AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Congo RDC Felix Tshisekedi décline sa vision stratégique d’une union africaine au service des peuples


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer

« J’en appelle à une mobilisation générale des leaders occidentaux et des peuples d’Afrique, des hommes, femmes et jeunes, pour la réalisation de la vision portée par l’Agenda 2063 ». Cette exhortation adressée aux membres du Corps diplomatique accrédités en RDC, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, l’a fait le samedi 13 février au Palais de la nation, à la faveur du banquet de restitution du 34è sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine.

Parlant justement des objectifs de cet agenda 2063 cristallisés autour du crédo « l’Afrique que nous voulons », le nouveau Président en exercice de l’UA a néanmoins reconnu les progrès réalisés dans ce cadre en 2020.
Sa vision panafricaine et stratégique liée à sa mandature à la présidence de l’UA est fondée sur la perspective d’une « Union africaine au service des peuples » et qui met essentiellement en avant la pleine participation des peuples africains au développement du continent. Le respect des principes démocratiques et de bonne gouvernance, la promotion de la justice sociale, le respect de la dignité humaine et la consolidation de la solidarité africaine sont autant de pistes de réflexion qu’entend impulser cette vision stratégique. Les priorités du Premier Plan Décennal (2013-2023) de Mise en œuvre de l’Agenda 2063 en constituent des domaines d’intervention, la finalité étant de créer « une nouvelle Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur l’arène internationale ».

Cette vision stratégique de Félix-Antoine Tshisekedi s’articule autour de neuf piliers prioritaires avec un accent particulier sur les questions relatives à la sécurité sanitaire, à la lutte contre la Covid-19 et la couverture vaccinale. C’est sous le signe de la continuité qu’il place son mandat à la tête de l’UA. Rien, a-t-il déclaré, « n’est plus pressant aujourd’hui que de poursuivre les accomplissements majeurs accomplis dans le cadre des initiatives de promotion de l’intégration régionale intervenues avec le lancement effectif de la Zone de libre-échange continentale africaine ainsi que la campagne Faire taire les armes et la consolidation des initiatives de l’UA dans la lutte contre la Covid-19 » a indiqué le successeur du sud-africain Cyril Ramaphosa. Toutefois, a-t-il indiqué, sa vision stratégique ainsi que le Plan d’action soutenant sa mandature ont été remis au Secrétariat de la Commission qui en assurera la traduction dans les langues officielles de l’Union avant d’en faire une très large diffusion.

Pour une renaissance africaine

Tirant les enseignements de la pandémie de la covid-19 et de ses conséquences désastreuses, le Chef de l’Etat a indiqué qu’elle aura offert à l’Afrique, « l’occasion de réexaminer ses priorités socio-économiques, de réduire ses dépendances et vulnérabilités externes, d’accroitre sa capacité de résilience, en rassemblant et mobilisant les énergies et forces de ses populations ». Il a, par ailleurs, ressassé son leitmotiv d’une « Afrique émancipée qui compte sur elle-même et trouve des solutions endogènes et collectives à ses problèmes ». Bref, une Afrique qui réunit les conditions de la « Renaissance africaine », chère aux pères fondateurs de l’UA. Sur le plan sanitaire, Félix-Antoine Tshisekedi a appelé au renforcement du système de santé, à l’investissement dans les secteurs de l’éducation et de la recherche scientifique et au développement, par chaque pays, de son capital humain.

Le mandat de la République Démocratique du Congo à la tête de l’UA étant placé sous le signe du renforcement des liens de coopération existant avec tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux, sans exclusive, il va sans dire que les africains sont astreints « à agir ou réagir ensemble, dans une réponse commune ou partagée ». Là-dessus, le Président de la République a salué toutes les initiatives internationales visant à promouvoir l’investissement, la croissance et le développement du continent africain à l‘instar des programmes AfricanGrowth et Millenium challenge corporation (MCC), du Forum Chine-Afrique, de la Ticad, du Pacte du G20 etc.

« L’Afrique que nous voulons doit être une Afrique de paix. Une Afrique où du nord au sud et de l’est à l’ouest, la paix et la sécurité deviendront des cultures communes », a conclu le cinquième Président du Congo indépendant qui, par-dessus-tout, tient à réaliser un mandat fructueux à la tête de l’UA avec l’appui et l’accompagnement de toutes les représentations diplomatiques présentes en RDC.


Direction de la Communication du Chef de l'État
[email protected]d



Autres titres
Côte D'Ivoire Autorisation de retour au pays: l'avis de Charles Blé Goudé 
Côte D'Ivoire Voici la composition du gouvernement Patrick ACHI I 
Bénin Opposants et voix critiques en détention à l’approche de l’élection présidentielle 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com