AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Togo Togo - Mme Dogbe sollicitée en visite de terrain suite à un mea-culpa de l'OTR


Economie et Finances

iciLome | | 4 Commentaires |Imprimer

La cheffe du gouvernement Togolais et 1ère Ministre Victoire Dogbe vient de montrer son attachement au secteur privé, moteur du programme national de développement PND et de l'économie du Togo, lors d'une rencontre à Lomé qui a permis au gouvernement de jauger l'impact de la crise sanitaire sur les performances des entreprises, sur le partenariat public privé et les prévisions du gouvernement. Depuis sa prise de fonction, la 1ère Ministre a pris l'habitude de prendre le pool des choses elle même par des visites de terrains, un style qui convainc beaucoup d'acteurs trouvant en elle un désir de constater de visu les vraies réalités pour pouvoir mieux dérouler sa feuille de route. Le gouvernement Togolais poursuit sa stratégie de sécurité routière et de développement par la construction et la réfection des axes routiers, le renouvellement du parc automobile mais ce dernier point s'est toujours heurté aux mesures draconiennes de l'OTR et du port autonome de Lomé asphyxiant le commerce des véhicules usagers.

Point n'est besoin de revenir sur les cris d'alarmes des importateurs et acheteurs de voitures du port de Lomé qui se voient déposséder de leurs marchandises pour faute de clients découragés par les frais de douanes très élevés. L'OTR qui vient de liquider plus de 600 véhicules abandonnés par les investisseurs, publie récemment qu' en 2020, '60% des véhicules neufs importés étaient destinés à des entreprises et 19,4% aux particuliers. Le reste étant des commandes publiques'. Selon le Commissaire Général de l'OTR Monsieur Kokou Tchodie, 'en permettant aux sociétés de renouveler leur parc automobile c’est prendre le pari de stimuler l’économie sur le long terme.
L’objectif est aussi de réduire le parc de voitures d’occasion importées d’Europe, vieilles et polluantes' .


19,4% aux particuliers signifie et confirme que la Douane Togolaise et le port autonome de Lomé ne profitent pas aux citoyens, ce que bon nombre de gens ont toujours soufflé aux gouvernants. L'OTR ne peut se réjouir de la flambée des seuls véhicules neufs importés par les entreprises car les citoyens qui meurent chaque jour dans les rues ne se déplacent pas dans les véhicules de ces entreprises et la sécurité routière concerne aussi les véhicules des particuliers qui sont d'ailleurs plus nombreux et en états vétustes.

On peut comprendre que les commandes publiques de véhicules neufs profitent aux autorités, aux députés et maires qui viennent de recevoir des 4x4 nouveaux, ce qui justifierait leur silence sur les peines exprimées par leurs concitoyens taxés par l'OTR.

L'OTR voulant réduire ou éliminer les vieilles voitures d'Europe qui pourrissent au port, les revend quand même à vil prix pour les mettre en circulation, ce qui est incohérent avec l'objectif argumenté et le motif derrière les taxes élevées qui agonisent les investisseurs du commerce des voitures d'occasion. Si, encourager les véhicules moins âgés est une bonne chose, il ne faudrait pas perdre de vue les paramètres économiques de la 'majorité' des citoyens Togolais, une majorité qui tire le diable par la queue.

Une chose semble certaine pour le citoyen lambda, c'est que son cri de détresse reste toujours un coup d'épée dans l'eau car ceux qui décident n'ont pas les mêmes soucis financiers que le commun des mortels. L'exonération de l'OTR profite à ceux qui en ont plus et met en faillite les acheteurs et vendeurs de véhicules usagers qui en ont moins. Une visite de la 1ère Ministre au port de Lomé et son écoute des importateurs et acheteurs de voitures situeraient le gouvernement suite à ce mea-culpa troublant de l'OTR sur l'effet des frais de douanes.



Autres titres
Afrique de l'Ouest La BAD alloue une subvention de 320 000 dollars américains pour l’intégration du genre dans les opérations financières numériques de la CEDEAO 
Burkina-Faso Bagrépôle: Une convention de partenariat signée avec la BADF pour la promotion et la commercialisation du riz 
Côte D'Ivoire Sinematiali: la ministre Ramata Ly-Bakayoko pose la première pierre d’une usine de production de jus de mangue 
Plus de nouvelles




 4   Hahaha | Jeudi, 14 Janvier 2021
  Réponse à 3-Esso
  il paraît que le Commissaire général n'était pas au courant que la douane sur les venus d'Europe est très chère.


Il n'a jamais entendu cela. Il est très étonné. On luiva demandé, quelle solution il a? Nada.

Un tricycle indien coûte 2,500.000 cfa au Togo... tricycle c'est moto à 3 pneus. Hahaha.

N'importe quoi.. et ils parlent de développement? Ces milliardaires qui dirigent les services d'état vont décider quoi de bon pour les pauvres ? Même les taxis de kpewa à kara, venez voir le risque.


 3   Esso | Jeudi, 14 Janvier 2021
  chez les blancs qui ont l'argent que les africains, la circulation comporte seulement des véhicules de moins de 5 ans ?

Les véhicules viellissent et pourrissent au port pourquoi ? à cause de qui maah?

Même les gens de Unir se plaignent des douanes très élevés. Vous ne savez pas cela à l'OTR ? ou bien c'est comme vous avez les facilités entre vous les employés donc la population ne souffre plus?

 2   FaureDegage! | Jeudi, 14 Janvier 2021
  << éliminer les vieilles voitures d'Europe qui pourrissent au port, les revend quand même à vil prix pour les mettre en circulation,>>

C'est des vieilles voitures, des voitures pourries, et on veut les vendre, les mettre en circulation sur nos routes, et il n'y déjà pas un jour des dizaines d'accidents de la circulation ne soient causés à cause de ces carcasses meurtrières !

 1   Cyrille le Linguiste | Jeudi, 14 Janvier 2021
  Des mots encore des mots, pour se faire apprécier positivement, et après plus rien pour le togolais lambda,qui tire toujours le diable par la queue. Et ce peuple en fera autant tant qu'on lui refusera l' alternance, le vrai gage de la concurrence et du pragmatisme dont a besoin pour le développement démocratique d'un pays, potentiellement riche en ressources humaines et matérielles comme mon Togo.
Arrêtez comme cela cette hémorragie, à partir de laquelle vous continuez par nous faire saigner à blanc, de grâce !!!
.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com