AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Ghana - Plainte de John Mahama à la Cour suprême pour contester les résultats de la présidentielle


Politique

iciLome | | 9 Commentaires |Imprimer

Alors que le président Nana Akufo-Addo s'apprêtait pour son investiture le 07 janvier prochain, son adversaire le convoque à la Cour suprême suite à des semaines de manifestations de rue dénonçant des fraudes électorales présumées et irrégularités dans les scrutins du 07 décembre 2020.

La plainte a été déposée ce mercredi 30 décembre 2020, par les avocats de l'ancien Président John Dramani Mahama à la suite de l'audit par le parti des résultats de la présidentielle 2020 « et de consultations approfondies avec le Comité exécutif national et le Conseil des anciens du parti ».

Dans un communiqué, le Congrès national démocratique, NDC, a déclaré que la plainte contient « de graves violations de la Constitution de 1992 par la Commission électorale et sa présidente et directrice du scrutin pour l'élection présidentielle ».

Le NDC sollicite, entre autres, une déclaration de la Cour suprême selon laquelle « la prétendue déclaration des résultats de l'élection présidentielle de 2020 le 9 décembre 2020 est inconstitutionnelle, nulle et non avenue et sans aucun effet ».

Ainsi, le parti réclame l'organisation d'un second tour du scrutin pour confirmer sa position.

Nana Akufo-Addo, du Nouveau Parti patriotique (NPP), a été déclaré vainqueur de l’élection avec 51,3% des voix, tandis que M. Mahama l'a suivi en deuxième position avec 47,7% des suffrages exprimés.

Le rendez-vous à la Cour suprême est donc fixé sur lundi 04 janvier 2021.

Mensah A.



Autres titres
Congo RDC Felix Tshisekedi décline sa vision stratégique d’une union africaine au service des peuples 
Côte D'Ivoire Déclaration de patrimoine: les députés de 2011-2016 et actuels invités à se soumettre à l'exercice 
Burkina-Faso Déclaration de politique générale de Son Excellence Monsieur Christophe Joseph Marie DABIRE, Premier ministre 
Plus de nouvelles




 9   Bah Khalil | Vendredi, 1 Janvier 2021
  Réponse à 7-Kombaté
  Je comprends maintenant pourquoi vous écrivez des âneries sur vos frères togolais par votre raisonnement des plus lamentables. Vous êtes de ceux qu'on appelle "nègres de service".
Bonne continuation. Votre route est encore longue.
Si nos frères togolais, ils n'ont plus de raison de se déranger pour répondre à vos postings.

 8   Kozah Nostra | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Nana Akufo Addo, voleur d'élections comme ses amis les analphabètes GNASSINGBE !!!

 7   Kombaté | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Réponse à 6-Hein? Vraiment?
  Que se soit en Afrique francophone ou anglophone .Le multipartisme est un système qui permet aux occidentaux de choisir qui ils veulent.Le système du parti unique c est à dire avoir un seul président au pouvoir pendant des années donne plus de pouvoir à ce dernier de mieux imposer son autorité contre eux.Gbagbo a trop compris le système démocratique raison pour laquelle aujourd'hui il n a que les yeux pour pleurer.Le président Addo du Ghana voulait emprunter les pas de Gbagbo les 3 premier mois de son premier mandat il a pris certaines décisions qui allaient à l encontre du système imposé par l Occident rapidement il a compris le jeu.On a entendu son discours devant le président Français quand celui-ci était de passage au Ghana.Écoutez Africain arrêtons d envoyer nos enfants à l abattoir cela ne sert à rien.Regardez les morts que l élection a occasionné au Ghana.Africain réveilles toi .L Afrique est le magasin de l Occident et nous sommes seulement que les gardiens.Nous allons parler mais il n y a rien qu on puisse faire ,absolument rien.

 6   Hein? Vraiment? | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Réponse à 1-Kombaté
  " Mais il y a lieu de rappeler aux africains. Les élections en Afrique se sont que des images trompeuses,personne ne gagne une élection en Afrique en nombre d électeurs personne.toutes les décisions viennent d ailleurs en Occident ,c est là que se trouve les grands électeurs qui décident qui va être président après une élection en Afrique. " ( Kombate )

Tu veux dire en Afrique FRANCOPHONE ?

 5   Fifion Ribanah | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Moi personnellement je pense que Mahama merite ce qui lui arrive. Voila un president d'un pays qui est en plein essor démocratiques mais a apporté son soutien au régime de Gnassimgbé en 2015. Je ne comprends pas pourquoi les présidents élus démocratiquement apportent leur soutien aux dictateurs alors que cela devait être le contraire . Voyez vous avec Allassane Ouattara ils ont apporté leur caution à Faure qui n'a jamais gagné une élection au Togo mais aujourd'hui Allassane et Faure félicitent Akuffo alors que Mahama conteste les résultats des élections . Mahama tu mérites ce qui t'arrive .

 4   issifou | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Réponse à 1-Kombaté
  C'est très facile de trouver des raisons à l'organisation calamiteuse et opaque des élections par les africains. Ce qu'il faut par contre reconnaître est que la démocratie, l'état de droit et les droits de l'homme sont des valeurs importées en Afrique et inadaptées aux cultures africaines. Nous devons réinventer notre propre système de gouvernance par exhumation du concept des petits royaumes plus adapté aux modes de vie des africains.

 3   Pif | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Nana Akufo, surprend un tout petit peu depuis sa médiation au Togo. Au lieu de dire la vérité tout haut aux Gnassingbé, parents, amis et clans au pouvoir au Togao depuis plus de 50 années, il avait fermé les yeux. Le président d'un pays comme le Ghana, en avance en matière de démocratie sur le Togo, devrait je crois, dire la vérité à Faure, aux Gnass et amis. Peut-être qu'il l'avait fait, on ne sait pas mais s'il l'avait fait, il devrait le dire tout haut. Donc cette situation présente au Ghana ne surprend pas.

 2   2 | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Réponse à 1-Kombaté
  Donc c'est parce que le résultat des élections en Afrique est décidée ailleurs que celui qui se sent volé doit rester les bras croisés ? C'est plutôt une raison de plus pour se battre et dénoncer une ingérence politique qui ne nous offre rien de positif.

 1   Kombaté | Jeudi, 31 Décembre 2020
  Je salue la voie légale que le candidat malheureux prend pour se faire entendre.Mais il y a lieu de rappeler aux africains. Les élections en Afrique se sont que des images trompeuses,personne ne gagne une élection en Afrique en nombre d électeurs personne.toutes les décisions viennent d ailleurs en Occident ,c est là que se trouve les grands électeurs qui décident qui va être président après une élection en Afrique.Sur ceux je demande à tous les candidats malheureux d éviter les troubles en appelant les enfants des autres dans les rues pour se faire tuer .Toutes les élections en Afrique sont contrôlées et les décisions viennent d ailleurs., la géopolitique est bien en marche donc il faut une autre manière pour ré coloniser l Afrique Comprendre celui qui veut
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com