AZIZO.NET  | AFRICAHOTNEWS.COM   
HOME
Actualité Bénin  |  Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  |  International

Ghana Ghana - « Pacte de paix » entre les deux rivaux


Politique

iciLome | | Commenter |Imprimer

En prélude à l’élection présidentielle du 7 décembre prochain, les principaux adversaires ont signé un « pacte de paix », interdisant toutes violences électorales.

Ce vendredi 4 décembre, dans un grand hôtel d’Accra, le principal candidat de l’opposition et le président sortant ont confirmé leur volonté d’enterrer la hache de guerre afin de ne pas créer une tension inutile dans leur pays.

L’opposant John Dramani Mahama explique : « Nous avons relevé des problèmes avec la commission électorale, des violations de la loi électorale, le gouvernement a déployé des forces de sécurité partout lors d’une simulation de l’inscription sur les listes électorales et ils ont intimidé nos sympathisants », avant d’ajouter qu’ « À chaque fois, on n’a rien dit pour éviter une crise démocratique, mais il y a beaucoup de choses qui nous déplaisent ».

Son challenger Nana Akufo-Addo, le président qui brigue un second mandat de quatre (4) ans, rassure que pour la préservation de l’image de son pays, « on est prêt à passer outre ». Ses opposants lui reprochent le changement du fichier électoral et la recomposition de la commission électorale essentiellement.

« Cela n’aide pas que des médias soi-disant réputés diffusent des histoires fausses comme celle impliquant la commission électorale dans l’import d’un excès de bulletins de vote de l’étranger. Une telle malveillance délibérée aggrave la tension et incite à la tragédie inutilement », lance Akufo-Addo.

Les deux politiciens donnent l’impression de travailler pour éviter toute crise avant, pendant et après l’élection présidentielle. Au grand bonheur d’ Ellen Johnson Sirleaf, l’ancienne présidente libérienne, et également chef d'un groupe d’observateurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), souhait que le Ghana reste ce pays « modèle pour le reste de l’Afrique » en matière de démocratie.

A.H.



Autres titres
Burkina-Faso Numérisation des structures de l’ANPE: la direction régionale du Centre ouvre le bal 
Mali Communiqué de la mission d’évaluation de la CEDEAO sur la transition au Mali 
Burkina-Faso Affaire Pazanni: les éclairages du ministre d'Etat 
Plus de nouvelles



.


Accueil | Contactez-nous |
iciBenin.com