AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Ghana - « Pacte de paix » entre les deux rivaux


Politique

iciLome | | 2 Commentaires |Imprimer

En prélude à l’élection présidentielle du 7 décembre prochain, les principaux adversaires ont signé un « pacte de paix », interdisant toutes violences électorales.

Ce vendredi 4 décembre, dans un grand hôtel d’Accra, le principal candidat de l’opposition et le président sortant ont confirmé leur volonté d’enterrer la hache de guerre afin de ne pas créer une tension inutile dans leur pays.

L’opposant John Dramani Mahama explique : « Nous avons relevé des problèmes avec la commission électorale, des violations de la loi électorale, le gouvernement a déployé des forces de sécurité partout lors d’une simulation de l’inscription sur les listes électorales et ils ont intimidé nos sympathisants », avant d’ajouter qu’ « À chaque fois, on n’a rien dit pour éviter une crise démocratique, mais il y a beaucoup de choses qui nous déplaisent ».

Son challenger Nana Akufo-Addo, le président qui brigue un second mandat de quatre (4) ans, rassure que pour la préservation de l’image de son pays, « on est prêt à passer outre ». Ses opposants lui reprochent le changement du fichier électoral et la recomposition de la commission électorale essentiellement.

« Cela n’aide pas que des médias soi-disant réputés diffusent des histoires fausses comme celle impliquant la commission électorale dans l’import d’un excès de bulletins de vote de l’étranger. Une telle malveillance délibérée aggrave la tension et incite à la tragédie inutilement », lance Akufo-Addo.

Les deux politiciens donnent l’impression de travailler pour éviter toute crise avant, pendant et après l’élection présidentielle. Au grand bonheur d’ Ellen Johnson Sirleaf, l’ancienne présidente libérienne, et également chef d'un groupe d’observateurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), souhait que le Ghana reste ce pays « modèle pour le reste de l’Afrique » en matière de démocratie.

A.H.



Autres titres
Bénin Arrestation de l'opposante Reckya Madougou: le récit de Frédéric Joël Aïvo 
Congo RDC Felix Tshisekedi décline sa vision stratégique d’une union africaine au service des peuples 
Côte D'Ivoire Déclaration de patrimoine: les députés de 2011-2016 et actuels invités à se soumettre à l'exercice 
Plus de nouvelles




 2   Abladjo | Lundi, 7 Décembre 2020
  Réponse à 1-Amegan
  Aucune démocratie ne peut s'installer durablement quand on ne prend pas le temps de mettre en place des fondations solides basées sur des institutions fortes au dessus de l'homme.

Obama a dit que l'Afrique n a pas besoin d'hommes forts mais des institutions fortes.

La démocratie est tres fragile meme dans des pays qui ont des siecles d'exercice et il faut la surveiller comme du lait sur le feu. La démocratie sera toujours en danger quand un homme se croira de droit divin et foulera du pied les lois et la constitution de son pays. On voit ca en Amerique et en Europe aussi.

Oui mon Abladjo crie cela ici. Il faut une démocratie a l'africaine. L'Afrique est un continent ou la démocratie est encrée dans les traditions. Nul ne peut prendre une décision au nom de nos villages sans consulter les sages du village. Le chef coutumier recoit les représentants de chaque clan avant toute décision. Mon Abladjo est pour la création de chambre haute ou les chefs coutumiers siegent, une chambre basse pour les représentants du peuple ou députés élus pour un mandat de 3ans renouvelable une seule fois. Ces deux chambrent élisent un représentant pour 5 ans non renouvelable qui sera considéré comme président du conseil. Le poste de président de la république doit etre aboli. Le président du conseil n aura que le role de veiller au bon fonctionnement des institutions. Le premier ministre ou comme on veut bien l'appeler aura le pouvoir executif et sera issu du rang de la majorité de la chambre basse et ceci pour 3 ans non renouvelable.

Ceci


 1   Amegan | Dimanche, 6 Décembre 2020
  C'Est en réalité le probleme que traversent les pays africains. Dire qu'après plus de 2 décénis de pluralisme démocratique , le ghana souffre encore de problemes électoraux. C'Est incomprhensible.
Au togo on se donne la peine de dire qu'au togo c'est pire et que le régime Faure devrait voire ce qui se passe á ses frontieres et passer aussi aux changement de régime. Le Ghana a chagé plus de trois fois de regime mais á voire se qui se passe actuellement dans ce pays en ce temps d'election, on dirait qu'il viennent de commencer l'ouverture démocratique.
C'Est pour ainsi dire que les problemes africains avec la démocratie ont des origines lointaines. Et plusieurs questions se posent:
sommes nous capable et mur pour la démocratie á l'image occidentale?
pouvons nous pas forger notre propre démocratie vu nos multitudes cultures, ethnies et dialecte etc...?
Sommes nous capable de s'accepter, de s'entendre sur un minimum de principes démocratiques?
Mais á mon avie aussi longtemps que nous voullons instaurer la démocratie á l'image de celles pratique en Occident alors que nous comptons par exemple dans un petit pays comme le togo plus de 300 ethnies et dialectes, et de surcrois après avoir traverser au plus 20-30 km on n'est plus en mesure de comprendre, d'accepter son prochain, il nous sera trop voire impossible d'instaure et d'appique convenablement un minimum de démocratie. Ou tout simple le chemin sera encore trop long.
Sinon, au Benin, au Mali en cote d'ivoire au Ghana et presque partout en Afrique, il ny a null part de signes concrets de la vrai démocratie et c'est triste.
Peut erte il vaudra mieux de reflechir autrement sur comment parvenir á introduire et incluquer d'abodr la democratie dans nos meurs d'abord.
Et je reviens sur le principe de cet homme politique et scientifique á la fois. il s'agit de Mr Gninevi qui disait, DÉMOCRATIE D'ABORD,ENSUITE PLURALISME POLITIQUE. Mais malheureusement personne n'a voulu l'écouter, Dommage.
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com