilants ; dites aux enseignants de vos enfants qu'ils seront tenus responsables des conséquences si vos enfants se font vacciner à l'école sans votre consentement.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com