AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Bénin Bénin - Talon met de l’eau dans son vin ?


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

Le président béninois prépare sa réélection - l’élection aura lieu le 11 avril 2021- en assurant que le rendez-vous électoral de l’année prochaine sera un « scrutin inclusif » en référence aux législatives tenues sans l’opposition.

Si le successeur de Yayi Boni a tout fait pour empêcher ses adversaires politiques de prendre part aux élections législatives de 2019, il promet cette fois-ci que la prochaine présidentielle sera inclusive.

Accusé d’être devenu un apprenti dictateur une fois arrivé au pouvoir, Patrice Talon, en pré-campagne actuellement, veut se débarrasser de casquette de l’homme qui fait reculer la démocratie dans son pays, l’obligeant à tenir des paroles rassurantes.

« Lors des élections présidentielles qui viennent, ils seront tous présents, les Forces Cauris, les démocrates », déclare-t-il. « Nous allons tout faire pour que le candidat passe aux élections, pour que les élections soient "inclusives", pour qu’on ne retombe plus jamais dans ce qui s’est passé », enchaîne le président milliardaire, clamant fort en outre que « Je ferai tout ce qui est de mon pouvoir pour que les candidats des autres aient leurs parrainages ».

L’opposition de son côté reste vigilante. « Nous ne croyons pas aux propos du chef de l’État », doute Nourénou Atchadé, l’un des premiers responsables de Les Démocrates, un parti en création et surtout incarné par l’ancien président Yayi Boni.

« Nous devons obliger Patrice Talon à accepter que dans une démocratie, il doit y avoir des élections pour tout le monde et que ce n’est pas seulement lui qui désigne les personnes qui lui plaisent, pour aller aux élections», fait-il savoir.

Patrice Talon, le président sortant, a entamé une tournée nationale aux allures de pré-campagne selon ses adversaires. Sa délégation veut sillonner une douzaine de départements du Bénin. Officiellement, il s’agit de donner l’occasion aux populations d’évaluer ses actions durant son (premier) mandat.

A.H.



Autres titres
Burkina-Faso Numérisation des structures de l’ANPE: la direction régionale du Centre ouvre le bal 
Mali Communiqué de la mission d’évaluation de la CEDEAO sur la transition au Mali 
Burkina-Faso Affaire Pazanni: les éclairages du ministre d'Etat 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com