AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Piraterie : Paris dote Lomé d'un radar de surveillance maritime SeaOwl


Société

iciLome | | Commenter |Imprimer

Face à l'augmentation de la criminalité dans le golfe de Guinée, la France va accentuer son soutien à la sécurisation maritime du Togo, en livrant un radar de surveillance qui sera installé par les équipes de SeaOwl Technology Solutions.

La Direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) du ministère français des affaires étrangères a engagé la société varoise SeaOwl Technology Solutions (ex-Sofresud) pour installer un radar de surveillance maritime à Kpémé, à une vingtaine de kilomètres de la capitale togolaise. Celui-ci, qui devrait être opérationnel au premier semestre 2021, participera à la sécurisation du littoral grâce à un contrôle accru du trafic maritime. La criminalité dans les eaux du golfe de Guinée, liée à de nombreux trafics et à des actes de piraterie, a nettement augmenté au cours de l'année 2020.

Dans ce contexte, l'appui apporté par Paris se concentre sur le renforcement de l'autonomie maritime des Forces armées togolaises (FAT), comme en témoigne la dotation de deux vedettes d'intervention Sillinger (Africa Intelligence du 16/11/20). En décembre, un détachement d'instructeurs issus des Eléments français au Sénégal (EFS) et de commandos de marine a commencé à former les FAT au maniement de ces embarcations. Par ailleurs, la DCSD a fait don à Lomé, en fin d'année, d'une cinquantaine de motos destinées à renforcer la mobilité des Forces armées togolaises dans le cadre de l'opération antiterroriste Koundjoaré sur la frontière nord du pays.

C'est en 2019 que SeaOwl Group a absorbé Sofresud, fournisseur de longue date du secteur naval de défense tricolore. SeaOwl Technology se spécialise dans les logiciels de surveillance maritime et les équipements de défense à destination des navires. La société a obtenu en septembre 2020 un permis de navigation hauturière pour piloter à distance des bâtiments sans équipage, démonstration à l'appui dans la rade de Toulon.

Source: Africa Intelligence



Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Côte D'Ivoire Siège du PDCI/Bastonnade de journalistes: la réaction de l'Intersyndicale des médias 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com